L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par Camarade Troska le Jeu 14 Juin - 8:37

J'avais en effet poussé un coup de gueule récemment contre ce qui reste de l'extrême gauche en France, ou du semblant de gauche radicale qui devrait représenter une sensibilité politique forte en France. En effet, cela fait maintenant plus de 6 ans que je milite activement dans les milieux communistes et anarchistes, que j'ai vécu les batailles de chapelles, les défiances, les débats interminables sur Kronstadt, la guerre Espagnole, et les salopards de bolchevique, et les salopards d'anarchistes... Ayant eu une formation plus ou moins marxiste, je me suis tourné vers l'anarchisme pendant plusieurs années, avant de revenir depuis le début d'année une nouvelle fois vers le marxisme, que j'ai relu et entièrement revisité. Mais je me rends compte que ma vie, on s'en fiche un peu.

L'état de l'extrême gauche en France est assez pitoyable et me fait presque honte. Des batailles d'appareils impossible à surmonter, de la propagande et des mots d'ordres au lieu d'avoir une ligne politique concrète et directe, l'impossibilité de parler franchement aux travailleurs, les curés rouges ou les curés noirs qui se retranchent dans leurs chapelles et se foutent encore sur la gueule pour savoir si en Espagne, on aurait pu gagner si on avait été moins cons... Alors qu'il y a des possibilités plus importante et plus marquante. Cette énième crise du capitalisme qui se passe, détruit des pays entiers, "somalise" la Grèce, pousse des millions de travailleurs, de familles dans la misère. Et rien du tout, que dalle, de la diarrhée, rien de plus de la part du mouvement qui se prétend révolutionnaire. Autant on peut saluer le courage d'un Philippe Poutou, autant il a fait du syndicalisme et n'était pas capable de proposer clairement une sortie du système vers le socialisme, vers le communisme. Il disait toujours "Oui mais non, on ne sait pas, on verra Joyeux". or c'est loin d'être un mec idiot, mais il a du avoir tellement de pressions de part et d'autre du Parti, que ça doit encore le ronger. Quand à LO... Nathalie Arthaud est sans doute une véritable candidate communiste, mais l'appareil qu'est LO est trop sectaire, trop dans le témoignage et le tartinage de 5 pages en caractère 9 pour présenter le programme, ce qui peut décourager. Même si c'est plus clair que le NPA ! Ce dernier était une mine d'or, je me souviens avoir voulu y adhérer en 2008, après avoir vu un meeting de O.Besancenot, mais... Je crois que j'ai bien fais de ne pas faire cette erreur.
Il existe de très bonne personnes au NPA, de sincères camarades qui essayent de se battre pour faire de ce parti un vrai parti révolutionnaire, mais c'est peine perdue. Les magouilles diverses, une direction incompétente, le NPA est une LCR qui a juste changé de nom. Et que dire de la droite qui se barre avec 800 000€ chez Mélenchon avec les clés de l'imprimeur ? On m' confié qu'à leur CPN, on ne parle plus politique, mais simplement d'électroralisme ou simplement de tactique de copinage pour essayer de faire "du nombre". Une mine d'or, un véritable mouvement composé de jeunes était possible à accomplir, mais rien n'a été fait. On peut aussi dénier le fait de vouloir réunir des "anticapitalistes" sur une base assez peu clair, à fait venir des gens qui ne s'entendaient pas à la base ce qui a provoqué de grave déchirures internes.

Pour revenir à Mélenchon, je ne suis pas étonné de son score, ni même de ce qu'il a pu créer comme dynamique. Je n'aime pas personnellement le bonhomme pour x raison, mais la question n'est pas là en fait. Il représente une tradition du socialisme Français qui date du début du siècle, la SFIO, un réformisme qui se veut radical dans la forme, très réformiste, républicain et franchouillard dans le concret. Il est aussi notable de remarquer que le FdG a lancé des mots d'ordres parlant comme "Prenez le pouvoir !", ou "Présidons !", ou le "A bas la finance !", ce que l'extrême gauche n'a pas été capable de réaliser, ni même de poser clairement durant la campagne. Donc ce regain d'activité peut être une bonne chose pour pas mal de militants du PC, jeunes ou vieux, qu'on retrouve un peu plus dans les luttes sociales. La réelle question est de savoir si Mélenchon va pouvoir créer un véritable parti qui soit autre chose qu'un front électoral et surtout, voir sa position si il va y avoir des mouvements sociaux contre le gouvernement des "camarades socialistes", vu qu'il appelle déjà clairement à ne pas s'opposer à Hollande, parce qu'il est "républicain". Je précise que Mélenchon n'est pas un révolutionnaire, qu'il n'a donc rien à faire à "l'extrême gauche" et qu'il est tout au plus keynésien. Suffit de voir ce qu'est Die Linke ou SYRIZA en Grèce, pour se rendre compte de qui sont réellement ces gens et ce qu'ils représentent... Je préfère faire confiance à la base qu'à leur saloperie de direction.

En conclusion, la question qui se pose est de savoir comment réaliser une jonction de la base et avoir une auto-organisation concrète, des jeunes, des précaires, des travailleurs... et pouvoir construire un réel parti révolutionnaire,, avec une ligne politique clair et qui osera s'affronter directement avec les capitalistes et le pouvoir en place. Pour le moment, ce n'est pas avec les débris qu'on se trimbale à bout de bras au sein de l'extrême gauche, que l'on va réussir quelque chose de concret et vraiment impulser une politique révolutionnaire, anticapitaliste, socialiste et révolutionnaire. Cette chance nous l'avons, et nous ne sommes pas capable de la saisir. Triste dérive d'un courant politique qui préfère s'enfermer dans l'électroralisme, le compromis et qui délaisse la lutte politique et idéologique.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par Docteur Saint James le Jeu 14 Juin - 9:41

Je suis entièrement d'accord avec ton constat. Mais je ne vois pas tellement comment se sortir concrètement de cette situation sinon à créer un énième parti à l'extrême-gauche. La solution la plus efficace reste d'adhérer à l'un de ces trois partis, de manière à les orienter vers une démarche unitaire qui dépasse les querelles de chapelles sur des points de détail dont tout le monde se fout et qui sont complètement nuisible au mouvement communiste et libertaire. J'ai personnellement été proche du PCF, de la CNT, plus récemment du NPA, de l'UEC. Force est de constater que tout ces gens peuvent s'entendre sur l'essentiel.

En gros je ne vois que 3 possibilités :

• Créer un énième parti à l'extrême-gauche, ce qui me semble être la plus mauvaise idée (aucune visibilité médiatique, un parti de plus dans la nébuleuse de l'extrême-gauche, très faibles moyens...)
• Que des camarades qui veulent la création d'un parti révolutionnaire adhèrent aux 3 grands partis existants et tentent d'imposer l'unité de l'intérieur (ou provoquent des scissions unitaires importantes, sur le mode de l'entrisme finalement)
• Tout miser sur un des trois partis et tenter de lui donner une dynamique telle qu'il éclipse les autres, ou que les autres le rejoignent

A titre personnel je considère que ma famille politique va du FG jusqu'à la CNT en passant par le NPA et LO. Je n'ai aucune envie de m'enfermer dans un sectarisme particulier, de m'encarter ici ou là, de traiter mes camarades de traitres, de révisionnistes ou de gauchistes, et de prétendre proclamer la sacro-sainte orthodoxie. J'ai toujours pris soin de garder mon indépendance à l'égard de ces mouvements, et ne fusse que par humilité, je n'ai pas de position tranchée sur les diverses questions de stratégie. Je suis pour l'unité, et je pense que ce sont les occasions concrètes qui détermine la stratégie à avoir (la stratégie ne doit pas être une et figée, mais dynamique et s'adapter aux circonstances). Bien que préférentiellement révolutionnaire, je n'ai rien contre un réformisme radical à condition qu'il parte avec un programme béton (calendrier des décisions très précis, dument réfléchi à l'avance pour éviter les dérives une fois au pouvoir et assurer que les réformes (décentralisation maximale, socialisation de l'économie...) se fassent sans trainer, avec pour objectif le communisme libertaire en 5 ans, point barre).
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 26
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par kind of blue le Dim 17 Juin - 14:15

Docteur Saint James a écrit:

• Tout miser sur un des trois partis et tenter de lui donner une dynamique telle qu'il éclipse les autres, ou que les autres le rejoignent.

au final , je crois quand même que les électeurs ont choisis le FDG comme meilleur parti à soutenir vu le charisme politique de mélénchon ( d'autant qu'il a su rallier à sa cause bon nombres de jeunes et socialistes)

après , question que je me pose toujours , peut on considérer que melechon est vraiment un mec d'extreme gauche ou alors c'est juste un parti entre le ps et l'extreme ?
avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par Docteur Saint James le Dim 17 Juin - 14:47

Le Front de gauche est composé pour l'essentiel de deux partis : le PCF, et le Parti de Gauche.
Le PCF n'est plus considéré comme un parti d'extrême-gauche depuis que, dans les années 1970, il a renoncé à la révolution et à la dictature du prolétariat. Il s'est allié avec le PS et a participé à des gouvernements de gauche en 1981-1982 et de 1997 à 2002. En sciences politiques il est généralement classé dans les partis de la « gauche de gouvernement ». C'est un parti de gauche radicale, mais complètement satellisé par la PS parce qu'il tient davantage à ses sièges de députés qu'à son identité communiste. Il est réformiste et antilibéral, mais il n'a plus rien d'anticapitaliste (du moins, aussi longtemps qu'il sera l'allié du PS).
La seconde composante du Front de gauche est le Parti de Gauche qui est issu d'une scission de l'aile gauche du PS.
Rien d'extrême-gauche là-dedans.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 26
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par Lejeune le Dim 17 Juin - 14:49

Mélenchon est un nouveau Mitterand, en plus charismatiques, mais moins intelligents, et moins fort en politique. Il se situe donc entre l'actuelle PS, et le communisme.
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par kind of blue le Dim 17 Juin - 15:20

Docteur Saint James a écrit:Le Front de gauche est composé pour l'essentiel de deux partis : le PCF, et le Parti de Gauche.
Le PCF n'est plus considéré comme un parti d'extrême-gauche depuis que, dans les années 1970, il a renoncé à la révolution et à la dictature du prolétariat. Il s'est allié avec le PS et a participé à des gouvernements de gauche en 1981-1982 et de 1997 à 2002. En sciences politiques il est généralement classé dans les partis de la « gauche de gouvernement ». C'est un parti de gauche radicale, mais complètement satellisé par la PS parce qu'il tient davantage à ses sièges de députés qu'à son identité communiste. Il est réformiste et antilibéral, mais il n'a plus rien d'anticapitaliste (du moins, aussi longtemps qu'il sera l'allié du PS).
La seconde composante du Front de gauche est le Parti de Gauche qui est issu d'une scission de l'aile gauche du PS.
Rien d'extrême-gauche là-dedans.

merci pour le cours d'histoire politique , je me coucherais moins bête Joyeux
avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par vince le Dim 17 Juin - 15:36

Le jeune, Mélenchon n'est pas plus charismatique que d'autres

[quote]mais moins intelligents, et moins fort en politique. Il se situe donc entre l'actuelle PS, et le communisme..

J'ai du mal avec ta déduction (ILLOGIQUE) : Mélenchon est moins intelligent et donc Il se situe entre le PS, et le communisme Rolling Eyes
avatar
vince
Démago
Démago

Nombre de messages : 259
Opinions politiques : Marxisme
Activité politique : Militant révolutionnaire, Débats & lectures

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par Docteur Saint James le Dim 17 Juin - 15:38

Je pense que les remarques sur son intelligence n'avait pas de liens. C'est le fait qu'il soit un nouveau Mitterrand (selon Lejeune, mais je suis assez d'accord) qui le place entre l'actuel PS et le communisme.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 26
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par kind of blue le Dim 17 Juin - 15:49

Docteur Saint James a écrit:Je pense que les remarques sur son intelligence n'avait pas de liens. C'est le fait qu'il soit un nouveau Mitterrand (selon Lejeune, mais je suis assez d'accord) qui le place entre l'actuel PS et le communisme.

je vois pas en quoi mitterand était un mec classé dans la lignée de jean-luc melenchon ...
Mitterand était une gauche très intellectuelle , plutôt éloigné des ouvriers ( faut quand même le reconnaitre) et qui faisait hélas beaucoups d'angélisme ... m'étonnerais que melenchon appartienne à ça
avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par Docteur Saint James le Dim 17 Juin - 15:54

kind of blue a écrit:je vois pas en quoi mitterand était un mec classé dans la lignée de jean-luc melenchon ...
Mitterand était une gauche très intellectuelle , plutôt éloigné des ouvriers ( faut quand même le reconnaitre) et qui faisait hélas beaucoups d'angélisme ... m'étonnerais que melenchon appartienne à ça
Mélenchon est licencié de philosophie, il a été journaliste, c'est un intellectuel qui a un parcours proche de celui de Mitterrand. Par ailleurs il se dit lui-même mitterrandien.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 26
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par kind of blue le Dim 17 Juin - 16:01

Docteur Saint James a écrit:
kind of blue a écrit:je vois pas en quoi mitterand était un mec classé dans la lignée de jean-luc melenchon ...
Mitterand était une gauche très intellectuelle , plutôt éloigné des ouvriers ( faut quand même le reconnaitre) et qui faisait hélas beaucoups d'angélisme ... m'étonnerais que melenchon appartienne à ça
Mélenchon est licencié de philosophie, il a été journaliste, c'est un intellectuel qui a un parcours proche de celui de Mitterrand. Par ailleurs il se dit lui-même mitterrandien.

on dit mitterandiste ^^"
et dans l'aile mitterandiste , je verrais bien plus des gens comme fabius , moscovisci , lang , royal et peut être à la limite Hollande ( car il a pas hésité à s'inspirer et à "copier" les procédés rhétoriques du premier président de gauche de la 5éme ^^( et aussi les procédés de chirac , mais c'est un autre sujet !))

après bien entendu que melenchon est quelqu'un de très cultivé , mais son approche du discours politique est très proche de la gauche des grands tribuns de la 3éme république : un discours sur un ton grave et puissant , dans la lignée des grands syndicalistes du début du 20 éme et de marchais ... mais son agressivité et ses méthodes politiques sont loin des procédés utilisés par mitterand
avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 21
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par Lejeune le Dim 17 Juin - 16:53

Oui, effectivement, je n'avais pas fais de rapprochement entre son intelligence et sa place dans l’échiquier politique!^^
"Le jeune, Mélenchon n'est pas plus charismatique que d'autres"
Tu rigoles j’espère? T'as déjà vu un discours de Mélenchon?
Il a beaucoup joué la-dessus, mais je crois que depuis sa défaite à Hénin-Beaumont, il est foutu politiquement. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai dis qu'il étais moins intelligent que Mitterand, il a trop foncé dans le tas.
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par Docteur Saint James le Dim 17 Juin - 18:15

kind of blue a écrit:on dit mitterandiste ^^"

Les deux se disent : wiktionnaire.

kind of blue a écrit:après bien entendu que melenchon est quelqu'un de très cultivé , mais son approche du discours politique est très proche de la gauche des grands tribuns de la 3éme république : un discours sur un ton grave et puissant , dans la lignée des grands syndicalistes du début du 20 éme et de marchais ... mais son agressivité et ses méthodes politiques sont loin des procédés utilisés par mitterand
Réthorique, agressivité, c'est la forme. Le fond, c'est du socialisme à la sauce Mitterrand.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 26
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'extrême gauche en France [Réflexion personnelle]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum