Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par economic dream le Sam 21 Juil - 21:39

Bonjour à tous,

ertaines personnes sont opposés à une hausse du SMIC pour des raisons personnelles : elles ont peur de devenir elles-aussi des smicards.
Cette crainte est infondée car lorsque le SMIC augmente, tous les salaires augmentent automatiquement dans les 2-3 ans après.
Ce fut le cas avec les augmentations du SMIC en 68 et en 81.

Ensuite, pourquoi serait-ce une bonne chose?
Parce que ça permet de contrecarrer une tendance qui a lieu depuis 30 ans : la part des salaires dans le PIB diminue au profit des entreprises et des actionnaires.
10 % de la richesse nationale ont ainsi été transféré des salaires vers les entreprises.
Il est donc temps de rééquilibrer la donne en faveur de ceux qui in fine produisent la richesse.
De plus en plus de salariés sont précarisés: ainsi, la proportion des salariés smicards est passé de 9 % en 2006 à 16.5 % en 2012.
Ca c'est l'argument moral je dirais.

Ensuite, il y a incontestablement un argument économique, il faut relancer la croissance et l'activité économique.
Comme le reste du monde est aussi en crise et que tourner l'économie européenne vers l'exportation vers les pays émergents n'est donc pas la meilleure idée, d'autant plus qu'il faudrait encore réduire les salaires réels, l'unique moyen de relancer l'économie, c'est par la consommation interne.
Or les salariés et les ménages sont déjà trop endettés, il faut donc augmenter leurs revenus donc augmenter le SMIC.
C'est assez simple.
Depuis 30 ans, pour compenser la baisser du revenu réel, les ménages se sont endettés pour compenser ce manque.
L'origine véritable de la crise des subprimes sont les salaires trop faibles qui ont permis ce marché des emprunts toxiques.

Finalement, alors que la productivité augmente de manière exponentielle, il est tout simplement anachronique de vouloir réduire ou laisser stagner les salaires.
Dans l'avenir, avec la robotisation, la productivité va encore augmenter et les heures de travail manuel diminueront. Il est donc tout simplement stupide de vouloir faire travailler plus les gens alors qu'il y a de moins en moins de travail et qu'il y en aura toujours moins. Dans la même logique, il est stupide de vouloir faire travailler les gens jusqu'à 70 ans ( et ma génération jusqu'à 80! ) . L'avenir c'est travailler moins.

Pour écouler les stocks résultant de la productivité croissante, il faut augmenter les salaires.

economic dream
Chef de section
Chef de section

Nombre de messages : 91
Age : 22
Opinions politiques : Gauche radicale et souverainiste
Activité politique : aucune

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Docteur Saint James le Dim 22 Juil - 10:01

La bonne vieille relance keynésienne. Je ne pense pas qu'une telle relance puisse fonctionner efficacement à l'heure actuelle sans être appliquée simultanément dans un maximum de pays. Appliquée de façon isolée, elle impacterait gravement la compétitivité et relèverait du suicide économique. Le monétarisme reste de mise dans la plupart des grandes économies du globe. Avant de voir une politique de relance par la demande, de l'eau va couler sous les ponts.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Lejeune le Dim 22 Juil - 10:17

Non, il faut baisser les impôts plutôt qu'augmenter le SMIC, car les grands patrons, en payant plus leurs employés prendront moins d'employés. Donc + de chômage.
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Docteur Saint James le Dim 22 Juil - 11:18

Lejeune a écrit:Non, il faut baisser les impôts plutôt qu'augmenter le SMIC

Cet argument libéral selon lequel si on laisse de l'argent aux riches et aux entreprises, ils créeront de l'activité, des emplois et des richesses est un pur foutage de gueule. Non seulement cet argument n'a jamais valu un clou, mais en plus, à une époque où l'économie est entièrement financiarisée, et où investir ses jetons en bourse rapporte tellement plus et tellement plus vite que de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale, il devient franchement cynique.

Lejeune a écrit:les grands patrons, en payant plus leurs employés prendront moins d'employés. Donc + de chômage.

Pas du tout. La hausse des salaires induira une hausse du pouvoir d'achat de l'ensemble de la population, laquelle consommera davantage et payera davantage de taxes. En consommant davantage, on incite les entreprises à produire davantage donc à embaucher davantage, donc on réduit le chômage. Non seulement la situation économique s'améliore en enrichissant à la fois les travailleurs et les entreprises, mais les finances publiques elles aussi se portent mieux puisque le regain d'activité induit une forte hausse des recettes fiscales et une baisse des dépenses sociales (le nombre de chômeurs diminuant). Ça s'appelle le keynésianisme et ce genre de politique a donné d'excellents résultats en Europe, aux États-Unis et au Japon, notamment pendant les Trente Glorieuses (1945-1975) : il ouvrait la voie à une alternative viable entre révolution communiste et capitalisme sauvage : un capitalisme à visage humain, dans lequel le politique se place au dessus de l'économique.


Dernière édition par Docteur Saint James le Dim 22 Juil - 19:45, édité 1 fois
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par economic dream le Dim 22 Juil - 19:07

Lejeune a écrit:Non, il faut baisser les impôts plutôt qu'augmenter le SMIC, car les grands patrons, en payant plus leurs employés prendront moins d'employés. Donc + de chômage.

En licenciant des salariés , je fait aussi diminuer la production et donc mon bénéfice potentiel.
Et puis, les "grands patrons" du CAC 40 , sont à la tête d'entreprises payant en moyenne, 8 % d’impôts sur le bénéfice.
Ce taux est de 25 % pour les PME.
Donc non il ne faut pas diminuer les impôts pour les grands patrons.

economic dream
Chef de section
Chef de section

Nombre de messages : 91
Age : 22
Opinions politiques : Gauche radicale et souverainiste
Activité politique : aucune

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Lejeune le Ven 27 Juil - 19:23

Non seulement cet argument n'a jamais valu un clou
Ah bon? C'est clair que c'est en le faisant payer plus cher les employés, que le patron va prendre plus de personnes...
mais en plus, à une époque où l'économie est entièrement financiarisée, et où investir ses jetons en bourse rapporte tellement plus et tellement plus vite que de se lancer dans l'aventure entrepreneuriale, il devient franchement cynique.
Non seulement, ce n'est pas avec ça que les patrons vont prendre plus d'employés, mais en plus, cela va forcément diminuer le pouvoir d'achat des Français à cause d'une hausse des prix, pour compenser l'argent que gagnent les employés. Tandis que lorsqu'on baisse les impôts, le pouvoir d'achat augmente, les riches ne haussent pas autant les prix, et licencient moins.

Pas du tout. La hausse des salaires induira une hausse du pouvoir d'achat de l'ensemble de la population, laquelle consommera davantage et payera davantage de taxes. En consommant davantage, on incite les entreprises à produire davantage donc à embaucher davantage, donc on réduit le chômage
L'argument des communistes n'est il pas qu'on produit assez pour nourrir deux fois la planète? Alors, ça ne servirait à rien de produire plus. Surtout que les prix seraient davantage élevés.
Non seulement la situation économique en enrichissant à la fois les travailleurs et les entreprises
En baissant le pouvoir d'achat des Français et en appauvrissants les entreprises, continuez...
mais les finances publiques elles aussi se portent mieux puisque le regain d'activité induit une forte hausse des recettes fiscales et une baisse des dépenses sociales (le nombre de chômeurs diminuant)
Ce n'est pas un peu le contraire?
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Docteur Saint James le Ven 27 Juil - 20:10

Lejeune a écrit:
Non seulement cet argument n'a jamais valu un clou
Ah bon? C'est clair que c'est en le faisant payer plus cher les employés, que le patron va prendre plus de personnes...

Non non, revient au sujet s'il te plait. Tu as avancé que le fait de réduire l'imposition sur les plus hauts revenus et sur les entreprises permettrait de relancer l'activité économique en favorisant l'investissement et l'embauche. Ce genre de politiques (qu'on appellent déflationnistes) ont été des échecs partout où elles ont été entreprises (notamment par les partis, généralement de droite, qui étaient au pouvoir en Europe et aux USA lors de la crise de 1929). La crise de 1929 a été surmontée par des politiques keynésiennes, dont le raisonnement n'est pas compliqué à saisir, et que je t'ai exposé au-dessus.

Non seulement, ce n'est pas avec ça que les patrons vont prendre plus d'employés

Si puisque la hausse généralisée des salaires entraine une hausse de la consommation donc de l'activité économique. Les bénéfices de la croissance sont seulement mieux partagés entre entreprises et salariés.

mais en plus, cela va forcément diminuer le pouvoir d'achat des Français à cause d'une hausse des prix

Les politiques keynésiennes sont généralement associées a des mesures de contrôle des prix. Concrètement, l'État fixe le prix maximal auquel les produits peuvent être vendus, contrôlant ainsi l'inflation. La plupart des pays capitalistes ont pratiqué cette politique de contrôle des prix de 1945 aux années 1980, et certains les contrôlent toujours dans certains domaines stratégiques (énergie) ou symboliques (aliments de base comme le pain).

Tandis que lorsqu'on baisse les impôts, le pouvoir d'achat augmente, les riches ne haussent pas autant les prix, et licencient moins.
Lorsqu'on baisse les impôts, les revenus de l'État diminuent, lequel doit alors réduire ses dépenses pour éviter la spirale de la dette. Ces réductions des dépenses de l'État entraîne des suppressions massives de postes de fonctionnaires, des commandes et des chantiers publics, en un mot elle réduit d'autant le niveau de la demande et ruine donc la société entière. C'est avec ce genre de politique que le Chili, l'Argentine, la Pologne, la Russie, l'Afrique du Sud ou encore l'Irak se sont retrouver avec des taux de chômage hallucinants (25% en Pologne, 30% au Chili, 65% en Irak) et que le pouvoir d'achat a été réduit de moitié dans ces pays. C'est aussi avec ce genre de politiques que la Grèce est en train de retourner à l'âge de pierre. La logique n'est pas bien compliquée à comprendre.

L'argument des communistes n'est il pas qu'on produit assez pour nourrir deux fois la planète? Alors, ça ne servirait à rien de produire plus.

Alors déjà, je ne développe ici aucun argumentaire communiste, je ne fais que t'expliquer l'économie keynésienne (sans y souscrire forcément).
D'autre part je ne comprends pas très bien le but de ton argument selon lequel on produit suffisamment pour nourrir 2 fois la planète. Produire plus est une nécessité dans certains domaines, je pense notamment au logement.
Après, il va de soi que l'économie keynésienne a un visée productiviste et consumériste qui va bien au-delà des stricts besoins, dans une logique d'accumulation et de fabrication des besoins très capitaliste et que ce point de vue elle entre en contradiction avec l'écologisme.

En baissant le pouvoir d'achat des Français et en appauvrissants les entreprises, continuez...

Augmenter les salaires c'est baisser le pouvoir d'achat ? De mieux en mieux. Jusqu'ici ton argument c'était que la hausse des salaires serait compensée par la hausse des prix, mais maintenant tu vas carrément jusqu'à dire que ça ferait baisser le pouvoir d'achat. La vache !

mais les finances publiques elles aussi se portent mieux puisque le regain d'activité induit une forte hausse des recettes fiscales et une baisse des dépenses sociales (le nombre de chômeurs diminuant)
Ce n'est pas un peu le contraire?
Selon quelle logique ?
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Lejeune le Ven 27 Juil - 20:36

Non non, revient au sujet s'il te plait. Tu as avancé que le fait de réduire l'imposition sur les plus hauts revenus et sur les entreprises permettrait de relancer l'activité économique en favorisant l'investissement et l'embauche. Ce genre de politiques (qu'on appellent déflationnistes) ont été des échecs partout où elles ont été entreprises (notamment par les partis, généralement de droite, qui étaient au pouvoir en Europe et aux USA lors de la crise de 1929). La crise de 1929 a été surmontée par des politiques keynésiennes, dont le raisonnement n'est pas compliqué à saisir, et que je t'ai exposé au-dessus.
Cette baisse général des impôts, ne serait pas non plus énorme. Mais, les baisses d'impôts sur les entreprises, représenterait une somme par an. Il faudrait donc, que cette somme par an, serve pour employer des gens. Et pour compenser la baisse des impôts sur toute la population, je baisserais l'argent des français, et cet argent servirait à employer. Ainsi, il y a plus de Français qui payent les impôts que doivent payer les employés (donc + d'argent).
Lorsqu'on baisse les impôts, les revenus de l'État diminuent, lequel doit alors réduire ses dépenses pour éviter la spirale de la dette. Ces réductions des dépenses de l'État entraîne des suppressions massives de postes de fonctionnaires, des commandes et des chantiers publics, en un mot elle réduit d'autant le niveau de la demande et ruine donc la société entière. C'est avec ce genre de politique que le Chili, l'Argentine, la Pologne, la Russie, l'Afrique du Sud ou encore l'Irak se sont retrouver avec des taux de chômage hallucinants (25% en Pologne, 30% au Chili, 65% en Irak) et que le pouvoir d'achat a été réduit de moitié dans ces pays.
Non, puisqu'il y a plus d'employés pour en payer.
D'autre part je ne comprends pas très bien le but de ton argument selon lequel on produit suffisamment pour nourrir 2 fois la planète. Produire plus est une nécessité dans certains domaine, je pense notamment au logement.
Hum... Effectivement, ce que j'ai dis ne s'adapte qu'aux entreprises de nourriture. Et pour ce qui est des logements, je ne pense pas qu'on puisse forcer aux riches d'en construire, étant donné qu'il y en a qui ne sont pas habités. Il faut baisser les impôts, je le dis, pour que les gens puissent acheter des bâtiments, qui ne seront pas rendus trop cher. (Pas une énorme baisse, je le rappelle.)
Augmenter les salaires c'est baisser le pouvoir d'achat ? De mieux en mieux. Jusqu'ici ton argument c'était que la hausse des salaires serait compensée par la hausse des prix, mais maintenant tu vas carrément jusqu'à dire que ça ferait baisser le pouvoir d'achat. La vache !
Les prix qui augmentent, moins d'employés, ça signifie quoi pour toi?

(Ps: Jusqu'ici, mes arguments ne sont pas trop mauvais? (Je tiens à prendre en compte vos conseils selon le fait que je dois faire de meilleurs arguments.))
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Docteur Saint James le Sam 28 Juil - 11:55

Lejeune a écrit:Cette baisse général des impôts, ne serait pas non plus énorme.
Pour avoir un l'effet économique que tu prétends vouloir créer (plus d'investissements, plus d'embauches) il faut que cette réduction ait malgré tout une ampleur importante. Or il n'y a pas d'effets sans effets secondaires. Cette baisse de la fiscalité entrainera une forte compression des dépenses publiques et donc la récession.

Lejeune a écrit:Mais, les baisses d'impôts sur les entreprises, représenterait une somme par an. Il faudrait donc, que cette somme par an, serve pour employer des gens.

Ce qui revient à créer des emplois avec de l'argent public de façon indirecte. Au lieu de procéder à des augmentations du nombre de fonctionnaires qui réduiraient le chômage en augmentant les dépenses publiques, tu augmentes le nombre d'emplois dans le privé en réduisant les recettes publiques. Le principe est le même : la création d'emplois se fait aux frais de l'État.
Par ailleurs, le principal hic de ce genre de politique, c'est qu'on part du principe que les entreprises vont créer des emplois si on leur laisse plus d'argent. Or, comme je l'ai expliqué plus haut, à une époque où investir en bourse rapporte d'avantage et plus vite qu'une aventure entrepreneuriale, pourquoi les entreprises créeraient-elles des emplois avec l'argent qu'elles auront épargné grâce aux baisses d'impôts ? Elles vont tout simplement placer cet argent en bourse, et cet argent générera des revenus par la spéculation, sans créer la moindre usine, le moindre atelier ni le moindre emploi. Pour preuve, tu n'as qu'à regarder toutes ces multinationales qui suppriment les emplois par milliers alors même qu'elles réalisent des milliards de bénéfices : les entreprises ne manquent pas d'argent. Elles en ont et ne l'utilisent pas pour créer des emplois : elles préfèrent mettre cet argent dans des activités financières (spéculation, fusions-acquisitions). Bref, tes baisses d'impôts vont se résumer à un transfert d'argent de l'État vers les entreprises, sans bénéfices pour la population.

Lejeune a écrit:Et pour compenser la baisse des impôts sur toute la population, je baisserais l'argent des français, et cet argent servirait à employer. Ainsi, il y a plus de Français qui payent les impôts que doivent payer les employés (donc + d'argent).

Que signifie « je baisserais l'argent des français » ? Tu décrètes une baisse généralisée des salaires pour réduire le coût du travail ?

Lejeune a écrit:Non, puisqu'il y a plus d'employés pour en payer.

Non, avec cette politique, le chômage explose. Et on entre dans un cercle vicieux : moins de demande → moins d'activité → plus de chômage → moins de demande → moins d'activité → plus de chômage → etc. Ce genre de cercle vicieux se retrouve partout où on applique ce genre de politique, à commencer par la Grèce qui n'est pas prête de sortir de la crise.

Lejeune a écrit:pour ce qui est des logements, je ne pense pas qu'on puisse forcer aux riches d'en construire, étant donné qu'il y en a qui ne sont pas habités.

Arrête deux minutes avec tes riches tout le temps. Je n'ai jamais parlé de forcer qui que ce soit. J'ai dit qu'une augmentation des salaires permettrait une hausse de la consommation et donc de l'activité (embauche, production...). Ce schéma fonctionnerait particulièrement bien dans le domaine du logement : en France on produit trop peu de logements par rapport à la demande, d'où une hausse des prix. Une hausse des salaires permettrait à des millions de personnes d'avoir les moyens d'accéder à la propriété et relancerait donc l'activité dans le domaine du bâtiment qui par ailleurs est un secteur clef et qui embauche beaucoup. On aurait alors une baisse importante du chômage, des dépenses sociales en baisse, un pouvoir d'achat en hausse qui à son tour doperait l'activité, les embauches, etc : le cercle vertueux, inverse du cercle vicieux que tu veux nous vendre.

Lejeune a écrit:(Ps: Jusqu'ici, mes arguments ne sont pas trop mauvais? (Je tiens à prendre en compte vos conseils selon le fait que je dois faire de meilleurs arguments.))

Je pense sincèrement que ta position est défendable mais que tu ne sais pas la défendre correctement.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par aoxomoxoa le Mar 7 Aoû - 18:30

Docteur Saint James a écrit:La bonne vieille relance keynésienne. Je ne pense pas qu'une telle relance puisse fonctionner efficacement à l'heure actuelle sans être appliquée simultanément dans un maximum de pays. Appliquée de façon isolée, elle impacterait gravement la compétitivité et relèverait du suicide économique. Le monétarisme reste de mise dans la plupart des grandes économies du globe. Avant de voir une politique de relance par la demande, de l'eau va couler sous les ponts.

Il semble que le monétarisme soit en train de dire sa dernière messe. Certes il la fait trainer en longueur mais force est de constater qu'on en est au bout du bout :

Les armes émoussées des banques centrales

03 août 2012 | Par Martine Orange

Quand les historiens revisiteront la crise financière, ils risquent de s’arrêter sur cette date du 2 août 2012. Car elle marque un tournant : ce jour-là, les banques centrales, pièces essentielles du système financier, ont fait aveu d’impuissance. En moins de vingt-quatre heures, la Réserve fédérale américaine, la Banque d’Angleterre et la Banque centrale européenne (BCE) ont indiqué, les unes après les autres, qu’elles préféraient rester l’arme au pied et renonçaient à utiliser – au moins momentanément – toute nouvelle arme monétaire.

Les circonstances pourtant semblaient appeler leur réaction. Le constat que dresse la Fed de la situation économique est inquiétant. Elle pointe l’état décevant de l’économie américaine, marquée par un taux de chômage « élevé » et un secteur immobilier « déprimé ». « L'activité économique a quelque peu ralenti depuis le début de l'année », a-t-elle résumé, prévoyant une croissance américaine « modérée dans les prochains trimestres ». Si toutefois la situation ne se dégrade pas : « Les tensions sur les marchés financiers mondiaux continuent de représenter des risques importants pour les perspectives économiques », pointe-t-elle.

Quelques heures après, la Banque centrale européenne faisait un état des lieux tout aussi déprimant : « La croissance économique dans la zone euro reste faible, tandis que les tensions sur les marchés financiers et l’incertitude grandissante pèsent sur la confiance. Une intensification des tensions sur les marchés financiers pourrait entraîner à la fois une chute de la croissance et de l’inflation. »

Le Fonds monétaire international a été encore plus alarmant, ce vendredi 3 août. Dans un rapport sur l’économie mondiale, l’institution annonce que le pire pourrait venir. Un grand choc dans la zone euro, comme un effondrement de la consommation ou une nouvelle crise des dettes souveraines – situations malheureusement connues dans la zone euro – pourrait coûter plus de 5 % de croissance en Europe, entraînant à sa suite le reste du monde dans la récession.

Dans le passé, les banques centrales sont intervenues pour soutenir l'économie dans des circonstances bien moins alarmantes qu’elles ne le sont aujourd’hui. Mais cette fois, elles temporisent, au grand dam du monde financier.

Depuis le krach d’octobre 1987, qui marque le début de l’ère d’Alan Greenspan à la tête de la Fed, la finance est habituée à voir les banques centrales voler à son secours à la moindre difficulté, sans qu’aucune contrepartie ne lui soit demandée. Pendant trente ans, elle a vécu ainsi, de bulles en krach, avec l’argent facile et quasiment gratuit des instituts monétaires. La crise actuelle vient de cet excès de création monétaire et de dettes, couvert par le laxisme des banques centrales.

Mais les financiers n’imaginent pas que la partie puisse s’arrêter. Déjà, ils spéculent qu’après la torpeur de l’été, les banques centrales reprendront leurs pratiques habituelles, aux États-Unis comme en Europe. « Cette fois-ci, les banques centrales ne peuvent pas sauver le monde », avertit toutefois Mohamed El-Erian, président du fonds Pimco, à l’adresse de ses homologues.


Des immenses munitions dépensées en pure perte

Si Lloyd Blankfein, le président de Goldman Sachs, revendique de faire « l'œuvre de Dieu », les banquiers centraux, eux, se font de plus en plus modestes. Au fil de leurs discours, la perplexité puis les hésitations ne cessent de monter au fur et à mesure que la crise s'éternise. Ceux-ci semblent de plus en plus douter de leurs moyens pour endiguer la crise. Leurs armes paraissent s’émousser.

Pourtant, ils ont employé d’immenses munitions. Depuis le début de la crise financière, la Réserve fédérale a injecté, sans conditions, plus de 2 000 milliards de dollars dans le système bancaire et financier pour tenter de le réparer. Elle a monétisé la dette, tant et plus, pratiqué des taux proches de zéro. Tant d’argent déversé aurait dû provoquer une reprise nette de l’économie, surtout après une période de récession. Or, rien de tel.

Après quatre années de taux proches de zéro, l’économie américaine repart mollement. Si l’activité a rebondi un peu au-dessus de 2 %, elle recommence maintenant à se tasser. Plus grave : l’emploi n’est jamais reparti. Les dernières statistiques publiées ce vendredi, font état d’un taux de chômage de 8,3 %. Un niveau toujours très élevé et qui ne décrit que partiellement la situation : des milliers de personnes, sans espoir, ont renoncé à s’inscrire comme demandeurs d’emploi et ne figurent plus dans les statistiques officielles.

La banque d’Angleterre est confrontée aux mêmes problèmes. Elle aussi a déversé des milliards de livres dans l’économie, appliqué des mesures non conventionnelles et monétisé la dette, pratiqué les taux les plus bas possibles pour faire repartir l’activité. Mais tout cela n’a pas permis de relancer la machine économique, d’autant que dans le même temps, le gouvernement de David Cameron a décidé de conduire une politique d’austérité et de désendettement rapide. Résultat : l’économie anglaise est entrée à nouveau en récession.

Placée sous la surveillance vigilante de l’Allemagne, qui entend faire respecter le strict respect des statuts et des traités, la Banque centrale européenne a tenté de mener, malgré tout, une politique de relance monétaire. Jean-Claude Trichet s’était engagé timidement sur ce chemin, en baissant un peu les taux, et en dépensant 212 milliards d’euros pour racheter, l'été dernier, de la dette espagnole et italienne. Depuis sa nomination à la présidence de la BCE, Mario Draghi a poussé les feux, en utilisant, en quelques mois, toutes les armes à sa disposition : baisse des taux directeurs, taux zéro pour l’argent déposé chez elle.

Surtout, il a mis sur la table plus de 1 000 milliards d’euros, l’équivalent de 10 % du PIB européen, en accordant aux banques des prêts à 1% sur trois ans. Ces sommes devaient servir à relancer le système interbancaire et favoriser par la suite les crédits pour soutenir l’économie européenne, à un moment où tous les gouvernements ont engagé des politiques de réduction des dépenses, d’augmentation des impôts et de taxes, et d’austérité.

Le bilan de l’expérience est décevant, à en croire le gouverneur de la Banque de France. « La modification de nos taux directeurs ne se répercute actuellement pas sur l’économie. (…) Cela signifie que la transmission de la politique monétaire ne s’opère pas. Nous avons essayé de contrer ce phénomène, qui est inacceptable pour une banque centrale dans une union monétaire », a expliqué Christian Noyer avant d’ajouter : « à l’avenir, on ne pourra pas compter indéfinitivement sur un système où la banque centrale injecte massivement des liquidités dans le système bancaire, en augmentant énormément son bilan. » En clair, la politique monétaire de la Banque centrale est sans effet, faute d’avoir exigé le nettoyage du système bancaire depuis le début de la crise : malgré la masse d’argent accordé par la Banque centrale, la distribution de crédits baisse dans l’ensemble de l’Europe et les taux de prêts aux entreprises et aux particuliers ne baissent pas. Tout est capté par les banques pour leur propres besoins et leur propre sauvegarde.

Le Japon connaît cette situation depuis dix ans. La Banque centrale a beau avoir maintenu des taux à zéro, voire négatifs, racheté de la dette, fait marcher la planche à billets…, l’argent disparaît, sans revenir dans l’économie. Car l’excès d’endettement ne résout pas par de nouvelles dettes. Pris dans la trappe à liquidités, le pays a connu une décennie perdue, sans sembler se relever.

Les banquiers de la FED ou de la BCE n’ignorent rien de l’expérience japonaise. D’où leurs interrogations. Quelles armes ont-ils encore à leur disposition pour réparer le système financier et faire repartir l’économie ? Plus beaucoup manifestement. C’est une nouvelle donne dans la crise. Les gouvernements ne vont plus pouvoir pendant longtemps se défausser sur les banques centrales. Il va bien falloir parler politique et des moyens de détruire cet excès de monnaie et de dettes.

http://www.mediapart.fr/journal/economie/030812/les-armes-emoussees-des-banques-centrales

Commentaire de Martine orange à son propre article :

J'ai hésité à terminer mon article en soulignant que c'était un autre échec du libéralisme. je ne l'ai pas fait par peur d'être mal comprise. Alors, je reviens sur le thème. Les banques centrales sont la clef de voute de tout système financier .Mais avec l'avènement du libéralisme, elles ont été érigées en gardiennes du temple de la politique monératiste, la seule qui ait eu le droit de cité dans la pensée libérale, les politiques étant priés de s'effacer.

Les politiques keynésiénnes dénoncées aujourd'hui par les libéraux ont été tout sauf de vraies politiques keynésiennes: la planche à billet a fonctionné uniquement pour le monde financier, pour leur éviter de payer à chaque fois leurs erreurs (krach sur les actions 1987, krach immobilier, krach internet etc). Les politiques ont avalisé car cela permettait d'éviter des récessions, donc du chômage.Mais cela n'a permis que de pousser la bouteille en avant comme disent les anglo-saxons, en évitant de corriger les graves déséquilbires du système , en particulier la mauvaise allocation des capitaux et la mauvaise redistribution des richesses. Aujourd'hui, le système est complètement bloqué parce que justement les corrections qui devaient être régulièrement apportées au système financier ne l'ont pas été.

J'ajouterai une remarque toute personnelle. En s'imposant comme objectif de lutter contre l'inflation - qui a été une lutte limitée aux seuls salaires- , en fermant les yeux sur l'inflation des actifs (immobilier en particulier ou des entreprises) , en niant l'inflation courante par des statistiques tronquées qui nient la dégradation continue du pouvoir d'achat du plus grand nombre, les banques centrales ont bloqué le système qui rogne de façon régulière et indolore la création monétaire et la dette , dans le seul but de protéger les rentiers, comme aurait dit Keynes. Au lieu de cet effritement régulier, nous nous retrouvons avec des montagnes de fausse monnaie à détruire.
avatar
aoxomoxoa
Démago
Démago

Nombre de messages : 297
Opinions politiques : ---
Activité politique : ---

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par evolutio le Mer 8 Aoû - 17:01

on voit que certains commencent a se faire vieux en ressortant la politique keynesienne de 1929. Est ce la meme situation économique aujourd'hui?


POUR QUE LA POLITIQUE KEYNESIENNE SOIT EFICACE IL FAUT QUE NOTRE SOLDE EXTERIEUR SOIT POSITIF CAR SI NOUS CONSOMONS + DE PRODUITS ETRANGERS QUE DE PRODUITS NATIONAUX NOUS NE VERRONS PAS LA MOITIE DE NOS DEPENSES REVENIR A NOS SALARIES.

CERTAINS VOUDRONT SUREMENT DIRE QUE LE SALAIRE DES AMERICAINS AUGMENTE . CERTES LES RICHES SONT DE PLUS EN PLUS RICHES AUX USA MAIS IL Y EN A DE MOINS EN MOINS. QUI CONTESTE QUE LES PAUVRES EN AMERIQUE N'ONT PAS DE SECURITE SOCIALE? QU'ILS SONT DE PLUS EN PLUS TOUCHES PAR CHOMAGE, EXPULSION IMMOBILIERE ET MALADIE?
(ET NOUBLIONS PAS LEUR DETTE )

pour revenir droit dans le sujet , le smic doit suivre l'augmentation du PIB.
tout le monde est bien sur content de recevoir plus qu'avant.
nous acceptons cette augmentation quand la situation economique est bonne.
aujourd'hui ce n'est plus le cas. les pme n'ont pas les moyens de payer plus cher leur salariés car voyez vous , leur chiffre d'affaire a diminué. (qui conteste que la plupart de pme sont touchées par la crise?)
donc le smic doit diminuer ce que personne ne veut.
nous cassons donc la plupart de notre compétitivité pour conserver ce smic.

Mais la faute n'en revien pas aux entrepreneurs ni aux salariés.En effet la faute en revien aux créateurs de ce Smic qui ont voulu donner un smic égal pour tous leurs "bénéficiares"(ça fait un peu bizarre de dire ça d'un smicard). En effet il n'y a pas de hiérarchie du smic: un smic specifique pour chaque métier. car chaque métier est différent, au niveau: de la pénibilité, des études , et du contexte commercial(variation en fonction de la situation économique d'un secteur )

Donc c'est normal de ne pas aimer voir sa paye diminuer en periode de crise. mais vous avez accepté le systeme quand la paye a augmenté. pour que nous essayons de regagner en compétitivité prix il faut baisser le smic .
avatar
evolutio
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 117
Opinions politiques : méritocratie et justice
Activité politique : Fondateur de pensée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Docteur Saint James le Mer 8 Aoû - 17:33

evolutio a écrit:POUR QUE LA POLITIQUE KEYNESIENNE SOIT EFICACE IL FAUT QUE NOTRE SOLDE EXTERIEUR SOIT POSITIF CAR SI NOUS CONSOMONS + DE PRODUITS ETRANGERS QUE DE PRODUITS NATIONAUX NOUS NE VERRONS PAS LA MOITIE DE NOS DEPENSES REVENIR A NOS SALARIES.

C'est en gros ce que j'ai tenté d'expliquer à certains membres du forum tentés par un retour capitalisme d'État : les politiques keynésiennes pouvaient fonctionner au lendemain de la crise de 1929, lorsque le premier mouvement de mondialisation avait été brisé par la Première Guerre mondiale et par la crise, et où les États pouvaient se tourner vers leurs vastes empires coloniaux pour satisfaire leurs besoins.

Une politique keynésienne peut néanmoins fonctionner, à condition d'être globale.

donc le smic doit diminuer ce que personne ne veut.
nous cassons donc la plupart de notre compétitivité pour conserver ce smic.
La compétitivité sur les bas salaires a déjà été relevée en France par des allègements de charge (ça a été fait par DSK sous Jospin).

Mais la faute n'en revien pas aux entrepreneurs ni aux salariés.En effet la faute en revien aux créateurs de ce Smic qui ont voulu donner un smic égal pour tous leurs "bénéficiares"(ça fait un peu bizarre de dire ça d'un smicard). En effet il n'y a pas de hiérarchie du smic: un smic specifique pour chaque métier. car chaque métier est différent, au niveau: de la pénibilité, des études , et du contexte commercial(variation en fonction de la situation économique d'un secteur )

C'est le principe d'un minimum : il n'y en a qu'un.

Donc c'est normal de ne pas aimer voir sa paye diminuer en periode de crise. mais vous avez accepté le systeme quand la paye a augmenté. pour que nous essayons de regagner en compétitivité prix il faut baisser le smic .

C'est la pire des solutions.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par evolutio le Mer 8 Aoû - 18:05

allegement heureusement! mais si on augmente ce smic yaura plus rien a alleger ^^ a part la part du benefice necessaire a l'investisement.
salaire minimum ne suffit plus de nos jours il faut le faire évoluer en salaire sectoriel.
si tu as une meilleure solution , je t'écoute ...
avatar
evolutio
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 117
Opinions politiques : méritocratie et justice
Activité politique : Fondateur de pensée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Camarade Troska le Mer 8 Aoû - 20:24

La révolution.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par kind of blue le Mer 8 Aoû - 20:57

evolutio a écrit:allegement heureusement! mais si on augmente ce smic yaura plus rien a alleger ^^ a part la part du benefice necessaire a l'investisement.
salaire minimum ne suffit plus de nos jours il faut le faire évoluer en salaire sectoriel.
si tu as une meilleure solution , je t'écoute ...


Camarade Troska a écrit:la révolution.

"Il n'y a que deux grands courants dans l'histoire de l'humanité : la bassesse qui fait les conservateurs et l'envie qui fait les révolutionnaires." Edmond et Jules de goncourt
avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Camarade Troska le Mer 8 Aoû - 21:01

C'était assez simple ma réponse, mais j'ai pas tellement envie d'argumenter avec evolutio.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par aoxomoxoa le Jeu 9 Aoû - 1:04

Cet article sur Keynes et le keynéianisme est bien poilant : http://www.tantquil.net/2012/07/26/quest-ce-que-cest-le-keynesianisme/
avatar
aoxomoxoa
Démago
Démago

Nombre de messages : 297
Opinions politiques : ---
Activité politique : ---

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Docteur Saint James le Jeu 9 Aoû - 10:24

evolutio a écrit:allegement heureusement! mais si on augmente ce smic yaura plus rien a alleger ^^
Si, les charges sociales à la rigueur.

evolutio a écrit:salaire minimum ne suffit plus de nos jours il faut le faire évoluer en salaire sectoriel.
Quel intérêt ? Dans l'optique que tu sembles poursuivre, ce salaire sectoriel revient de toute façon à une baisse du SMIC. A ce compte-là, et si tu as le courage de tes idées, c'est la suppression pure et simple du SMIC qu'il faut proposer.

evolutio a écrit:si tu as une meilleure solution , je t'écoute ...



L'unique source du problème, c'est l'exploitation capitaliste. Il suffit d'avoir fait un quart d'heure d'économie pour le comprendre. Le reste, keynésianisme compris, c'est du rafistolage.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Docteur Saint James le Jeu 9 Aoû - 10:30

aoxomoxoa a écrit:Cet article sur Keynes et le keynéianisme est bien poilant : http://www.tantquil.net/2012/07/26/quest-ce-que-cest-le-keynesianisme/

Écris sur un ton humourisitique, ça fait pas de mal Clin d'oeil
Lejeune, si tu passes par là, lis cet article, ça peut t'intéresser.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Lejeune le Jeu 9 Aoû - 11:18

Pas mal cet article, merci Docteur, de me l'avoir conseillé Clin d'oeil
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par evolutio le Lun 13 Aoû - 22:40

la révolution ... puis la corruption =) vous avez raison.
avatar
evolutio
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 117
Opinions politiques : méritocratie et justice
Activité politique : Fondateur de pensée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Docteur Saint James le Lun 13 Aoû - 22:58

Quelle réponse et surtout quelle argumentation !
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par evolutio le Jeu 16 Aoû - 17:05

je pourrais te retourner aisément le compliment.
avatar
evolutio
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 117
Opinions politiques : méritocratie et justice
Activité politique : Fondateur de pensée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par kind of blue le Sam 18 Aoû - 22:14

evolutio a écrit:la révolution ... puis la corruption =) vous avez raison.

je tiendrais juste à signaler qu'il faut mieux une révolution avec un peu de corruption que beaucoups d'ultra conservatisme et encore plus de corruption yes
avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par evolutio le Dim 19 Aoû - 19:08

et le tout dans le meilleur des mondes possibles =)
avatar
evolutio
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 117
Opinions politiques : méritocratie et justice
Activité politique : Fondateur de pensée

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi il faut augmenter le SMIC d'au moins 20 %

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum