Les années passent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les années passent

Message par vince le Mer 7 Nov - 19:14

En 1970, le PS c'était ça : "Nous sommes un parti révolutionnaire, pour nous il n'y a pas de démocratie possible achevé dans le capitalisme" : ça c'est du socialisme
Aujourd'hui et bien, je vous laisse juger...
avatar
vince
Démago
Démago

Nombre de messages : 259
Opinions politiques : Marxisme
Activité politique : Militant révolutionnaire, Débats & lectures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années passent

Message par Lejeune le Mer 7 Nov - 19:35

En 1970, le PS c'était ça : "Nous sommes un parti révolutionnaire, pour nous il n'y a pas de démocratie possible achevé dans le capitalisme" : ça c'est du socialisme
Aujourd'hui et bien, je vous laisse juger...

Ceci c'est passé avec la tactique de Mitterand; En faisant une alliance avec les communistes, il a permit de réduire le pourcentage des communistes. Ainsi, non seulement les communistes voteront quand même très majoritairement socialiste, alors que ces derniers sont de plus en plus centriste, mais en plus, les communistes font de moins gros score, à cause de cette alliance, qui a placé le grand monopole électorale aux socialistes.
Une grande tactique qui a permit à Mitterand de détruire les communistes, et de pouvoir faire du PS, un parti de plus en plus centriste, sans que ce parti en soit dérangé.
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années passent

Message par Camarade Troska le Mer 7 Nov - 20:38

Très clairement, le programme commun a été un guet-apent dans lequel Marchais a foncé tête baissé. Mittérand avait déjà prévu dans les années 60/70 de détruire le PCF comme force majoritaire à gauche.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années passent

Message par Lejeune le Mer 7 Nov - 20:50

J'ai l'impression que le communisme aujourd'hui, a eu une épée enfoncée très profondément par Mitterand. Comme la plaie est bloqué, il n'a pas été complétement mort, grâce notamment à Arlette Laguiller et Olivier Besancenot. Mais Mélenchon a tué le communisme, en enlevant cette épée. Et en faisant faire donc un score décevant de LO et du NPA. Il représente un peu la gauche des années 1970, mais pas le communisme. Mais, les communistes vont quand même vers lui, et la responsabilité repose sur Mélenchon. Si Mélenchon échoue, (et il est bien parti pour échouer suite aux législatives), alors, le communisme et ses dérivés socialistes (dont il fait parti), sera mort. Il n'aura pas réussi à ce moment là, à soigner la plaie infligé par Mitterand.
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années passent

Message par Camarade Troska le Jeu 8 Nov - 9:58

Je ne pense pas que la seule faute en revienne à Mittérand, mais à l'attitude du PCF en lui-même, ces 30 dernières années... Voir même de toute l'extrême gauche en elle même, pas capable de faire autre chose qu'une politique souvent suiviste, incapable de proposer une sortie de crise efficace. En ce qui concerne LO, on a vu dernièrement qu'ils sont passé de l'autre côté, avec leur attitude de briseur de grève lors de la manif' au salon de l'auto. En ce qui concerne le NPA, c'est un Parti demi-mort qui ne tient que parce que Besancenot est encore présent dans certains médias, et qu'il essaye d'avoir un discours plus "radical" que celui de Mélenchon : Mais c'est de la merde, c'est même plus du réformisme, c'est limite attendre qu'un Etat protecteur vienne sauver nos vies, bref une solution de compromis qui me laisse assez froid.
Quand au FdG, j'ai même pas trop envie d'en parler, je suis assez dégoûté de voir que cette "gauche radicale" ne propose rien en fait, à part de la phraséologie, de crier à l"unité", mais de ne rien proposer derrière, si ce n'est l'obligation de devoir les suivre dans leur volonté de faire une Vième République et toutes les conneries qui vont avec.

L'extrême gauche est un tas de fumier en décomposition, qui mange ses dérives, ses compromis, ses politiques de collaboration ou sa volonté de ne plus suivre le combat dans une ligne politique juste, progressiste et révolutionnaire. Ce n'est pas moi que ça ferait chialer, bien que ça me fasse chier puisque c'est de manière théorique, mon "camp" politique et idéologique.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années passent

Message par Lejeune le Jeu 8 Nov - 12:49

Je pense tout de même que dans tout cela, LO reste le seul parti réellement communiste. Même si bien sur, comme tout les partis d'extrême gauche, ils commencent à plus se rapprocher de la gauche radical, et non de l'extrême gauche.
Mélenchon a voulu ressusciter la gauche de Mitterand, en prenant sur les partis d'extrême gauche. Ainsi, il a toute la responsabilité de la gauche radical. Si il échoue, et il est bien parti pour, alors la gauche radicale, et l'extrême gauche seront presque morts. Ils recevront que des scores de 0.5 à 2% pour chaque partis. Et pendant ce temps, le PS sera de plus en plus au centre. Il deviendra peut-être même un parti de centre droit qui sait. (C'est bien parti pour). On aura peut-être un duel du Parti Démocrate (centre-droit), Parti Républicain (Droite ultra-conservatrice), Rassemblement Bleu Marine (Droite Ultra conservatrice et nationaliste.) Trois partis de droite en somme. Mort de rire
Et si ce ne serait pas déjà le cas? Exclamation
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années passent

Message par Camarade Troska le Jeu 8 Nov - 18:15

LO fait dans le purisme révolutionnaire, on peut dire en effet, qu'ils sont strictement "communiste" dans leur paroles, leur communiqué ou autre, mais pas dans leur pratique militante. Par exemple, LO avait toujours privilégié l'entrisme dans les syndicats -c'est des trotskystes donc bon- mais de toujours rester à la base : Maintenant, ils font l'inverse, ils montent dans la hiérarchie et ça donne une belle merde.

Pour le reste, je vois bien se dessiner un PS bien fort qui pourrait peut-être absorber une partie du FdG si jamais celui-ci s’essouffle et en face, vu la volontée de MLP de paraître plus "républicaine", on pourrait voir une droite républicaine qui incorporerait Le FN pour former un grand parti style républicains aux States. C'est cool bordel, on va de plus en plus dans un système binaire qui sent mauvais...

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années passent

Message par etienne911 le Jeu 22 Nov - 14:38

Il est évident que le mot socialisme a totalement été détourné,par Mitterrand mais aussi par Jospin,et
les dirigeants du parti communiste français!
La conséquence est la mort du syndicalisme de base,et donc de la gauche radicale.

De plus,il n'y a plus de monde ouvrier comme au temps des grandes usines et des mines,la sous traitance a divisé le monde ouvrier!
Le travailleur est divisé,et les syndicats discrédités.
Nous sommes dans l'économie des intermédiaires de politiques boursières à court terme.
avatar
etienne911
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 743
Opinions politiques : MEMBRE BANNI

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années passent

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum