Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par Dystopia le Jeu 31 Jan - 17:52

Bonjour à tous,

J'ai bien cherché, et je n'ai pas trouvé de sujets sur la propriété intellectuelle, et le mercantilisme du savoir en général.
La propriété intellectuelle est, comme vous le savez, un droit de jouissance sur une idée / invention, étant le plus généralement caractérisé par un titre qui est le brevet, droit d'auteur, etc...
Censés protéger les individus et/ou entreprises innovantes du pillage d'idées, et donc de rentabiliser leur R&D.
En effet un(e) individu/entreprise qui fait l'effort de recherche dépense énormément, et sa recherche produit d'énormes externalités positives, le brevet lui permet de profiter pleinement de celles-ci pendant une période définie légalement, l'entreprise/l'individu dispose donc d'une barrière légale à la concurrence très importante, forçant la concurrence à lancer elle aussi une R&D pour s'emparer du marché.
Mais voilà, des fois, on se demande si les limites temporelles légales sont pas un peu longues, et ne donnent pas un trop gros pouvoir de marché à l'entreprise/l'individu innovant, et pire, des fois les propriétés intellectuelles touchent des choses assez ridicules (Je citerais seulement la forme de carré arrondis pour smartphone, obtenu par Apple).
Et pire dérive, on se retrouve avec des entreprises qui ont comme seule activité la recherche, et vivent sur les royalties de leurs brevets (Motorala racheté pour son portefeuille de brevets me semble-t-il).
Il est normal de se demander si les propriétés intellectuelles ne sont réellement pas des freins à la croissance et au développement des nouvelles technologies par exemple. En effet, des fortes réductions de prix pourraient-être réalisées du fait de la concurrence casi pure et parfaite qu'engendrerais la copie d'un objet tel que l'iPhone. (Le rêve du capitaliste non innovant d'ailleurs).
On pourrais citer l'exemple des médicaments aussi.
Et vient se caler le mercantilisme du savoir directement dans la même lignée.

Sans transition, la question : Êtes-vous pour ou contre la propriété intellectuelle ? Dans quelle mesure ?

Le sujet étant vaste, la catégorie société me semblait correcte, mais je ne sais pas si c'est vraiment le top.
avatar
Dystopia
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 28
Opinions politiques : Diverses

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par kind of blue le Jeu 31 Jan - 19:42

Très intéressant débat Dystopia!

J'avoue y avoir réfléchi avec des amis du front de gauche car une des mesures du programme de Mélenchon était la suppression des droits d'auteurs et de propriété intellectuelles.

Me plaçant du point de vue de l'art, je suis défavorable à la suppression de ces droits d'auteurs.
Les compositeurs, en musique j'entend bien, vivent de ces mêmes droits. Nous sommes dans un système dégueulasse en musique (la Sacem...) où le droit d'auteur tourne au ridicule puisque 90% des taxes concernant les droits d'auteurs sont faîtes pour rémunérer cette société.

Cependant, essayons d'imaginer ici la situation inverse: comment vivrait les compositeurs sans les droits d'auteurs? Une autre société se contenterait de piquer la musique des compositeurs, de la redistribuer à plus grande échelle et donc de s'en octroyer tous les bénéfices sans pouvoir faire de procès contre.
Dans le même cas de figure, on peut imaginer des pseudo-musiciens capable de plagier à 90% une oeuvre et la revendiquer comme une composition intégrale pour mieux vendre. Cette pratique est aujourd'hui courante (Gainsbourg, David Guetta etc), mais soit les musiciens l'admettent, soit ils se tapent un procès qui peut aboutir à une forte amende.

Qu'avons nous donc ici? Soit nous restons dans un Sacem semblant abusif et abusant souvent de cette propriété intellectuelle, soit nous retombons dans une des difficultés majeures que l'art avait connu avant: la malhonnêteté intellectuelle.

Je suis donc contre la suppression des droits d'auteurs mais pour un changement partiel du système, ou du moins des institutions contrôlant cet élément dans la musique et dans l'art.
avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par Camarade Troska le Jeu 31 Jan - 19:53

J'suis contre. Flemme de dvper ce soir.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par etienne911 le Ven 1 Fév - 16:22

Tu ne connais pas José Bové,et la lutte indépendantiste des brevets?

Je suis surpris de ton bon ,très bon sujet de débat.
avatar
etienne911
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 743
Opinions politiques : MEMBRE BANNI

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par kind of blue le Ven 1 Fév - 18:23

etienne911 a écrit:Tu ne connais pas José Bové,et la lutte indépendantiste des brevets?

Je suis surpris de ton bon ,très bon sujet de débat.

C'est destiné à moi ou à un autre?

avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par etienne911 le Ven 1 Fév - 18:26

Au créateur du topic kind
avatar
etienne911
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 743
Opinions politiques : MEMBRE BANNI

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par Dystopia le Ven 1 Fév - 18:29

@Etienne911 : Je crois savoir que sa lutte est plus sur les brevets de semences, mais j'irais me renseigner.

@Kind of blue : Oui, pour le monde de la création artistique, et surtout dans la musique, mais aussi les livres, la propriété intellectuelle permet aux auteurs de ne pas se faire piller leurs œuvres. Je crois voir entendu dire que Mozart s’arrangeait pour vendre ses partitions dès la première présentation de l’œuvre pour contrer les musiciens qui écrivaient des partitions "pirates" pour les revendre. Cela dit comme tu le dis justement, la SACEM qui est là pour protéger leurs droits se graisse plus la patte qu'autre chose, du moins pour les moins connu.

Mais est-il normal qu'une œuvre littéraire par exemple garde, 70 ans après la mort de son auteur et/ou traducteur de la version, des droits d'auteurs qui graissent plus les maisons de production qu'autre chose ? On pourra même étendre que les artistes ne sont pas les plus gagnants sur leurs ventes audio, la maison de disque se garde le droit de faire ce qu'elle désire des enregistrements du musicien/chanteur, et cela sans avoir besoin de son accord, dans la majorité voire totalité des contrats, par abus.
Le droit d'auteur sert-il vraiment que l'auteur ?

Pour les médicaments maintenant, il sera possible de fournir l'afrique par exemple en traitement pour diverses maladies, pour très peu cher si les industries pharmaceutiques ne refusaient pas de céder l'exploitation de leurs brevets seulement pour les pays en voie de développement. Il me semble que l'Inde en avait fait la requête.

Mais mon domaine se borne plus aux nouvelles technologie, et on vois clairement que la propriété intellectuelle est une fléau. Des entreprises comme Apple, dont leur systèmes d'exploitation pour ordinateur est basé sur BSD, un ancien système d’exploitation maintenant libre de droits, mais ce n'est pas le seul problème d'Apple...
La recherche informatique notamment est surtout universitaire pour ses plus grandes lignes, pour l'avancée de la "science" et non pour le profit.
Un contre-balancement existe, avec le monde de l'informatique libre (Ne me parlez pas d'android pour portable), et des systèmes d'exploitation sous licence libre, développez par des amateurs dans le but de servir à tous, sans en tirer de profits matériels, qui sont tout à fait utilisation par M.tout le monde pour les plus connus, et c'est dans le libre que les plus grosses avancées utiles ont vu le jour, et que l'avancée est la plus nette par rapport aux autres, avec des applications certes moins fournies, plus rares car développées bénévolement, mais bien plus robustes.
Dans le monde de la technologie, les brevets actuels ont de trop gros avantages et durées d'action qui rendent le secteur peu innovant (Malgré le fait qu'il le soit pourtant beaucoup).

@Camarade Troska : Merci quand même de ton avis.
avatar
Dystopia
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 28
Opinions politiques : Diverses

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par etienne911 le Ven 1 Fév - 19:05

Oui tu as raison,mais connais-tu l'envergure de la liberté de semence?
Et connais-tu la dictature des lobbys vis a vis du choix et des libertés laissées aux agriculteurs qui ne veulent pas des semences mises sur le marché?
Elles sont moins cher,les grands groupes vous aident à monter votre exploitation...
Sans parler des OGM,les produits toxiques sont l'apanage de l'industrie américaine des semences,avec en plus les fongicides et herbicides que nos hélicoptères dévercent sans même une garantie de sécurité sur les populations locales.
Monsanto est un gros mot,pire un désastre.Sais tu que les agriculteurs sont devenu des impuissants à force d'utiliser ces produits?
Renseignes toi amigo.

Le brevet,oui,la purée d'ortie.
Un engrain naturel qui ne rapporte rien aux multi-nationales.
Mais notre santé on s'en moque,sauf pour nous taxer.
Je vous invite à connaitre un maitre en cancérologie,le professeur Belpomme.
avatar
etienne911
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 743
Opinions politiques : MEMBRE BANNI

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par kind of blue le Ven 1 Fév - 19:12

Dystopia a écrit:
@Kind of blue : Oui, pour le monde de la création artistique, et surtout dans la musique, mais aussi les livres, la propriété intellectuelle permet aux auteurs de ne pas se faire piller leurs œuvres. Je crois voir entendu dire que Mozart s’arrangeait pour vendre ses partitions dès la première présentation de l’œuvre pour contrer les musiciens qui écrivaient des partitions "pirates" pour les revendre. Cela dit comme tu le dis justement, la SACEM qui est là pour protéger leurs droits se graisse plus la patte qu'autre chose, du moins pour les moins connu.

Mais est-il normal qu'une œuvre littéraire par exemple garde, 70 ans après la mort de son auteur et/ou traducteur de la version, des droits d'auteurs qui graissent plus les maisons de production qu'autre chose ? On pourra même étendre que les artistes ne sont pas les plus gagnants sur leurs ventes audio, la maison de disque se garde le droit de faire ce qu'elle désire des enregistrements du musicien/chanteur, et cela sans avoir besoin de son accord, dans la majorité voire totalité des contrats, par abus.
Le droit d'auteur sert-il vraiment que l'auteur ?

Pour les médicaments maintenant, il sera possible de fournir l'afrique par exemple en traitement pour diverses maladies, pour très peu cher si les industries pharmaceutiques ne refusaient pas de céder l'exploitation de leurs brevets seulement pour les pays en voie de développement. Il me semble que l'Inde en avait fait la requête.

Mais mon domaine se borne plus aux nouvelles technologie, et on vois clairement que la propriété intellectuelle est une fléau. Des entreprises comme Apple, dont leur systèmes d'exploitation pour ordinateur est basé sur BSD, un ancien système d’exploitation maintenant libre de droits, mais ce n'est pas le seul problème d'Apple...
La recherche informatique notamment est surtout universitaire pour ses plus grandes lignes, pour l'avancée de la "science" et non pour le profit.
Un contre-balancement existe, avec le monde de l'informatique libre (Ne me parlez pas d'android pour portable), et des systèmes d'exploitation sous licence libre, développez par des amateurs dans le but de servir à tous, sans en tirer de profits matériels, qui sont tout à fait utilisation par M.tout le monde pour les plus connus, et c'est dans le libre que les plus grosses avancées utiles ont vu le jour, et que l'avancée est la plus nette par rapport aux autres, avec des applications certes moins fournies, plus rares car développées bénévolement, mais bien plus robustes.
Dans le monde de la technologie, les brevets actuels ont de trop gros avantages et durées d'action qui rendent le secteur peu innovant (Malgré le fait qu'il le soit pourtant beaucoup).

Le brevet 70 ans après la mort était une demande des maisons de disques et de la Sacem. Selon la sacem, ce chiffre serait la durée moyenne d'années pour qu'un compositeur devienne vraiment célèbre à sa juste valeur ( Scott Joplin a mis 20 ans à se faire connaître après sa mort, Bach 150 etc.).

C'est surtout une manière de gagner de l'argent, t'inquiète pas ^^".

avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par etienne911 le Ven 1 Fév - 19:28


C'est surtout une manière de gagner de l'argent, t'inquiète pas ^^
Et toi en quoi ça te rassure que ce ne soit qu'un but lucratif?
Ha tu parlais de culture,alors mort aux intermittents si je te suis...

sTOP nOW.
Ce n'est pas parce que les agriculteurs sont de droite culturellement que la gauche doit les abandonner!!!!!!!!!!!
La culture c'est aussi ne pas bouffer de la merde.
Partager les terres cultivables...

MAIS
SURTOUT qu'un petit exploitant puisse encore produire sans être contaminé par l'exploitation voisine.Ce qui est de plus en plus rare.
Les champs sont arrosé comme aux USA par des hélicoptères plein de pesticides...
Et la population locale?
Et le reste........
Marre démon
On vend du Bio qui ne peut plus l'être.
avatar
etienne911
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 743
Opinions politiques : MEMBRE BANNI

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par Dystopia le Ven 1 Fév - 20:59

@etienne911 : Oui je suis conscient des problèmes liées aux semences. J'ai eu la chance d'avoir en cadeau un documentaire là dessus, je retrouve le nom et je te le communique.
Je trouve ça désolant et la production locale reste, à mon sens, le meilleur choix.
Mais avec autant de citadins que maintenant, c'est pas facile à gérer, même si des coopératives se créent de plus en plus. C'est u sérieux problème légal quand même, c'est pour moi comme attacher le paysans à sa terre, les re-rendre serf, sauf que là ils sont attachés à une société, sous plusieurs générations.

@Kind of blue : C'est bien le problème que je soulève...
P.S : Solutions locales pour un désordre global de Coline Serreau.
avatar
Dystopia
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 28
Opinions politiques : Diverses

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par kind of blue le Sam 2 Fév - 7:54

C'est bien le problème que je soulève...

Hélas, ton problème est cornélien: soit nous continuons ainsi, et ça peut laisser quelque dérives financières, soit nous enlevons ces droits après la mort de l'auteur et ce même auteur peur tomber dans l'ombre!!

Il faudrait arriver d'avantage à un juste milieu aujourd'hui!
avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par Erual le Sam 2 Fév - 8:46

Je suis un peu ce sujet de loin, sans trop réussir à me faire un avis. Mais je me dis le soucis du droit d'auteur, du moins dans l'art, c'est que l'Homme a un besoin d'être reconnu en tant que lui, personne particulière de la société (du moins c'est ce dont j'ai l'impression). Donc, pour l'instant ce droit d'auteur lui permet d'être préserver en quelque sortes, d'être reconnu comme étant l'auteur. Il faudrait accepter pour cela que l'un ou l'autre s'approprie les idées des uns et des autres, et même si c'est déjà un peu le cas d'une certaine manière (puisque chacun s'inspire de chacun), je suis pas certaine que ce soit une très bonne idée. Je suis plus partisane d'un droit à l'être humain, dans ses spécificités propres, dans une société donnée.
Rien empêche après que au sein d'une même famille, d'une même branche, ou autres, le climat soit tel que l'idée propre est reconnu au sens collectif. Et ça j'en suis même un peu pour. Pouvoir regrouper des idées de chacun pour en faire une oeuvre collective.

(Je sais pas vraiment si je suis dans le sujet, et surtout, compréhensible)
avatar
Erual
Chef de section
Chef de section

Nombre de messages : 86
Age : 27
Opinions politiques : la dignité humaine avant tout

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par etienne911 le Sam 2 Fév - 15:53

Dystropia a écrit: Êtes-vous pour ou contre la propriété intellectuelle ? Dans quelle mesure ?
Pour qu'une oeuvre tombe dans le domaine public il faut attendre 50 ans après la mort de l'artiste.
La question n'a pas la même réponse en ce qui concerne la culture,l'agriculture ou les nouvelles technologies...
_Pour la culture je pense que nous devrions tous avoir accès aux oeuvres gratuitement tant que cela reste dans l'utilisation privée ou non lucrative.Si vous utilisez une musique dans un spectacle payant de façon directe ou indirecte ,il faut que les artistes et les compositeurs aient un droit sur leur création.
Pour une émission télévisée ou un reportage aussi car l'audience d'une chaine ou d'une radio ou d'un parc d'attraction engendre des rémunérations,c'est ce que j'appelais "indirecte".

_Pour l'agriculture,une semence est en toute logique un bien naturel,il n'y a donc pas de brevet possible.Juste un prix pour la fourniture des graines.Donc pas de brevet!
Sauf que l'évolution technologique fait travailler des chimistes,des biologistes pour modifier la semence.
C'est la que je ne suis plus d'accord,des groupes comme Monsanto ont créés des semences avec deux exemples:
-La semence stérile (Terminator)qui empêche à la nature de créer ses propres graines, qui modifie la nature pour obliger l'agriculteur à acheter des graines tous les ans.Contaminant les terres voisines de cette stérilité,je ne développe pas plus mais vous devriez comprendre si vous ne le saviez pas.
-La semence magique qui devait permettre à l'agriculteur de rentabiliser sa production au maximum de ses terres cultivables.Mais la encore ce fût un échec pour l'agriculteur,il s'est avéré que ces semences ont favorisé la mutation des prédateurs obligeant l'agriculteur d'utiliser toujours plus de produits chimiques pour garder le rendement.Le double scandale c'est que ce son ceux qui produisent ces semences qui fournissent les produits chimiques aussi.Mais bien entendu ce n'est qu'un hasard.
Je suis donc totalement contre les brevets des semences!

_Je suis également contre les brevets pour les produits Pharmaceutiques.
Un peu pour les mêmes raisons même si la comparaison est difficile à expliquer.
Il y a eu une guerre entre les lobbys pharmaceutique et les médecins qui prônaient la médecine appelée douce car le malade est un client et malheureusement pas un patient dans notre société capitaliste.
L'historique montre que la dette de la sécurité sociale n'a pas condamné la sur-médication,mais a procédé au déremboursement des médicaments.

Conclusion:les multinationales se servent des brevets pour faire du fric sans même penser sans vouloir rendre le moindre service à l'humanité.
Et l'Etat dans tout ça?Il s'en fout ils sont même d'accord d'être financé par eux,et de se laisser mener par le bout du nez impuissant face au chômage.
La recherche doit être un intérêt général.
avatar
etienne911
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 743
Opinions politiques : MEMBRE BANNI

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Propriété intelllectuelle et mercantilisme du savoir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum