Florange-Mittal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Florange-Mittal

Message par Révolte le Lun 3 Déc - 11:09

Jamais un gouvernement n'est allé aussi loin pour tenter de sauver un site industriel en France.

À l'heure du premier bilan de l'affaire de Florange, plusieurs enseignements peuvent d'ores et déjà être tirés. En premier lieu, la mobilisation politique, même la plus forte, n'est pas en mesure de modifier une réalité économique. Jamais un gouvernement n'est allé aussi loin pour tenter de sauver un site industriel en France. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, soutenu par François Hollande, a brandi l'arme ultime, la nationalisation visant à exproprier Mittal pour imposer sa propre solution pour redémarrer les hauts-fourneaux lorrains.

Malgré un large soutien politique, à gauche mais aussi à droite, le chef de l'État n'a pas franchi le pas. Non pas parce qu'il a fait plier Mittal comme le gouvernement nous le répète depuis vendredi soir, mais parce qu'il a acquis peu à peu la conviction qu'il était illusoire de laisser croire que l'État peut sauver une entreprise qui a perdu ses débouchés et dont les coûts de production ne permettent plus d'être compétitif.

Car c'est bien de cette réalité économique dont on parle. Or pour y faire face, une nationalisation ne règle rien. Face aux difficultés, une entreprise n'a d'autre choix que d'agir sur deux leviers: adapter l'outil de production à la taille du marché et mener des efforts de compétitivité considérables pour compenser la contraction de l'activité en prenant des parts de marché aux concurrents. On le voit, l'État n'a ni légitimité, ni savoir-faire particulier dans ces domaines. En revanche, il a un rôle politique déterminant en offrant un cadre favorable à la restauration de la compétitivité des entreprises installées en France. Et cela ne passe pas par des nationalisations. Le pacte de compétitivité, salué par les chefs d'entreprise, en est la meilleure preuve.

l'attractivité de la France dépréciée
Second enseignement de cette affaire, la seule menace d'une nationalisation provoque des dégâts considérables pour un pays. En brandissant une telle arme contre Lakshmi Mittal, le gouvernement sème le doute sur la conduite et la capacité de gestion de l'ensemble des chefs d'entreprise. En menaçant d'exproprier une entreprise étrangère, il délivre aussi un message extrêmement peu propice à favoriser l'attractivité de la France.

Enfin, une telle option a une fois de plus suscité beaucoup d'espoirs déçus auprès de syndicats qui finissent par douter de l'action du gouvernement.

Malgré les quelques voix qui ont continué à parler de nationalisation au cours du week-end, le chef du gouvernement semble avoir pris la mesure du danger et a remballé profondément et pour longtemps ce type de menace. Lors de l'annonce de l'accord avec Mittal, Jean-Marc Ayrault a livré sa doctrine en indiquant que les nationalisations sont envisageables «dans des circonstances historiques particulières ou pour sauvegarder les intérêts de la nation». Il les juge en revanche «pas efficaces pour une entreprise en panne de débouchés ou en manque de compétitivité».

Source: figaro

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Florange-Mittal

Message par Révolte le Mer 5 Déc - 16:46


__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Florange-Mittal

Message par etienne911 le Jeu 6 Déc - 20:22

Zemmour débarque en faisant le surpris de l'influence du MEDEF en France.
Le MEDEF est le syndicat des riches patrons,il tenait déjà Jospin par les couilles (E.A.Sellière).

J'en veux pour preuve qu'en 2005 j'ai occupé les locaux du MEDEF à METZ avec 30 intermittents du spectacle.
Hébergé dans un immeuble de 15 étages,il y a deux codes d'accès pour y pénétrer.Une fois rentré,30 min après un huissier de justice était là pour constater d'éventuels dégradations,et le chef des RG était là en personne.Ils avaient 3 fois plus d'ordinateurs et d'employés qu'à la CGT.
Bref, quelque mois plus tard un anarchiste a tiré au pistolet à peinture sur leur vitres,il a pris de la prison ferme.

Moi, maintenant j'attends Montebourg sur le thème du puissant chef d'entreprise et de l'impuissance de l'état.
Il ne doit pas attendre,c'est mon conseil.
avatar
etienne911
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 743
Opinions politiques : MEMBRE BANNI

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Florange-Mittal

Message par Révolte le Lun 17 Déc - 8:38


__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Florange-Mittal

Message par Camarade Troska le Lun 17 Déc - 10:00

Rien de nouveau dans ce qu'il dit... ça fait des paye que la classe capitaliste mène sa lutte de classe férocement, sans se cacher.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Florange-Mittal

Message par Révolte le Lun 17 Déc - 22:53

J'aime les mecs de florange, ilsl représentent le prolétariat d'antan du 19e jusqu'à la moitié du 20e siècle.
Aujourd'hui, avec la destructuration de l'industrie, on a plus qu'un prolétariat de service embourgoisé.
Un prolétariat embourgoisé, car même avec un smig, la consommation des menages est suffisante pour posséder un niveau de vie relativement correcte.
Bien loin, du prolétariat d'autrefois qui permettait à peine à une famille de vivre et qui pourtant pouvait montrer une solidarité exemplaire tant dans les conflits sociaux que dans les coups durs qui pouvait arriver aux copains.

Aujourd'hui, notre prolétariat de service, individualisé est un prolétariat de carpette.
A ça, se greffe un précariat, c'est à dire des femmes seules qui travaillent de petits boulots à mi-temps, des etudiants qui sont à vendre des annuaires ou à travailler au mc do le week end, des jeunes en interim dans la manutention etc.
Un précariat sans pouvoir.

Les mecs de Floranges sont ce qu'il reste du prolétariat industriel que l'on continue à décimer. Un prolétariat fait d'hommes debouts, qui vont à la castagne si il le faut, qui occupe les moyens de production.
Bref ce sont les corons que chante Bachelet ; et en parlant de chanson yes


__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Florange-Mittal

Message par etienne911 le Mar 18 Déc - 10:33

Punaise,c'est pour se tirer une balle cette chanson.
Allez gardez espoir mes frères.
Ce, n'est, qu'un début, continuons le, combat!
avatar
etienne911
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 743
Opinions politiques : MEMBRE BANNI

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Florange-Mittal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum