Le mouvement des droits des animaux

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mouvement des droits des animaux

Message par xZagx le Dim 30 Nov - 8:21

Le mouvement pour les droits des animaux

De tout temps, certain-es humain-es se sont prononcé-es contre l'utilisation des animaux pour telle ou telle activité. Pythagore, Socrate, Leonard de Vinci, Voltaire, ou plus récemment, Gandhi, Einstein, Isaac Singer parmi d'autres ont tous plaidé pour que les intérêts fondamentaux des animaux soient mieux pris en compte. Au XXe siècle, des penseurs tels que Tom Regan ou Gary Francione (1) ont rédigé des ouvrages posant les principales bases du mouvement contemporain pour les droits des animaux actuels. Quelles sont-elles ?

L'application au niveau collectif, l'objectif final

La notion de droit est actuellement appliquée aux invididus de l'espèce humaine uniquement, et ceci de manière totalement arbitraire.
En effet, chaque être humain est concerné par les droits (dit "de l'humain"), pendant que tout le reste du règne animal en est exclu sur le seul critère qu'ils appartiennent à une espèce différente. L'appartenance à l'espèce humaine pour accorder des droits n'est pas un critère pertinent car sans rapport avec ce que sont sensés protégés ces droits.

La finalité du mouvement pour les droits des animaux est que soient reconnus universellement et appliqués des droits protégeant les intérêts fondamentaux des animaux de la même manière que les droits de l'humain protègent les intérêts fondamentaux des humain-es mais sur des critères pertinents.
Il s'agit donc de tenir compte du fait que les animaux sont conscients (une conscience perceptive d'où découle une intentionalité) et par conséquent leur accorder le droit de vivre et le droit à la liberté.
De la même manière les animaux, étant capables de ressentir souffrance et plaisir, la conséquence logique serait de leur accorder le droit à ne pas subir de mauvais traitement et de torture.

Le mouvement pour les droits des animaux se donne donc pour objectif d'accorder des droits à tout individu ayant un intérêt à en avoir. A savoir tout être capable de souffrir ou d'intentionalité (grossièrement, cela correspond à l'ensemble du règne animal sauf rares exceptions).
A l'heure actuelle la seule valeur qu'ont les animaux au regard de la loi est celle qui leur est accordée par leur propriétaire. Le droit de propriété d'un humain sur un animal non humain doit donc être également aboli comme a été aboli le droit de propriété d'un-e humain-e sur un autre.

L'application au niveau individuel, le véganisme

Lorsque l'on est d'accord avec ce principe de droits des animaux à disposer d'eux-mêmes, la première chose à faire est de changer ses habitudes pour réduire au maximum notre participation à l'utilisation des animaux dans notre vie de tous les jours. Que ce soit:
-Dans l'alimentation, en refusant: viande, poisson, lait, oeufs, miel. Le végétalisme est une alimentation parfaitement fiable (2)
-Le vestimentaire en refusant: cuir, fourrure, laine, soie
-En refusant les cosmétiques et produits d'entretien testés sur les animaux ou contenant des matières d'origine animale (3)
-Ou encore en boycottant les loisirs utilisant des animaux tels les zoos, cirques avec animaux, la chasse ou la pêche bien évidemment
De manière générale, toute alternative à l'exploitation animale doit être adoptée systématiquement.
Ce mode de vie est appelé le "véganisme". Une personne le suivant est un "vegan".
Dans l'optique des droits des animaux, refuser leur l'exploitation et leur mise à mort est nécessaire non seulement pour montrer que les produits animaux ne sont pas indispensables pour les humain-es pour vivre correctement, mais c'est également nécessaire dans le cadre de l'évolution progressive de l'offre et de la demande. En effet, c'est en demandant des produits non testés (3) sur les animaux, des aliments végétaux (4) que ceux-ci seront mis à disposition dans notre société. Cette dernière sera alors de progressivement de plus en plus apte à se passer de l'utilisation des animaux.
Enfin, c'est également essentiel pour montrer que tout le monde n'est pas d'accord avec l'idéologie dominante qui tend à trouver acceptable et même à inciter la population à disposer des animaux comme bon leur semble.

Un mouvement actif

Outre sa consommation personnel, il existe de nombreux moyens de banaliser et diffuser l'idée de droits des animaux. En France par exemple, l'association droits des animaux (5), parmi d'autres, informe et fait réfléchir les gens au moyen de tables d'informations hebdomadaires ou mensuelles selon les villes, ou encore via des actions directes consistant à manifester contre les chasses à courre en portant assistance à un animal de manière pacifique et parfaitement légale (6).
La prochaine journée nationale d'informations aura lieu en décembre, dans le cadre de la journée internationale des droits des animaux (7).

En conclusion,
je dirais que le mouvement pour les droits des animaux est en pleine expansion malgré que la France soit -comme souvent- en retard sur le sujet, et que les militant-es comptent bien l'inscrire dans la lignée des grands mouvements progressistes de l'histoire comme le mouvement pour l'abolition de l'esclavage, des droits des femmes etc...

Quelques liens:
(1) Blog de Gary Francione :
(2) Rapport de l'association américaine de diététique et des diététiciens du Canada sur les alimentations végétariennes et végétaliennes :
(3) Listes de marques qui ne testent pas sur les animaux :
(4) Manger Vegan :
(5) Association française Droits des Animaux :
(6) Manifestation anti chasse à courre :
(7) La journée internationale des droits des animaux :

xZagx
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Authentiks le Dim 30 Nov - 11:55

Bien trop radical.

Autoriser les animaux à 'disposer d'eux-même' dans un contexte où il sont hors de danger, pourquoi pas. Mais quand il n'y aura plus de tigres ou de requins sauvages, on seras bien content (et eux aussi xD) d'avoir créé des parcs et des aquariums.

Ce droit ne peut être viable qu' il est respecté par tous, et pour l'instant les Hommes ont bien d'autres préoccupations...

Tout être vivant à le droit de vivre (même les plantes) puisque c'est son but ultime, mais la chaine alimentaire fait partie intégrante de la nature. Sinon moi aussi je milite pour le droit des carottes et puis voila interdiction d'en manger clown

D'accord avec toi sur un minimum de liberté, et sur l'éradication des souffrances. Pour le reste (droit des chiens, des chats, des sangliers et autres lapins sauvages qui prolifèrent tous), je pense que certaines espèces ont besoin d'un soutien plus appuyé et mieux orienté que celui que tu propose.

Tu as plus l'air de vouloir te donner bonne conscience en sauvant les mignonnes petites frimousses des gentils animaux que tenir à la sauvegarde d'un système beaucoup plus vaste, à la biodiversité et à la nature en général.
avatar
Authentiks
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 2111
Age : 26
Opinions politiques : Libéral
Activité politique : RIen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par xZagx le Dim 30 Nov - 13:44

Bien trop radical.

J'aurais tendance à dire plutôt "sans concession". Radical étant assez péjoratif dans le terme. Joyeux


Autoriser les
à 'disposer d'eux-même' dans un contexte où il sont hors de danger,
pourquoi pas. Mais quand il n'y aura plus de tigres ou de requins
sauvages, on seras bien content (et eux aussi xD) d'avoir créé des
parcs et des aquariums.

Le problème que je relève dans ton raisonnement, c'est le "on" qui témoigne bien qu'enfermer deux ou trois individus de chaque espèce "en voie de disparition" est fait uniquement dans NOTRE intérêt (le plaisir des yeux ?)... Car si l'intérêt des animaux était pris en compte, on tenterait en premier lieu de réduire notre responsabilité dans la destruction de leur habitat ou dans leur mort. Car ce n'est sûrement pas dans son intérêt que de le mettre dans une cage au nom de la "biodiversité".

Ce droit ne peut être viable qu' il est respecté par tous, et pour l'instant les Hommes ont bien d'autres préoccupations...

Le fait d'avoir d'autres préoccupations n'empêche pas de tenir compte des intérêts des animaux ... On peut tout à fait être vegan et se préoccuper de bien d'autres problèmes de notre monde. De plus, appliquer ces droits au niveau de notre consommation est déjà une avancée pour les animaux. Puisque c'est une idée qui est véhiculée au travers de sa consommation et de son discours, mais c'est aussi une baisse de la demande de produits animaux qui implique donc une baisse de l'offre (moins d'animaux élevé, moins d'animaux abattus)...

Tout être vivant à le droit de vivre (même les plantes) puisque c'est
son but ultime, mais la chaine alimentaire fait partie intégrante de la
nature. Sinon moi aussi je milite pour le droit des carottes et puis
voila interdiction d'en manger clown

Les végétaux vivent, c'est un fait. Maintenant ce n'est pas un critère pertinent pour leur accorder le droit de vivre. C'est comme si tu disais "le robinet coule, il a le droit de couler, il ne faut surtout pas le fermer". Pour accorder le droit de vivre à quelqu'un (quelque chose?) il faut que l'individu en question ait un intérêt à vivre. En l'occurence les êtres sensibles et conscients dotés d'un système nerveux éprouvant souffrance et plaisir, et ayant des "projets" (trouver à manger, fonder une famille, par exemple) ont un intérêt à ce que leur vie et leur intégrité physique ne soit pas mises à mal.

D'accord avec toi sur un minimum de liberté, et sur l'éradication des
souffrances. Pour le reste (droit des chiens, des chats, des sangliers
et autres lapins sauvages qui prolifèrent tous), je pense que certaines
espèces ont besoin d'un soutien plus appuyé et mieux orienté que celui
que tu propose.

Tu peux développer ? Tu proposes quoi ?
J'ajouterai simplement qu'actuellement, aucun élevage ne peut se permettre d'affirmer ne pas faire souffrir aucun animal à aucun moment (rien que la chaîne d'abattage qui est basée sur la rentabilité plutôt que sur toute autre considération provoque stress et souffrance). De ce fait, le meilleur moyen de d'éradiquer la souffrance consiste encore à boycotter l'élevage dans sa globalité.

Tu as plus l'air de vouloir te donner bonne conscience en sauvant les
mignonnes petites frimousses des gentils animaux que tenir à la
sauvegarde d'un système beaucoup plus vaste, à la biodiversité et à la
nature en général.

Les droits des animaux et la biodiversité sont deux luttes qui n'ont rien à voir ... Les droits des animaux consiste à prendre en compte les intérêts d'un individu. Tandis que la protection de l'environnement (on va appeler cela comme ça) consiste à préserver les habitats des animaux et des humain-es (que ce soit pour des raisons éthiques, enthropocentriste, ou dogmatique). Actuellement l'idéologie dominante des tenants de la protection de l'environnement est de tenir compte des espèces et non des individus de ces espèces. C'est de là que diverge le mouvement pour les droits des animaux de celui ci.

xZagx
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Chadagova le Dim 30 Nov - 14:21

Je suis plutôt d'accord sur la problématique que pose ce texte (fort bien écrit soit dit en passant) mais pas du tout sur les solutions envisagées.
Tout d'abord à la base nous sommes tous des animaux, nous, la race humaines sommes en haut de la chaîne alimentaire. C'est un fait qui découle de l'évolution des choses pourquoi le remettre en question ? Plutôt que d'accorder des droits aux animaux supprimons les droits de l'homme qui ne sont qu'une construction idéologique conçue par les puissants. Cessons de répandre cette pseudo philosophie humaniste écœurante. Existent ils des droits naturels pour que l'on puisse parler de droits de l'homme ? Beaucoup de dictatures se sont servies des droits de l'homme pour légitimer leurs actes. Aujourd'hui notre, société repose deux principes immuables : les droits de l'homme et le marché. L'un servant à masquer les abus de l'autre.
Concernant les Vegans : J'ai déjà lu quelques articles sur ces regroupements, c'est limite sectaire quand même (rien que le fait de coucher qu'avec des personnes vegan ou bien l'impression d'incarner une avant garde intellectuelle ; moyen moyen).
En parlant de ça ya d très bon films qui sont sortis ces dernières années qui traitent du sujet : We feed the world...
En plus manger de la viande en quantité c'est mauvais pour la santé, deux fois par semaine suffit amplement.

__________________________________
"C'est un défaut commun aux hommes que de confier aux autres leurs desseins." Spinoza

"La foi est différente de la preuve. L'un est humaine, l'autre est un don de Dieu." Pascal
avatar
Chadagova
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3500
Age : 25
Opinions politiques : .

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Docteur Saint James le Dim 30 Nov - 14:59

Chadagova a écrit:Plutôt que d'accorder des droits aux animaux supprimons les droits de l'homme qui ne sont qu'une construction idéologique conçue par les puissants.

C'est exactement ce que j'allais souligner.
On veut donner des droits aux animaux sous prétexte que les hommes en ont aussi. Mais les droits des hommes sont des foutaises.
Le respect de la vue animale n'en est pas moins une nécessité et j'adhère en grande partie aux proposition de ce texte.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 26
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par xZagx le Dim 30 Nov - 17:32

Padawan & Chadagova,

C'est les droits fondamentaux des humains qui vous dérangent ou seulement le remplissage type "droit à la propriété" et autres joyeusetés? Ou les deux ?
Le principe des Droits des Animaux n'est qu'une adaptation éthique à la société actuelle qui fonctionne sur la base du Droit.
Dans une société différente, il ne s'agirait bien sûr pas de donné des Droits mais cela n'enlèverait en rien le respect de leur vie, de leur liberté et de leur intégrité physique qu'ils méritent. Et c'est bien de cela qu'il s'agit. Mais comme chacun sait, le citoyen moyen actuel, incapable de raisonner tout seul a besoin de règles pour le guider dans sa conduite.
La question est ethique. Elle n'est juridique que dans le cadre de la société actuelle. L'application de l'éthique dans la société serait différente dans un fonctionnement social différent.
Pour ce qui est du droit naturel, la théorie est ancienne est n'est plus vraiment considérée actuellement. Son principe figure encore dans la Constitution Française, en son préambule, par le biais de la Déclaration du Droit de l'Homme et du Citoyen de 1789. La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme par contre n'en tient pas compte.

xZagx
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Chadagova le Dim 30 Nov - 17:48

C'est les droits fondamentaux des humains qui vous dérangent ou seulement le remplissage type "droit à la propriété" et autres joyeusetés? Ou les deux ?
Les deux mon capitaine.

En gros, tu souhaiterais que tuer animal pour le manger devienne illégal ?
Si c'est cela, je ne suis pas d'accord. Chacun selon ses goûts doit pouvoir manger ce qu'il veut, d'autant plus quand c'est des animaux d'élevages. Ce serait incorrect de mettre en place des sanctions pour des individus qui aiment consommer de la viande. De quel "droit" peux tu contraindre des gens à manger des végétaux ?

__________________________________
"C'est un défaut commun aux hommes que de confier aux autres leurs desseins." Spinoza

"La foi est différente de la preuve. L'un est humaine, l'autre est un don de Dieu." Pascal
avatar
Chadagova
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3500
Age : 25
Opinions politiques : .

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par moietmoi le Dim 30 Nov - 18:16

Je m'incruste dans le débat également, bien le bonsoir.

Chadagova,

Simple question, t'opposes-tu au fait que des Hommes exploitent, torturent ou tuent d'autres Hommes ? Il y a deux réponses possibles à cette question :

- Oui, tu t'y opposes et dans ce cas, de quel droit cherches-tu à empêcher des gens voulant se faciliter la vie en utilisant les autres ?
- Non, tu ne t'y opposes pas et dans ce cas pourquoi t'opposes-tu au fait que certain veulent "contraindre des gens à manger des végétaux" ?

moietmoi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par xZagx le Dim 30 Nov - 18:16

En gros, tu souhaiterais que tuer animal pour le manger devienne illégal ?
Si c'est cela, je ne suis pas d'accord. Chacun selon ses goûts doit pouvoir manger ce qu'il veut, d'autant plus quand c'est des
d'élevages. Ce serait incorrect de mettre en place des sanctions pour
des individus qui aiment consommer de la viande. De quel "droit" peux
tu contraindre des gens à manger des végétaux ?

C'est en effet la conséquence directe d'accorder le droit de vivre aux animaux.
Chacun ses goût, je suis d'accord tant que ça n'empiète pas sur la liberté du voisin. Ca fonctionne comme ça dans les sociétés humaines (a moins que tu ne sois aussi favorable au fait de donner le choix aux gens de tuer/torturer/exploiter des êtres humains ?). Il n' y a pas de raisons que les animaux soit exclus de cette idée.

xZagx
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Remus le Dim 30 Nov - 18:26

Rolling Eyes je propose qu'on établisse un RSA pour animaux!

__________________________________
"Un idéal n'a aucune valeur si vous ne pouvez pas le mettre en pratique." Swâmi Râmdâs
"Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir." Tocqueville
" Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude." Benjamin Constant
avatar
Remus
Sage de Politeen
Sage de Politeen

Nombre de messages : 3464
Age : 26
Opinions politiques : Tendance libérale libertarienne
Activité politique : Destructeur d'idoles

Voir le profil de l'utilisateur http://jeunes-politique.forumpro.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Chadagova le Dim 30 Nov - 18:40

moietmoi a écrit:
Simple question, t'opposes-tu au fait que des Hommes exploitent, torturent ou tuent d'autres Hommes ?
Bonsoir.
Oh, un dialecticien !

Oui je m'y oppose mais contrairement à vous je ne prône pas un droit universelle. Ce n'est pas à moi de dire ce qui est mal pour vous. Je recherche plutôt une maturité intellectuelle dont découlerai naturellement un comportement consensuelle et tolérant. Ce que je vois c'est que vous vous n'êtes pas tolérants : "le citoyen moyen actuel, incapable de raisonner". Vous êtes convaincu du bienfondé de votre cause et vous voulez l'imposer aux autres. Ce n'est pas en imposant un droit ou des lois qu'on fera évoluer les mentalités. Vous ne saisissez pas le problème comme il le faudrait, nous sommes d'accord sur le but (respect de la vie animal) mais pas sur les moyens. En tenant ce genre de propos vous provoquez l'incompréhension (cf les réactions des autres membres) et vous décrédibilisez un combat qui pourrait se passer de l'être.

__________________________________
"C'est un défaut commun aux hommes que de confier aux autres leurs desseins." Spinoza

"La foi est différente de la preuve. L'un est humaine, l'autre est un don de Dieu." Pascal
avatar
Chadagova
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3500
Age : 25
Opinions politiques : .

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par moietmoi le Dim 30 Nov - 19:16

Bonsoir.
Oh, un dialecticien !

La discussion commence bien dis-moi.

Oui je m'y oppose mais contrairement à vous je ne prône pas un droit universelle. Ce n'est pas à moi de dire ce qui est mal pour vous. Je recherche plutôt une maturité intellectuelle dont découlerai naturellement un comportement consensuelle et tolérant.

Le fait est que réclamer un droit universel pour les animaux tient compte, comme l'a dit xZagx plus haut, de la situation actuelle des choses. Néanmoins, la première question qui doit être poser (et l'unique d'un point de vue strictement personnel) et celle de considérer ou non les animaux comme des individus conscients et s'il mérite le même respect que les Hommes.

Ce que je vois c'est que vous vous n'êtes pas tolérants : "le citoyen moyen actuel, incapable de raisonner".

Nierais-tu le fait que les citoyens lambdas sont actuellement totalement manipulés, formatés par les médias ou la publicité (pour ne citer qu'eux comme exemple) ? Si oui, tu es es bien naïf, si non, les propos de xZagx ne sont en aucun cas intolérants mais réalistes. Mais bon, tout ça est hors sujet.

Vous êtes convaincu du bienfondé de votre cause et vous voulez l'imposer aux autres.

Tout à fait, on a même l'intention de démarrer une lutte armée d'ici deux mois, déposer quelques bombes à l'Elysée et de faire régner la terreur dans les rangs de tout nos opposants... Mais qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre... Si on discute actuellement sur ce forum, c'est bien pour discuter et si possible convaincre et non pour l'imposer.

Ce n'est pas en imposant un droit ou des lois qu'on fera évoluer les mentalités.

Oui bien sûr. D'ailleurs, je serais curieux de connaitre la différence de mentalité au sujet des Hommes de couleur un peu avant l'abolition de l'esclavage et maintenant tiens. Juste pour voir si les lois, comme tu le dis, n'ont aucune espèce d'influence sur la mentalité des gens. Que ce ne soit pas la seule et la meilleure solution, je suis tout à fait d'accord avec toi, mais il ne faudrait pas raconter n'importe quoi non plus.

nous sommes d'accord sur le but (respect de la vie animal) (...)

Ne traitons alors que de ce sujet dans ce cas.

moietmoi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Remus le Dim 30 Nov - 19:21

Chad, j'avais la flemme de poster aujourd'hui (exam blanc) mais c'était l'idée que je voulais également faire passer! Je plussoie!

__________________________________
"Un idéal n'a aucune valeur si vous ne pouvez pas le mettre en pratique." Swâmi Râmdâs
"Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir." Tocqueville
" Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude." Benjamin Constant
avatar
Remus
Sage de Politeen
Sage de Politeen

Nombre de messages : 3464
Age : 26
Opinions politiques : Tendance libérale libertarienne
Activité politique : Destructeur d'idoles

Voir le profil de l'utilisateur http://jeunes-politique.forumpro.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par xZagx le Dim 30 Nov - 19:36

Vous ne saisissez pas le problème comme il le faudrait, nous sommes
d'accord sur le but (respect de la vie animal) mais pas sur les moyens.

Que signifie pour toi "respecter la vie animale" ?

xZagx
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par archangecash le Dim 30 Nov - 19:40

bon je pense qu'on se prend la tete pour rien si des gens veulent changer leur vie pour des animaux sa ne me gene pas tant qu'ils ne font du mal a personne...

apres ideologiquement c'est un peu bizarre...des droit pour des animaux? Un respect de la vie pour chaque animau alors que depuis la nuit des temps on doit tuer pour manger...moi sa me tente vraiment pas mais apres j'ai rie contre ces gens !

archangecash
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 169
Age : 28
Opinions politiques : anarchiste libetaire
Activité politique : aucune

Voir le profil de l'utilisateur http://visitors2cash.com/ref.php?refId=115976

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Remus le Dim 30 Nov - 19:43

Un droit animal n'a tout simplement pas de sens.

Le droit est une notion artificiel créer par et pour l'homme. Un animal n'a pas conscience de ces droits, il ne peut pas les faire valoir.

Bref c'est agiter du vent pour rien alors que la tempête est ailleurs.

__________________________________
"Un idéal n'a aucune valeur si vous ne pouvez pas le mettre en pratique." Swâmi Râmdâs
"Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir." Tocqueville
" Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude." Benjamin Constant
avatar
Remus
Sage de Politeen
Sage de Politeen

Nombre de messages : 3464
Age : 26
Opinions politiques : Tendance libérale libertarienne
Activité politique : Destructeur d'idoles

Voir le profil de l'utilisateur http://jeunes-politique.forumpro.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Chadagova le Dim 30 Nov - 19:48

considérer ou non les animaux comme des individus conscients et s'il mérite le même respect que les Hommes.
Oui. Le respect oui, mais une vie humaine a plus de valeur à mes yeux qu'une vie animale.

Tout à fait, on a même l'intention de démarrer une lutte armée d'ici deux mois, déposer quelques bombes à l'Elysée et de faire régner la terreur dans les rangs de tout nos opposants... Mais qu'est-ce qu'il ne faut pas entendre...
L'Elysée c'est trop surveillé par contre il semblerait que faire des dérailler des trains soit à la mode en ce moment. ^^
Plus sérieusement, d'un point de vue légale. Qui êtes vous ? Comment vous regroupez vous ? Combien êtes vous en France ? Avez vous des ambitions électorales ? Défendez vous simplement la cause animal ou avez vous d'autres priorités ?

Nierais-tu le fait que les citoyens lambdas sont actuellement totalement manipulés, formatés par les médias ou la publicité (pour ne citer qu'eux comme exemple) ? Si oui, tu es es bien naïf, si non, les propos de xZagx ne sont en aucun cas intolérants mais réalistes. Mais bon, tout ça est hors sujet.
Certes le citoyen lambdas est influencé et manipulé. Mais prend le temps de discuter avec lui d'exposer tes idées comme tu le fais à présent et tu pourras sans doute lui apporter beaucoup plus qu'en lui imposant des lois.

Si on discute actuellement sur ce forum, c'est bien pour discuter et si possible convaincre et non pour l'imposer.
Ok, alors pourquoi jouez vous le jeu du système tout en le contre disant ? Vous êtes quand même conscient qu'un droit pour les animaux n'a aucune chance de passer en France. S'engager dans des mouvements pour lutter contre le système est la seule voie pour voir aboutir votre respect de la "vie animale" et ma "maturité intellectuelle". Nous faisons cause commune.

Oui bien sûr. D'ailleurs, je serais curieux de connaitre la différence de mentalité au sujet des Hommes de couleur un peu avant l'abolition de l'esclavage et maintenant tiens. Juste pour voir si les lois, comme tu le dis, n'ont aucune espèce d'influence sur la mentalité des gens. Que ce ne soit pas la seule et la meilleure solution, je suis tout à fait d'accord avec toi, mais il ne faudrait pas raconter n'importe quoi non plus
C'est disproportionné, tu compares la défense des droits des animaux à la défenses des droits civiques pour les noirs aux USA, par exemple.

La discussion commence bien dis-moi.
Un peu d'Humour bière

__________________________________
"C'est un défaut commun aux hommes que de confier aux autres leurs desseins." Spinoza

"La foi est différente de la preuve. L'un est humaine, l'autre est un don de Dieu." Pascal
avatar
Chadagova
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3500
Age : 25
Opinions politiques : .

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par moietmoi le Dim 30 Nov - 19:48

Le droit est une notion artificiel créer par et pour l'homme. Un animal
n'a pas conscience de ces droits, il ne peut pas les faire valoir.

Un nouveau-né ou certains handicapés mentaux n'en n'ont pas non plus conscience, ça ne les empêche pas d'en avoir (à juste titre).
Sinon, le principe de droit n'est pas une notion propre à l'Homme. Les sociétés animales aussi sont régies par des lois qui accordent des droits à certains individus de ces communautés.

moietmoi
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par archangecash le Dim 30 Nov - 19:52

chadagova a raison je pense que cette lutte n'a pas de fin !
mais comme j'ai deja dit si vous faite du mal a personne...

archangecash
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 169
Age : 28
Opinions politiques : anarchiste libetaire
Activité politique : aucune

Voir le profil de l'utilisateur http://visitors2cash.com/ref.php?refId=115976

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par archangecash le Dim 30 Nov - 19:53

Les sociétés animales aussi sont régies par des lois qui accordent des droits à certains individus de ces communautés.

la loi du plus fort c'est ca ?ou alors tu parle peut etre des fourmis qui elles sont organisées mais une fourmis na pas de droit au sein de la colonnie !

archangecash
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 169
Age : 28
Opinions politiques : anarchiste libetaire
Activité politique : aucune

Voir le profil de l'utilisateur http://visitors2cash.com/ref.php?refId=115976

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Remus le Dim 30 Nov - 19:53

Un nouveau-né ou certains handicapés mentaux n'en n'ont pas non plus conscience, ça ne les empêche pas d'en avoir (à juste titre).
Sinon, le principe de droit n'est pas une notion propre à l'Homme. Les sociétés animales aussi sont régies par des lois qui accordent des droits à certains individus de ces communautés.

Droit et lois sont différents. Il n'y pas de droit chez les animaux!

De plus, je vois pas en quoi manger de la viande ferait de nous des assassins.

__________________________________
"Un idéal n'a aucune valeur si vous ne pouvez pas le mettre en pratique." Swâmi Râmdâs
"Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir." Tocqueville
" Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude." Benjamin Constant
avatar
Remus
Sage de Politeen
Sage de Politeen

Nombre de messages : 3464
Age : 26
Opinions politiques : Tendance libérale libertarienne
Activité politique : Destructeur d'idoles

Voir le profil de l'utilisateur http://jeunes-politique.forumpro.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par xZagx le Dim 30 Nov - 19:54

apres ideologiquement c'est
un peu bizarre...des droit pour des animaux? Un respect de la vie pour
chaque animau alors que depuis la nuit des temps on doit tuer pour
manger...moi sa me tente vraiment pas mais apres j'ai rie contre ces
gens !

Si le fait de "devoir" tuer a un jour été d'actualité, une chose est sûr, ça ne l'est plus.
Les opposants aux droits des animaux utilisent costamment cette justification de l'obligation de consommer de la viande dans certains lieux (esquimaux aux pôles) ou temps (préhistoire etc) pour justifier leur consommation personnelles et choisie de viande.
C'est assez fallacieux.
A certaines époques et à certains endroits du monde, il est/a été aussi nécessaire de tuer des humains pour survivre (guerres cannibales, légitime défense etc..), pourtant, personne ne tente de supprimer les droits de l'humain sur cette base. Ca serait ridicule.

Remus,

Un droit animal n'a tout simplement pas de sens.

Le droit est une notion artificiel créer par et pour l'homme. Un animal n'a pas conscience de ces droits, il ne peut pas les faire valoir.

Bref c'est agiter du vent pour rien alors que la tempête est ailleurs.

On accorde pas des droits uniquement à des individus pouvant les faire valoir. Sinon il va falloir que tu réclames que soit retirés les droits à tout humain-e incapable de les faire valoir (nouveaux nés, handicapés mentaux lourdements atteints, déments... ).

xZagx
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par archangecash le Dim 30 Nov - 19:55

De plus, je vois pas en quoi manger de la viande ferait de nous des assassins.

bien dit au fond on est des omnivor alors il nous faut de la viande pour vivre !

archangecash
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 169
Age : 28
Opinions politiques : anarchiste libetaire
Activité politique : aucune

Voir le profil de l'utilisateur http://visitors2cash.com/ref.php?refId=115976

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par xZagx le Dim 30 Nov - 20:00

bien dit au fond on est des omnivor alors il nous faut de la viande pour vivre !

Si "il faut" signifie qu'elle est indispensable, c'est faux. Consommer de la viande, c'est un choix (ou une habitude tiré d'un conditionnement), rien de plus.

J'en profite pour demande pourquoi tous les liens qui étaient sensés apparaître en bas de mon article ont disparu ?

xZagx
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Remus le Dim 30 Nov - 20:01

Consommer de la viande, c'est un choix (ou une habitude tiré d'un conditionnement), rien de plus.

Et alors?

Et quand bien même c'est une habitude, l'homme est naturellement omnivore!

__________________________________
"Un idéal n'a aucune valeur si vous ne pouvez pas le mettre en pratique." Swâmi Râmdâs
"Qui cherche dans la liberté autre chose qu'elle-même est fait pour servir." Tocqueville
" Dans tout ce qu'on nomme les excès de la liberté, je ne reconnais que l'éducation de la servitude." Benjamin Constant
avatar
Remus
Sage de Politeen
Sage de Politeen

Nombre de messages : 3464
Age : 26
Opinions politiques : Tendance libérale libertarienne
Activité politique : Destructeur d'idoles

Voir le profil de l'utilisateur http://jeunes-politique.forumpro.fr/forum.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mouvement des droits des animaux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum