Duel : Mélenchon-Le Pen

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Est-ce possible que Jean-Luc Mélenchon passe (en cas de duel) devant Marine Le Pen pour les législatives à Hénin-Beaumont ?

90% 90% 
[ 9 ]
0% 0% 
[ 0 ]
10% 10% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 10

Re: Duel : Mélenchon-Le Pen

Message par UMFA le Dim 17 Juin - 16:23

et umfa , arrête ton discours à la poutine , l'Onu a envoyé des casques bleus et a très bien vu la situation ... koffi anan a lu des rapports sur la syrie sans passer par ce qui était dit à la télévision , et si il est aussi engagé contre le dictateur , c'est pas pour rien


Je t'invite à relire le sujet sur l'intervention en Syrie Clin d'oeil.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel : Mélenchon-Le Pen

Message par vivapunk le Dim 17 Juin - 17:04

Avec votre histoire de peur, vous m'avez fait penser à un truc.
Pendant la campagne présidentiel, un important anthropologue français, pas bête du tout, à sortit un livre qi s'intitule "penser à droite". Un long article de rue89 y était consacré, et celui-ci s'intitulait :
Emmanuel Terray : être de droite, c'est avoir peur.
Et voilà comment finit l'interview :
"Etre de droite, au fond, c’est avoir peur ?

Bien souvent, oui. Observez la pensée de Finkielkraut, vous retrouvez cette notion de forteresse assiégée : nous sommes entourés par les barbares, ils sont à nos portes, nous sommes menacés de déclin, de disparition... C’est un thème cardinal dans la pensée de droite depuis 1830.

Pendant la révolution de 1848, les barbares de l’époque, ce sont les Bretons, les Picards, les Auvergnats qui s’entassent dans les faubourgs de Paris et comme ils ne parlent pas encore très bien français, car Jules Ferry n’est pas encore arrivé, ils sont réputés étrangers, ils menacent la civilisation bourgeoise parisienne.

Dans le livre de Louis Chevalier, « Classes laborieuses et classes dangereuses », vous trouvez des descriptions et des citations éloquentes sur le sujet. Il n’y a pas grand-chose à changer entre les textes de cette période et ceux d’aujourd’hui : la civilisation disparaît, il n’y a plus de repères, la morale s’évanouit. C’est un thème constant de la pensée de droite, ce thème de la peur.

Dans la préface de « Lucien Leuwen », Stendhal a cette très belle formule :

« Adieu ami lecteur, essayez de ne pas passer votre vie à haïr et à avoir peur. »

On voit dans la campagne actuelle que la haine et la peur sont des moteurs fondamentaux pour les candidats de droite."

Pour lire l'article en entier : http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/03/31/emmanuel-terray-etre-de-droite-cest-avoir-peur-230692

vivapunk
Chef de section
Chef de section

Nombre de messages : 57
Age : 24
Opinions politiques : libertaire, écologiste
Activité politique : manif parfois, reflexion, debat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel : Mélenchon-Le Pen

Message par kind of blue le Dim 17 Juin - 17:07

vivapunk a écrit:Avec votre histoire de peur, vous m'avez fait penser à un truc.
Pendant la campagne présidentiel, un important anthropologue français, pas bête du tout, à sortit un livre qi s'intitule "penser à droite". Un long article de rue89 y était consacré, et celui-ci s'intitulait :
Emmanuel Terray : être de droite, c'est avoir peur.
Et voilà comment finit l'interview :
"Etre de droite, au fond, c’est avoir peur ?

Bien souvent, oui. Observez la pensée de Finkielkraut, vous retrouvez cette notion de forteresse assiégée : nous sommes entourés par les barbares, ils sont à nos portes, nous sommes menacés de déclin, de disparition... C’est un thème cardinal dans la pensée de droite depuis 1830.

Pendant la révolution de 1848, les barbares de l’époque, ce sont les Bretons, les Picards, les Auvergnats qui s’entassent dans les faubourgs de Paris et comme ils ne parlent pas encore très bien français, car Jules Ferry n’est pas encore arrivé, ils sont réputés étrangers, ils menacent la civilisation bourgeoise parisienne.

Dans le livre de Louis Chevalier, « Classes laborieuses et classes dangereuses », vous trouvez des descriptions et des citations éloquentes sur le sujet. Il n’y a pas grand-chose à changer entre les textes de cette période et ceux d’aujourd’hui : la civilisation disparaît, il n’y a plus de repères, la morale s’évanouit. C’est un thème constant de la pensée de droite, ce thème de la peur.

Dans la préface de « Lucien Leuwen », Stendhal a cette très belle formule :

« Adieu ami lecteur, essayez de ne pas passer votre vie à haïr et à avoir peur. »

On voit dans la campagne actuelle que la haine et la peur sont des moteurs fondamentaux pour les candidats de droite."

Pour lire l'article en entier : http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/03/31/emmanuel-terray-etre-de-droite-cest-avoir-peur-230692

merci de tout coeur pour la référence ^^"
avatar
kind of blue
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1292
Age : 20
Opinions politiques : éducationniste et socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel : Mélenchon-Le Pen

Message par Docteur Saint James le Dim 17 Juin - 18:37

Lejeune a écrit:Ce n'est pas parce-qu'il y a beaucoup d'étudiants et tout qui viennent en France, qu'on ne peut pas les arrêter.
Tu veux arrêter les étudiants (ils sont entre 50 et 60 000 par an) ? Et interdirent aux français de vivre avec leur conjoint étranger (50 000 par an) ?

Lejeune a écrit:Sinon, pourquoi Madame Le Pen mettrait ça dans ses propositions?
Pourquoi un politicien mentirait-il à l'électorat ? hum
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 26
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel : Mélenchon-Le Pen

Message par Révolte le Jeu 21 Juin - 12:42

Tu sais comment on appelle ça vouloir à tout prix s'occuper des soucis des autres ....? Du colonialisme.
Le centre d'intérêt des politiques doit bien sûr être le France, et en priorité la France. La situation des autres pays ne doit nous intéresser que lorsque l'on a le poids et une situation favorable pour s'y intéresser.
Tu parles de l'affaire de la Syrie... et bien non ; ça ne concerne pas les français. Une guerre civile en Syrie, qui oppose deux parties de la population, n'a pas à être tranchée par une puissance étrangère.
+1
On n'a absolument aucun droit sur ces pays. On a aucune sources d'informations véritablement fiables et non détournées.
Arrêtons de vouloir jouer les héros et les sauveurs suprêmes.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel : Mélenchon-Le Pen

Message par Docteur Saint James le Jeu 21 Juin - 21:58

Révolte a écrit:On n'a absolument aucun droit sur ces pays.

Droit non. Mais devoir ?

Révolte a écrit:On a aucune sources d'informations véritablement fiables et non détournées.
Je veux bien que l'information qui nous arrive soit partiale et partiellement détournée, mais de là à dire qu'on ne sait absolument pas ce qui se passe en Syrie... Ce n'est pas du manichéisme que de différencier les vessies et les lanternes.

Révolte a écrit:Arrêtons de vouloir jouer les héros et les sauveurs suprêmes.
Moi je veux bien, mais elle s'arrête où cette logique ? Hitler qui entame le génocide juif, on peut intervenir ou c'est jouer les héros ? Tu fixes la limite où et pourquoi ? (Question sérieuse, la réponse n'est pas simple à mon avis).
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 26
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel : Mélenchon-Le Pen

Message par Révolte le Jeu 21 Juin - 23:00

Droit non. Mais devoir ?
Je ne le crois pas. Ça veut pas dire qu'il faut fermer les yeux, mais c'est au syrien à mener leur combat.

Je veux bien que l'information qui nous arrive soit partiale et partiellement détournée, mais de là à dire qu'on ne sait absolument pas ce qui se passe en Syrie... Ce n'est pas du manichéisme que de différencier les vessies et les lanternes.
Y'a qu'a voir en Libye. Finalement ça s'est terminé par: Il faut reconstruire le pays, on a un marché de tant de milliards. Sans parler du fait qu'on ne savait absolument rien de son régime politique, ni des conflits et rancunes qu'ils pouvaient y'avoir entre nos deux pays.
Bref, on ne savait rien, mais on sortait le même genre de discours.

Moi je veux bien, mais elle s'arrête où cette logique ? Hitler qui entame le génocide juif, on peut intervenir ou c'est jouer les héros ? Tu fixes la limite où et pourquoi ? (Question sérieuse, la réponse n'est pas simple à mon avis)
On est intervenu en Allemagne à cause de la Pologne, c'est à dire de la volonté expansionniste d'Hitler et son attitude agressive.
Hors la Syrie ne veut pas nous envahir, ni même un pays voisin. Elle n'est pas agressive non plus... Sur le plan moral, il y'a tout de même une différence à faire entre le génocide d'un peuple et une guerre civile dû à une révolution.
C'est aussi un problème d'indépendance; que peuvent-ils espérer d'une révolution, si ils sont incapable de la mener seule?

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel : Mélenchon-Le Pen

Message par Docteur Saint James le Ven 22 Juin - 12:06

Révolte a écrit:c'est au syrien à mener leur combat.
Je suis d'accord dans le mesure où une intervention serait le meilleur moyen de confisquer et de dévoyer la révolution entreprise par un peuple. Mais si la révolution vire au massacre ?

Y'a qu'a voir en Libye. Finalement ça s'est terminé par: Il faut reconstruire le pays, on a un marché de tant de milliards.
Ça c'est l’appât du gain par les puissances occidentales. Une guerre est toujours une opération très lucrative. Reposons la question autrement : si la France vivait sous le socialisme libertaire, tu serais d'accord pour qu'on y aille ?

Sans parler du fait qu'on ne savait absolument rien de son régime politique
Suffit de lire le Livre Vert. La Libye était censée devenir une démocratie directe après le coup d'État de Kadhafi de 1969. Il s'est ensuite arrangé pour que toutes ses innovations politiques servent sa dictature personnelle.

Bref, on ne savait rien, mais on sortait le même genre de discours.
On savait quand même pas mal de chose. Tout le monde savait que Kadhafi était un dictateur, que la Libye bafouait les droits de l'homme, interdisait les partis politiques, organisait des attentats. Au début des années 2000, la Libye s'était rachetée une place auprès des occidentaux en luttant à la source contre l'immigration (Kadhafi avait pour mission de parquer les immigrés qui cherchait à rejoindre l'Europe). Les relations entre la Libye l'Occident montre clairement que l'Europe et les USA s'allient avec puis trahissent des dictateurs en fonction de leur intérêt du moment. La Libye était loin d'être le Royaume du Mal et par certains égards, les projets panarabes et panafricains de Kadhafi était grandioses (constructions des États-Unis d'Afrique, tiers-mondisme dans la lignée de Nasser et de Sukarno). Mais lorsque la révolte a éclaté, le visage autoritaire du régime s'est clairement révélé. Dire que les enjeux sont complexes, je suis entièrement d'accord, dire qu'on ne savait rien c'est très largement exagéré.

On est intervenu en Allemagne à cause de la Pologne, c'est à dire de la volonté expansionniste d'Hitler et son attitude agressive.
Hors la Syrie ne veut pas nous envahir, ni même un pays voisin. Elle n'est pas agressive non plus... Sur le plan moral, il y'a tout de même une différence à faire entre le génocide d'un peuple et une guerre civile dû à une révolution.
On est d'accord.

C'est aussi un problème d'indépendance; que peuvent-ils espérer d'une révolution, si ils sont incapable de la mener seule?
Donc en 1936 tu aurais été pour qu'on laisse les républicains espagnols se démerder face à Franco ?
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 26
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel : Mélenchon-Le Pen

Message par Révolte le Ven 22 Juin - 16:56

Je suis d'accord dans le mesure où une intervention serait le meilleur moyen de confisquer et de dévoyer la révolution entreprise par un peuple. Mais si la révolution vire au massacre ?
Parfaitement. Le massacre est malheureusement une éventualité. Notre peuple a été à plusieurs reprises massacrés, c'est ce qui fait notre gloire. Je pense à la Commune entre autre. C'est ainsi.

Ça c'est l’appât du gain par les puissances occidentales. Une guerre est toujours une opération très lucrative. Reposons la question autrement : si la France vivait sous le socialisme libertaire, tu serais d'accord pour qu'on y aille ?
Actuellement, nous sommes appâter par le gain. Je suis donc doublement contre.
Comme il était dit en 68 : Ne me libère pas, je m'en charge !

Suffit de lire le Livre Vert. La Libye était censée devenir une démocratie directe après le coup d'État de Kadhafi de 1969. Il s'est ensuite arrangé pour que toutes ses innovations politiques servent sa dictature personnelle.
Sur le peu que j'ai lu de la Libye, il me semble qu'il y'avait des structures de démocratie directe. C'était peut être pas le pied, mais ça avait pas l'air d'être seulement ce qu'on nous racontait.

Donc en 1936 tu aurais été pour qu'on laisse les républicains espagnols se démerder face à Franco ?
L'URSS est intervenu est ça été aussitôt la merde.
Je suis un peu catégorique quand je répond. Mais je crois que la situation, que ça a été en Libye ou en Syrie actuellement, ne mérite pas qu'on y intervienne.
Cela serait à mon avis contre productif. Ce n'est pas à des français de mourir dans l'ignorance des enjeux, pour des syriens qui sont des hommes, et des hommes capable de marcher seul.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Duel : Mélenchon-Le Pen

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum