Femen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Femen

Message par paulau le Lun 8 Juil - 14:13

Que veut la gauche en donnant cet asile politique ?
http://www.liberation.fr/societe/2013/07/08/la-france-accorde-l-asile-a-la-chef-de-file-des-femen_916761

paulau
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 34
Opinions politiques : droite conservatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femen

Message par paulau le Mar 16 Juil - 11:28

Le nouveau timbre est inspiré par la chef des Femens

Extrait de Libération :

............ Christine Boutin, elle, s’est emportée, jugeant que «vraiment ce #hollande nous aura tout fait : le nouveau timbre poste une Marianne inspirée d’une #Femen!».

Il était certain que la personnalité tranchée d’Inna Shevchenko ne ferait pas l’unanimité. Elle s’est réjouie de ce choix dans un tweet d’une rare élégance: «Femen est sur le timbre français. Maintenant les homophobes, les extrémistes et les fascistes devront lécher mon cul quand ils voudront envoyer une lettre.»

Voir l'article :

http://www.liberation.fr/societe/2013/07/15/marianne-aurait-ete-une-femen_918384

paulau
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 34
Opinions politiques : droite conservatrice

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femen

Message par Elline le Mer 24 Juil - 21:32

Je ne comprends pas ce que vous reprochez aux Femen. D'accord, elles montrent leurs seins et c'est encore de mon point vue, une matérialisation de la femme. Au delà de ça, elle ont quand même un message, lourd à faire passer parfois et elles prennent des risques politiques. Pour moi leurs actions ne sont pas vaines même si les méthodes utilisées ne font pas l'unanimité.
avatar
Elline
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 37
Opinions politiques : UMP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femen

Message par Camarade Troska le Jeu 25 Juil - 14:50

De quoi les Femen sont-elles le nom ?

Le cas des Femen est particulièrement intéressant. Il cristallise la fausse alternative politique que l’on nous vend constamment, à savoir l’impérialisme occidental ou le repli nationaliste.

D’un côté, nous avons l’impérialisme agressif de l’Occident, qui s’exprime dans plusieurs directions : économique via la domination du capital, politique via les systèmes parlementaires bi-partis, militaire via les différentes guerres menées dans le tiers-monde, soi-disant pour la liberté et le féminisme, en réalité pour garder la mainmise économique et politique. Cet impérialisme s’exprime également en définissant des ennemis de façon floue, les terroristes islamiques : autant Bush en Afghanistan et en Irak, que Hollande au Mali, ont mené leurs actions au nom de la "guerre contre le terrorisme". L’impérialisme occidental, nous le savons et je le résume car on trouve d’excellentes analyses à son propos sur des sites amis, fantasme "l’islamisation" du monde, comme s’il y avait une sainte alliance uniforme entre tous les immigrés des banlieues et les différentes groupuscules fondamentalistes qui mènent des actions violentes et qui tentent parfois de récupérer pour leur compte les forces révolutionnaires et le soutien du peuple. Le gentil Occident contre les méchants islamistes, tel est le tableau que présentent infailliblement les impérialistes pour justifier leurs exactions.

L’alternative, qu’on nous présente comme la seule, c’est le repli nationaliste, ou "souverainisme", ou encore "protectionnisme", il porte divers noms mais il s’agit de la même idée. Il faut noter que cette fausse alternative est présentée comme nécessaire tant par le camp impérialiste que par les groupes "nationalistes et socialistes". Il est facile de trouver sous la plume des intellectuels qui soutiennent l’impérialisme occidental l’argument suivant : "si vous êtes contre les guerres menées par les Occidentaux, c’est que vous défendez le totalitarisme, le repli sur soi, vous êtes contre la liberté et le féminisme ; vous êtes en somme des islamo-gauchistes". De l’autre côté, on entend chez les divers groupes conspirationnistes, antisémites et fascistes l’idée que transformer la France en prison dans laquelle les Français "de souche" s’identifieraient à leur "patrie charnelle" et les non-Français seraient illégaux est le seul moyen de résister à "l’Empire" (comprendre : le complot judéo-maçonnique mondial). Au final, ils sont tous d’accord sur l’alternative : BHL comme Soral, Hollande comme Marine Le Pen, Attali comme Asselineau : soit on est impérialiste et on exporte les valeurs de l’Occident par la force, soit on est nationaliste et on ferme le pays. Pas de troisième possibilité.

Où se situent les Femen dans ce schéma ? La réponse n’est pas très difficile à trouver lorsque l’on regarde dans les médias leurs agissements. Les Femen sont du côté des impérialistes, leur conception de la nation est agressive. Finalement, les Femen et le FN sont les deux faces d’une même pièce, qui a pour présupposé le socle de "l’identité nationale" comme réel de la politique. En effet, les Femen ont été adoubées par la République française, retrouvant à la fois leur effigie sur le nouveau timbre Marianne et sur un portrait mural portant le drapeau tricolore (voir image ci-dessous). Elles ont ainsi clairement choisi leur camp : le néocolonialisme, et d’autres l’ont déjà parfaitement analysé avant moi. Il est clair que les symboles républicains, et le tableau de Delacroix auxquels on les a comparées de façon ridicule, étaient actifs comme symboles progressistes en 1789 et pendant le romantisme pictural ; mais aujourd’hui, ils représentent l’impérialisme de la République française. Comme tous symboles, ils ne sont pas figés dans le marbre et leur signifiant-maître a changé au cours de l’histoire.

Le vide intersidéral de l’idéologie des Femen (qui se résume au slogan : "Déshabillez-vous pour gagner") ne doit pas nous faire oublier, qu’en l’absence de contenu explicite, on utilise en fait les symboles tels qu’ils fonctionnent inconsciemment. La femme blanche nue opposée à la femme étrangère voilée, la déclaration comme quoi la religion musulmane est "laide" (uglier, voir image ci-dessous), la revendication du drapeau bleu-blanc-rouge fonctionnent comme facteurs d’exclusion d’une partie des femmes, du mouvement qui devrait leur appartenir à toutes, sans exception : le féminisme.

Le fait de ne pas rendre consciente l’utilisation de ces divers symboles et de cette prose rend les actes des Femen pires encore : elles inversent l’effet pervers de leur rhétorique en ne permettant pas qu’on les critique ; quiconque est un(e) anti-Femen est forcément du côté du patriarcat (c’est-à-dire, si on se fie aux catégories politiques exposées ci-dessus, du côté du fascisme rétrograde). Cet effet est encore renforcé par les critiques adressées aux Femen par les fascistes eux-mêmes, qui n’hésitent pas à annoncer qu’elles sont manipulées par les sionistes (entendre : les Juifs) et qu’elles sont des "putes" (avec l’image dégradante et sexiste véhiculée par ce terme). L’alternative est scellée : soit vous admettez que le seul moyen pour une femme de faire avancer sa condition est de se déshabiller et de crier "No Islamization" (autre slogan repris aux impérialistes, voir image ci-dessous), soit vous êtes un fasciste et vous utilisez toutes les insultes sexistes pour les discréditer.

Raison pour laquelle je présentais les Femen comme la cristallisation de l’impasse politique dans laquelle on voudrait nous enfoncer : ou l’OTAN, ou Bachar El-Assad. Or, comme le philosophe Alain Badiou le montre très bien en réponse à Alain Finkielkraut dans L’explication, cette alternative est bien évidemment fausse et les forces progressistes sont à la fois anti-impérialistes, et contre le fascisme, qu’il se pare du nom de la France ou de l’islam. Même si nous sommes peu nombreux à ne pas s’inscrire dans cette fausse alternative, il faut tenir bon : continuer le travail jusqu’à ce que nos idées finissent par s’inscrire dans une séquence réellement progressiste.

F. T.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femen

Message par folleman le Sam 15 Fév - 22:01

C'est avec le cas des Femens que l'on voit que l'égalité Homme/Femme est très loin d'exister, un homme qui se balade torse nu dans la rue, personne n'en dira rien, certains diront même que ça fait "viril", mais attention, si une femme se promène seins nus dans la rue, elle sera à coup sûr insultée de "salope" ou de hippy dégénérée, d’extrémiste laxiste ou encore d'anarchiste perverse. Choqué 
Dans la tête de beaucoup de machos, il n'y a pas de problème à différencier lourdement homme/femme, mais le truc qui cloche, c'est que hommes et femmes sont sensés être égaux de droits, dignes au même titre d'être humain. Car oui, une femme est un être humain tout comme un homme, cela peut déranger certains nostalgiques de l'époque où seuls les hommes étaient considérés en tant que citoyens.
Deux "solutions" se proposent à ce "problème", soit on interdit tous tétons (féminin comme masculins) hors des t-shirts et soutiens gorges soit on accepte le corps féminin comme il est, différent de celui des hommes, l'important est ce qui se passe dans la tête. Le corps n'est que le reflet de ce que nous sommes.

folleman
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 1
Age : 19
Opinions politiques : partisant de gauche forte
Activité politique : lycéen militant

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femen

Message par Camarade Paolo le Mar 28 Avr - 18:44

C'est là tout l'honneur de notre gouvernement de s'attacher un tant soit peu aux valeurs de gauche puisqu'il semble chaque jour un peu plus s'en écarter. Je n'étais pas au courant de cette actualité pourtant datant de près de sept mois, mais c'est tout à fait louable.

Camarade Paolo
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 1
Opinions politiques : Communisme

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Femen

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum