Si j'étais président....

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Révolte le Mar 17 Avr - 16:55

T'as déjà progressé en écrivant sans majuscule partout... Enfin il y'a encore une ou deux qui traînent.
Je te rappelle donc la règle, on met une majuscule :
Au début d'une phrase, d'un vers ou d'une citation.
Après un point qui termine une phrase.
Après un point d'exclamation, d'interrogation ou des points de suspension qui terminent une phrase.
Aux noms propres.
A monsieur ou madame quand ces mots sont abrégés.
Aux noms d'époques historiques ou d’évènements historiques.


Dernière édition par Révolte le Mar 17 Avr - 18:19, édité 2 fois

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par UMFA le Mar 17 Avr - 17:03

C'est le genre de débat que j'essaye d'éviter au maximum, tu vois.

Inde de Gandhi/Neruh => Rempli de bidonvilles.
Chine de Mao => Plus de bidonvilles, unités paysanne autonome et collective.

De toutes façons, ce que tu dis là est tout à fait cohérent. Dans différentes discutions, tu n'as jamais nié qu'il fallait user de violences pour atteindre un idéal.
Cette manière de regarder l'Histoire me "choque" (mot excessif : rien ne me choque, moi Très heureux) dans la mesure où cela peut conduire à relativiser, de manière peut-être trop excessive, certains régimes et leur caractère éminemment cruel et détestable. Pourquoi ne pas considérer le IIIe Reich comme quelque chose de pas si mal que ça, puisqu'ayant redonné aux allemands une image plus positive (ca me fait rire ce que je dis) d'eux-mêmes après l'humiliation du traité de Versailles ?

Pour revenir au "programme" sur lequel nous écrivons...

Mon programme n'est pas du tout dur...

Mon programme est simplement l'ouvre d emes pensés

Ce n'est pas une question de "dureté". Ce que tu dis est absurde et pousse des lieux communs à leur paroxysme. A quoi cela rime-t-il d'expulser du territoire des citoyens sous prétexte qu'ils n'ont pas trouvés assez rapidement un emploi ? Si cela est réellement l'oeuvre de tes pensés, c'est assez attristant que tu ne sois pas capable de te rendre compte de l'absurdité totale de cette idée. Le statut d’apatride n'existe pas et n'ont été chassés de territoires des individus que lors de périodes peu démocratiquement intéressantes de l'Histoire.

Quant au "cafard", ce n'était qu'une banale boutade à ne pas prendre de manière trop négative.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Révolte le Mar 17 Avr - 17:14

Pourquoi ne pas considérer le IIIe Reich comme quelque chose de pas si mal que ça, puisqu'ayant redonné aux allemands une image plus positive (ca me fait rire ce que je dis) d'eux-mêmes après l'humiliation du traité de Versailles ?
C'est le même traité quand 1871, si mes souvenirs sont bons. On a fait que leur rendre la monnaie de leur pièce.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par UMFA le Mar 17 Avr - 17:16

C'est le même traité quand 1871, si mes souvenirs sont bons. On a fait que leur rendre la monnaie de leur pièce.

Loin de moi l'idée de remettre en cause ça, bien au contraire. Je me mettais simplement dans la peau de quelqu'un qui souhaiterait défendre la période nazie.


__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Camarade Troska le Mar 17 Avr - 17:44

Je pense surtout que l'esprit de revanche a été hatisé davantage dans une époque troublée et une grave crise économique. On peut dire que le régime nazi a conforter la classe ouvrière allemande, en l’endormissent et en transférant le gros du travail aux ouvriers conquis dans d'autres pays...

De toutes façons, ce que tu dis là est tout à fait cohérent. Dans différentes discutions, tu n'as jamais nié qu'il fallait user de violences pour atteindre un idéal.
La violence seule n'est pas accoucheuse de l'Histoire. Faut pas croire que ça me fait plaisir, le pathos révolutionnaire, la barricade et tout l'reste, c'est bien pour draguer des nanas post-hippie déclassé bourgeoise, mais concrètement... Rien que quand je me bats contre des potes certains dimanche aprem, savoir que je peux leur faire vraiment mal, ne m'excite nullement.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Révolte le Mar 17 Avr - 17:50

Loin de moi l'idée de remettre en cause ça, bien au contraire. Je me mettais simplement dans la peau de quelqu'un qui souhaiterait défendre la période nazie.
Je ferai remarquer qu'a l'EN, c'est l'argument systématiquement pris pour expliquer la montée du régime nazi et que jamais, dans mon cas, un prof d'histoire m'a informé que c'était le même traité qu'en 1871, signé au même endroit et quand aucun cas, nous avions rédigé ce traité.


Dernière édition par Révolte le Mar 17 Avr - 18:09, édité 1 fois

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par UMFA le Mar 17 Avr - 18:08

Je pense surtout que l'esprit de revanche a été hatisé davantage dans une époque troublée et une grave crise économique.

Oui, aussi. Mais la propagande nazie était quand même très marquée par le rejet du traité de Versailles. Revenir sur cette humiliation était dans les fondements des idées d'Hitler et de son cercle d'amis. Mais oui : crise économique + frustrations + traité de Versailles = vif esprit revanchard.

Faut pas croire que ça me fait plaisir, le pathos révolutionnaire, la barricade et tout l'reste, c'est bien pour draguer des nanas post-hippie déclassé bourgeoise, mais concrètement

Ça fait quand même partie du fantasme révolutionnaire, non ?
Concrètement, je ne vois pas comment cela peut se passer sans violences.

Je ferai remarquer qu'a l'EN, c'est l'argument systématiquement pris pour expliquer la montée du régime nazi et que jamais, dans mon cas, un prof d'histoire m'a informé que c'était le même traité qu'en 1871, signé au même endroit et quand aucun cas, nous avions rédigé ce traité.

C'est par contre ce qu'on peut lire dans tous les livres d'Histoire (je ne parle pas des manuels). Cette espèce d'ironie symbolique de Hitler faisant venir dans le même Wagon au même endroit les chefs militaires pour signer l'armistice (et, accessoirement, pour nous humilier) est quelque chose de très souvent délicieusement décrit.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Révolte le Mar 17 Avr - 18:11

C'est par contre ce qu'on peut lire dans tous les livres d'Histoire (je ne parle pas des manuels). Cette espèce d'ironie symbolique de Hitler faisant venir dans le même Wagon au même endroit les chefs militaires pour signer l'armistice (et, accessoirement, pour nous humilier) est quelque chose de très souvent délicieusement décrit.
Oui, et l'EN l'apprend encore. Je ne parlais pas de ce passage historique là.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par UMFA le Mar 17 Avr - 18:21

Je ne parlais pas de ce passage historique là.

Ah oui en effet, pardon.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Camarade Troska le Mar 17 Avr - 18:39

UMFA a écrit:Ça fait quand même partie du fantasme révolutionnaire, non ?
Concrètement, je ne vois pas comment cela peut se passer sans violences.
Je ne suis pas dans le fantasme et dans le pathos, ce sera froid, violent, dur...
Je n'idéalise pas la violence, un marxiste ne peut pas l'idéaliser, sinon il est dialectiquement foutu.

Staline a écrit:Oui, vous avez raison, quand vous dites que le vieil ordre social croule, mais il ne s'écroulera pas delui-même. Par exemple, à ne prendre que le fascisme. Le fascisme est une force réactionnaire qui tentede maintenir le vieux monde par la violence. Qu'allez-vous faire des fascistes ? Leur faire entendre raison ? Les convaincre ? Mais cela n'agira sur eux d'aucune manière. Les communistes n'idéalisent pas du tout la méthode de la violence. Mais les communistes ne veulent pas, eux, se trouver pris au dépourvu, ils ne peuvent compter que le vieux monde quittera de lui-même la scène ; ils voient que le vieux régime se défend par la force, et c'est pourquoi les communistes disent à la classe ouvrière : préparez-vous à répondre à la force par la force, faites tout pour que le vieux régime périssant ne vous écrase pas, ne lui permettez pas de mettre les fers à ces mains avec lesquelles vous renverserez ce régime. Comme vous voyez, le processus de remplacement d'un ordre social par un autre n'est pas pour les communistes un processus simplement spontané et pacifique, mais un processus compliqué, durable et violent. Les communistes ne peuvent pas ne pas compter avec les faits.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Révolte le Mar 17 Avr - 18:44

Je ne suis pas dans le fantasme et dans le pathos, ce sera froid, violent, dur...
N'est-ce pas ses fantasmes qui peuvent pousser les individus à l'action?

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Camarade Troska le Mar 17 Avr - 19:05

Chacun son imaginaire collectif. Personnellement, ça me fait pas particulièrement plaisir de devoir m'armer et de flinguer des mecs à tout bout de champ.
"Pour abolir la guerre, il faut la guerre. Pour qu'il n'y est plus de fusil, il faut prendre le fusil"

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par UMFA le Mar 17 Avr - 19:19

Personnellement, ça me fait pas particulièrement plaisir de devoir m'armer et de flinguer des mecs à tout bout de champ.

C'est fou le contraste avec le caractère totalement pacifié de notre société. Si tu me disais que demain midi, des millions de gens se révolteraient les armes à la main pour défendre un nouveau modèle de société, je te croirais pas Très heureux.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Camarade Troska le Mar 17 Avr - 19:25

Je n'ai pas cette prétention.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par UMFA le Mar 17 Avr - 19:45

De toutes façons, heureusement qu'aujourd'hui on peut prendre l'avion pour s'en aller... Dingue

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Camarade Troska le Mar 17 Avr - 20:06

Moi qui pensait te nommer commissaire politique. Mort de rire

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par UMFA le Mar 17 Avr - 20:14

Je vais peut-être y réfléchir alors...
La fuite c'est quand même moins marrant.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Révolte le Mar 17 Avr - 20:36

Comme d'hab vous faites votre sauce entre vous en parlant pour le peuple Mort de rire


Dernière édition par Révolte le Mar 17 Avr - 20:38, édité 1 fois

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par UMFA le Mar 17 Avr - 20:38

Et oh ! Toi tu retournes travailler ; on veut pas t'entendre !

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Révolte le Mar 17 Avr - 20:40

Mes nouveaux maîtres ont parlé pale , je retourne souder

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Camarade Troska le Mar 17 Avr - 20:43

Tu veux aussi un poste de camarade commissaire ?
Il y a de la place, je vous rassure ! Mort de rire

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par UMFA le Mar 17 Avr - 20:50

Si j'ai pas le privilège d'une fonction ou un quelconque privilège, je préfère fuir.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Révolte le Mar 17 Avr - 20:53

Je vous préviens je préfère mon poste à souder que vider vos corbeilles. Et vu comment réagit commissaire UMFA, je sens que je vais me retrouver aux poubelles et à la photocopieuse.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Camarade Troska le Mar 17 Avr - 21:06

On mettra le camarade UMFA en minorité, il l'ouvrira moins.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par UMFA le Mar 17 Avr - 21:11

Non mais le camarade UMFA s'en ira avant que soit faite votre "République populaire".
Problème réglé : vive la lâcheté. Ou plutôt... "Survive la lâcheté !", comme dirait Céline Très heureux.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président....

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum