Petit lexique de l’extrême droite

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Petit lexique de l’extrême droite

Message par kind of blue le Jeu 21 Fév - 20:36



Quand on essaye de comprendre l'Histoire, il faut en effet la prendre dans son ensemble. Si on fonctionne ainsi... alors on peut en effet dire que la rafle du vel d'hiv a causé la mort à 13 000 juifs : mais il faut rajouter après cela que des dizaines de milliers de juifs ont été, à coté de cela et même durant cette rafle, sauvés par les français. Je rappelle que les juifs étaient extrêmement bien intégrés en France - puisque s'étant soumis aux exigences assimilationnistes du pays ; et c'est ce pourquoi ils furent grandement soutenus par le peuple français qui, malgré ce que certains semblent dire ici, n'étaient pas des "salauds de vichystes", la plupart se moquant complètement des actions de ceux qui à l'époque les dirigeaient, puisqu'obnubilés par l'occupation.

Ma phrase était poussé à l'extreme hein.

Peu de juifs ont pu s'enfuir du Vel D'hiv une fois rentré... On reparlerait d'une petite centaine de personnes au maximum.

Après, bien intégré, tout est relatif... Une partie était très bien intégré et l'autre pouvait être poussé à des actes moins nationaux (pensons aux juifs dans les quasi ghettos du 3ème arrondissement de paris à l'époque ou en banlieue, c'était pas forcemment le même amour).

avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit lexique de l’extrême droite

Message par kind of blue le Jeu 21 Fév - 20:38

Je tiendrais également à rajouter, pour affiner la fin de ton message, que les Français n'étaient pas "obnubilés" par l'occupation au point d'être aveugle. La propagande de l'époque était plutôt forte, et celle ci avait éludé le sort fait aux juifs. La presse résistante n'en a jamais parlé (ou du moins, j'ai vu aucun document parler de ça depuis le début de mes recherches).
avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit lexique de l’extrême droite

Message par Kennedy-IX le Ven 22 Fév - 15:30

1- Y'a un certain nombre de personnes s'opposant à ça. L'extreme droite, Guainot (oups, répétition) etc.
Il faut avant tout savoir que le milieu politicien qui critique sur ce point ne le fait uniquement que par oppositionisme. Ca viendrait de leur parti, ça poserait pas de soucis... Ahhhh douce république Française.

2- Vous prenez de même le problème à l'envers en extrapolant:
"L'état Français (donc la France), c'est la liberté et l'égalité.
Mais pendant la seconde guerre, la liberté et l'égalité sont représentés par De Gaulle.
Donc l'état français, c'est De Gaulle."

Joli sophisme, n'est ce pas?
Ce n'est pas car nous vivons depuis 70 ans sous une 3ème république à cette époque que l'état Français est pour autant cet idéal. La France a plus souvent vécu sans qu'avec. Le représentant et gouvernement du pays (France) est Vichy. Point barre.
Il faut comprendre que l'état Français réel de cette époque n'est pas L'état Français fantasmé et imaginaire à l'époque.
Outre ce petit problème philosophique, sache que De Gaulle n'est pas la résistance à lui seul. Je travaille actuellement sur la résistance, et De Gaulle a tenu tout au long de la guerre (et même après) à avoir le monopole de l'étiquette "résistance" et donc a cherché à assujettir les résistants de la France captive. Il faudra attendre 1943 et le renversement de la situation internationale pour que les résistants résidant en France soient à égalité avec la France libre (et encore...).

3- C'est bien beau de trainer Laval dans la boue en le traitant de sous merde, mais c'est historiquement relativement faux. Il fut traité comme il avait à être traité (mise à mort) pour son zèle.
Relativisons un peu les violences qu'il a fait aux juifs. Il a zélé (c'est clair et net), mais les persécutions antisémites étaient présentes bien avant.

On croit à tort que Vichy a fait ses directives anti-juifs car l'Allemagne le voulait, mais on a doublement tort de croire qu'ils l'ont pleinement voulu. L'armistice n'a jamais été signé et Vichy, de sa position de perdante, devait montrer (très) bonne patte auprès des autorités pour que les Français soient épargnés dans leur majorité. Un si grand zèle s'explique en partie par cette position difficile dans laquelle était la France (ça n'exclut pas que le gouvernement de Vichy a fait des belles saloperies de son côté).

Les pétainistes sont ultra-minoritaire dans l'ED, à par quelque groupuscule mourant comme l'Oeuvre française, et même dans cette association, seul les vieux cadres du parties sont vichyste, la plupart des membres sont des jeunes et ce définissent exclusivement comme nationaliste.
Après s'il y à il est vrai une partie de l'ED qui à de la sympathie pour Pétain c'est plus pour le héros de guerre qu'il est que pour sa période vichyste.
Le pétainisme, moteur de l'ED jusqu'aux année 70-80 est mort (remplacé par le national-populisme de Le Pen et du FN)
Et je suis très généreux en allant jusqu'à 80.

Deuxièmement je ne te rejoins pas, Vichy en acceptant la, collaboration et l'occupation de sont territoire par l'Allemagne ne peut être le représentant de la France, certes la république n'a pas le monopole de la France, la monarchie est plus légitime en tant que fondateur de la France, mais l'idéal français est bien plus représenté par la France libre que par Vichy.
C'est toi qui disait avant (je ne sais plus sur qu'elle poste que être français ce n'était pas q'un bout de papier à juste titre, et ben ça ce rejoint là.
Et le nombre d'habitant ne veut rien dire, puisque les gens n'immigrés pas en fonction du régime en place, le paysan du coin avait autre chose à pensé que d'aller en Afrique du nord pour rejoindre la France libre, c'est Vichy qui à usurper le territoire français en ce réclament légitime sur celui-ci.

J'élude le PS, qui ne semble pas vraiment intéressant.

Le massacre Arménien s'est déroulé durant la première guerre mondiale (si mes souvenirs sont bons). A cette époque, l'Empire Ottoman est rangé du côté de la triple alliance (avec l'empire austro-hongrois, l'empire Allemand et l'Italie donc).
De tels génocides en temps que guerre incluent bien évidemment la participation d'autres pays. La France a eu raison de soulever ce problème. La Turquie est instable politiquement puisque l'idéal démocratique et laïque d'Attaturk est aujourd'hui complètement oublié. D'un point de vue international, Sarkozy souhaitait faire prendre conscience du problème politique actuel de la Turquie (car la non reconnaissance de crimes contre l'humanité est un certain problème... démocratique).

Le problème se réglera entre l'Arménie et la Turquie, nous ne sommes pas blanc comme linge donc on devrait s'abstenir de donner des leçons, Sarkozy à été le pire président en politique étrangère à mon sens, il à fait de la France l'avant garde de la mondialisation, et leur serviteur zélé de l'Empire americano-sioniste.

Ta condescendence vis à vis de cette civilisation (ou plutôt multitude de civilisations) est au même niveau que l'hypocrisie politicienne de ces présidents.
C'est marrant ce discours très protectionniste et fermé économiquement. Certains tenaient ce discours quelque siècles plus tôt en pillant malgré tout les autres pays.

Pas faute si certains on tenu ce discours de façon hypocrite, le fait étant que si chacun s'occuper de sont pays, si chaque pays adopté un régime nationaliste non impérialiste, le monde serait bien plus beau !
La nation c'est la paix, le mondialisme est responsable de million et de million de morts, bien pire encore que le nazisme et le communisme.
(Je sais que tu vas me dire que Hitler avait à régime nationaliste et à fait des millions de morts, pour sa je précise bien non impérialiste)

1- Mon père est professeur, je crois pas qu'il fasse de la propagande politique désolé. Je vois comment il travaille et quels sont les programmes de l'éducation nationale et dire que c'est "gauchiste" relève de l'aberration.
2- Tu te contredis dès tes 2 premières phrases. Tu dis ne pas savoir mieux qu'eux mais qu'ils disaient des conneries. c'est marrant.
3- Le niveau d'étude n'était pas à faire en comparaison d'ouvriers, mais de toi. Travailler 5 ans dans un domaine t'assure une culture, une méthodologie et une certaine aptitude dans un domaine qu'un élève ne peut pas avoir.

Non mais ta pas compris ce que je voulais dire, les professeurs ont un savoir mille fois supérieurs au moins.
Je disais qu'il disait parfois des mensonges et en étaient parfaitement conscient, ils veulent nous imposer leur idéal, rien avoir avec l’intelligence et le savoir, j'ai jamais eu la prétention d'avoir plus de connaissance qu'eux, et vu le niveau scolaire que j'ai, je ne l'aurais probablement jamais.
Et pour la propagande je sais pas si en qu'elle classe tu es (j'ai vu que t'avais 16 ans j'en conclu que t'es en première comme moi), ben j'te sans mentir, j'ai fais non stop en espagnole et langue renforcé (6h par semaine) du féminisme et ceux depuis le début de l'année, on à fait les femmes sous Franco (les homme son s'en branlent) les femmes dans la société, l'image des femmes dans les médias, les femmes et la famille, putain c'est plus de la propagande c'est du bourrage de crâne ! Les nazis avaient la même méthode, après j'ai peut être pas de chance et je suis tombé sur la prof la plus conne du milieu...



avatar
Kennedy-IX
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 140
Opinions politiques : Un chef, un peuple, une nation
Activité politique : LVF

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit lexique de l’extrême droite

Message par Camarade Troska le Ven 22 Fév - 15:35

Hitler avait des visées impérialistes, c'est pour ça qu'il y a eu la seconde guerre mondiale... L'équilibre entre l'impérialisme "démocratique" et les visées expansionnistes/pangermaniste sont rentré en collusion.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit lexique de l’extrême droite

Message par kind of blue le Ven 22 Fév - 16:16


Les pétainistes sont ultra-minoritaire dans l'ED, à par quelque groupuscule mourant comme l'Oeuvre française, et même dans cette association, seul les vieux cadres du parties sont vichyste, la plupart des membres sont des jeunes et ce définissent exclusivement comme nationaliste.
Après s'il y à il est vrai une partie de l'ED qui à de la sympathie pour Pétain c'est plus pour le héros de guerre qu'il est que pour sa période vichyste.
Le pétainisme, moteur de l'ED jusqu'aux année 70-80 est mort (remplacé par le national-populisme de Le Pen et du FN)
Et je suis très généreux en allant jusqu'à 80.

Je parle du gouvernement de Vichy ici (je ne sais pas ce que veux dire ED).


Deuxièmement je ne te rejoins pas, Vichy en acceptant la, collaboration et l'occupation de sont territoire par l'Allemagne ne peut être le représentant de la France, certes la république n'a pas le monopole de la France, la monarchie est plus légitime en tant que fondateur de la France, mais l'idéal français est bien plus représenté par la France libre que par Vichy.
C'est toi qui disait avant (je ne sais plus sur qu'elle poste que être français ce n'était pas q'un bout de papier à juste titre, et ben ça ce rejoint là.
Et le nombre d'habitant ne veut rien dire, puisque les gens n'immigrés pas en fonction du régime en place, le paysan du coin avait autre chose à pensé que d'aller en Afrique du nord pour rejoindre la France libre, c'est Vichy qui à usurper le territoire français en ce réclament légitime sur celui-ci.

Tu as éludé une partie de mon analyse, dommage. Nous ne parlons ici pas de ton idéal de France mais du représentant de la France d'un point de vue administratif et complet. Qui a administré la France de 1940 à 1945? Vichy. CQFD


Le problème se réglera entre l'Arménie et la Turquie, nous ne sommes pas blanc comme linge donc on devrait s'abstenir de donner des leçons, Sarkozy à été le pire président en politique étrangère à mon sens, il à fait de la France l'avant garde de la mondialisation, et leur serviteur zélé de l'Empire americano-sioniste.

Peut être, mais un pardon doit être accordé aux arméniens. Et mieux vaut faire le forcing actuellement, car sinon ce génocide ne sera jamais reconnu.


Pas faute si certains on tenu ce discours de façon hypocrite, le fait étant que si chacun s'occuper de sont pays, si chaque pays adopté un régime nationaliste non impérialiste, le monde serait bien plus beau !
La nation c'est la paix, le mondialisme est responsable de million et de million de morts, bien pire encore que le nazisme et le communisme.
(Je sais que tu vas me dire que Hitler avait à régime nationaliste et à fait des millions de morts, pour sa je précise bien non impérialiste)

Qui te dit que le nationalisme n'entraine pas d'impérialisme à long terme?

Le fait que notre pays soit isolé du reste du monde nous recentre sur une seule culture, issus d'une seule civilisation (on peut aller jusqu'à l'Europe par extrapolation).

Nous devons gérer au niveau national ce que nous avons à gérer et au niveau international le reste. Notre problème actuel est juste que la limite n'est pas claire et que la démocratique et souveraineté nationale est remise en cause par des instituts internationaux non-démocratiques.


Non mais ta pas compris ce que je voulais dire, les professeurs ont un savoir mille fois supérieurs au moins.
Je disais qu'il disait parfois des mensonges et en étaient parfaitement conscient, ils veulent nous imposer leur idéal, rien avoir avec l’intelligence et le savoir, j'ai jamais eu la prétention d'avoir plus de connaissance qu'eux, et vu le niveau scolaire que j'ai, je ne l'aurais probablement jamais.
Et pour la propagande je sais pas si en qu'elle classe tu es (j'ai vu que t'avais 16 ans j'en conclu que t'es en première comme moi), ben j'te sans mentir, j'ai fais non stop en espagnole et langue renforcé (6h par semaine) du féminisme et ceux depuis le début de l'année, on à fait les femmes sous Franco (les homme son s'en branlent) les femmes dans la société, l'image des femmes dans les médias, les femmes et la famille, putain c'est plus de la propagande c'est du bourrage de crâne ! Les nazis avaient la même méthode, après j'ai peut être pas de chance et je suis tombé sur la prof la plus conne du milieu...

Peut être que t'as eu une prof bête, ou peut être es tu trop extreme dans tes idées. J'en sais rien pour l'instant.

L'année dernière, en seconde, les élèves disaient un peu prêt ceci (j'étais dans une classe conne hein):

"mais c'est des conneries la ses. Mon père est smicard et s'offre une bagnole à 70 000 euros, c'est pas pour montrer (consommation ostentatoire), c'est juste parce que c'est agréable à conduire!"

Tu vois un peu jusqu'où on peut arriver hein.
avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petit lexique de l’extrême droite

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum