Si j'étais président...

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Camarade Troska le Dim 13 Mai - 17:18

UMFA a écrit:Quand je te lis, Lejeune, j'en viens vraiment à adhérer aux idées de Troska et DSJ...
yayaya yayaya yayaya yayaya

Merci Lejeune.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Lejeune le Dim 13 Mai - 17:27

Bon, je n'ai pas le temps de te répondre. Je ne dirais que ça:
Je n'ai pas dis que la crise venait du fait que les travailleurs étaient payés plus que ce qu'ils apportent. J'ai juste dis que si les travailleurs seraient payés moins que ce qu'ils apportent, on ne serait plus en crise économique. Nuance.
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Docteur Saint James le Dim 13 Mai - 17:32

Lejeune a écrit:Bon, je n'ai pas le temps de te répondre. Je ne dirais que ça:
Je n'ai pas dis que la crise venait du fait que les travailleurs étaient payés plus que ce qu'ils apportent. J'ai juste dis que si les travailleurs seraient payés moins que ce qu'ils apportent, on ne serait plus en crise économique. Nuance.

marteau

Une chance que tu n'aies pas eu le temps de faire de réponse plus longue...
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Lejeune le Dim 13 Mai - 17:40

Je commence à en avoir marre sérieusement.
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Khoomei le Dim 13 Mai - 17:55

Ton raisonnement est illogique.
avatar
Khoomei
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 45
Opinions politiques : !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par UMFA le Dim 13 Mai - 17:59

Tu parles de choses dont tu n'as que des visions caricaturales pré-mâchées par ton entourage. Si je peux te donner un conseil... parle des choses que tu connais un minimum. Sinon, ce que tu dis est totalement stupide.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Camarade Troska le Dim 13 Mai - 18:02

Sa réponse était tellement collector, que je n'ai pas eu envie de répondre, je préfère que Doc' s'en charge... Mort de rire

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Cam-s le Dim 13 Mai - 18:09

C'est comme dans le film "12 hommes en colères" : tout le monde fixe le dernier qui vote "coupable" et il craque d'un coup... C'est exactement le cas de Lejeune, et c'est vrai que c'est une situation embarrassante. ^^
avatar
Cam-s
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 143
Age : 20
Opinions politiques : Internationaliste, Révolutionnaire, Egalitaire
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Lejeune le Jeu 17 Mai - 15:49

Mais, on ne m'a toujours pas répondu par rapport à mon programme que j'ai modifié.
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par UMFA le Jeu 17 Mai - 17:04

Un travail sera donné aux chômeurs, et il n'aura pas lieu de discussion, ils devront le prendre.

Le marché du travail ne souffre pas d'un manque de motivation des chercheurs d'emplois. La réalité n'est pas celle que tu sembles décrire : s'il y a du chômage en France, ce n'est pas parce que les gens ne veulent pas travailler.

On remarque aussi que le travail de professeur, est le travail où on a le plus de vacances, où on a un temps de travail plus court que la plupart des métiers, il faut changer tout ça. Déjà, il faut réduire les temps de vacances, pour compenser une réduction des heures de cours des élèves. Ainsi, on a besoin de moins de professeurs, et avec des jours de vacances en moins, l'état paye moins. De plus, ils auront des heures en plus, pour mieux préparer les cours, et pour avoir plus de cours. Et là, on a moins besoin de professeur, ce qui coute moins à l'état. Oui, car je vous le rappelle, l'éducation est ce qui coute le plus à l'état.

Le travail de professeur n'est pas l'emploi que tu décris : les cours doivent toujours être renouvelés, notamment à cause des programmes qui changent très régulièrement. De plus, si les heures de présence dans l'établissement sont si peu nombreuses (quoique...) c'est pour la simple et bonne raison qu'il y a un réel travail qui est fait à la maison : s'assurer que son cours est au point, préparer des devoirs, les corriger, cela prend du temps ; beaucoup de temps. Enfin, ce n'est pas parce qu'on paye trop les profs que l'éducation nationale est le premier poste de dépenses de l'Etat : c'est avant tout parce que c'est une priorité fondamentale. Même si l'on baissait les frais de fonctionnement de l'EN, ça resterait le premier poste de dépenses.

Les immigrés ne toucheront au minimum vital vieillesse en France, que si ils ont vécu 10 ans en France, et travaillé 5 ans.

C'est très drôle de voir comme le minimum vieillesse est chez toi une fixette...
Aujourd'hui, je vais t'apprendre un truc ; ce n'est pas la seule prestation sociale qui existe en France... Surprised Arriveras-tu à surmonter cette épreuve...?

Pour l'écologie, qu'une seule chose sera faîte: augmentation du prix du pétrole. Comme ça, les voitures, seront utilisés de moins en moins souvent, et laisserons place, aux voitures électriques.

C'est totalement stupide.
Des millions de gens sont obligés d'utiliser leur voiture tous les jours (notamment dans les milieux ruraux) et n'ont pas les moyens d'acheter des "voitures électriques".


Si c'est ça ton programme : et bien j'attends avec impatience que tu y retravailles et que tu sortes quelque chose de complet, précis ; et intelligent.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Lejeune le Jeu 17 Mai - 17:54

Je sais que ce n'est pas parce-que les gens ne veulent pas travailler. Mais il y a une minorité qui ne veux pas travailler, et eux peuvent arriver à quelque-chose avec du travail. Les autres ont du mal à trouver un emploi, ben on leur en donne un.
Les professeurs travaillent à la maison certes, mais la plupart n'ont pas beaucoup à faire. prof d'arts plastique, sport, musiques. Et c'est surtout de ces gens là que je parle. Un peu des autres aussi. Mais ce n'est pas le métier le plus dur.
Je sais que le minimum vital vieillesse n'est pas le seul problème social en France, mais s'en est un, et il fallait que j'en parle.
Ensuite, quelque-chose qu'on oublie souvent, c'est qu'on est en crise, et qu'on souffre des problèmes d'écologie. Pourquoi ne pas essayer de réduire les problèmes de ces deux facteurs par l'augmentation du prix du pétrole? De plus, les voitures électriques sont chers pour l'instant, mais vont devenir de moins en moins cher.
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par UMFA le Jeu 17 Mai - 18:23

Les autres ont du mal à trouver un emploi, ben on leur en donne un.

Comment fait-on pour "leur en donner un" ?

Mais ce n'est pas le métier le plus dur.

Détrompes-toi. Si ce n'est pas un métier dit "physique", c'est un métier où le travail est globalement assez grand et où la pression existe bel et bien.

Ensuite, quelque-chose qu'on oublie souvent, c'est qu'on est en crise, et qu'on souffre des problèmes d'écologie. Pourquoi ne pas essayer de réduire les problèmes de ces deux facteurs par l'augmentation du prix du pétrole? De plus, les voitures électriques sont chers pour l'instant, mais vont devenir de moins en moins cher.

La seule chose que tu vas faire, c'est enlever aux français une part importante de leur pouvoir d'achat. Les taxes sur le pétrole sont déjà importantes et en rajouter serait appauvrir considérablement des gens qui doivent prendre tous les jours leur voiture pour aller travailler.
Les voitures électriques coûtent extrêmement chères et, toi qui sembles t'intéresser à l'impact écologique, je te rappelle que l'électricité vient à 80% du nucléaire à qui l'on reproche souvent de ne pas être une énergie très...verte. Tu comptes sortir du nucléaire...? Donc, augmentation du prix du pétrole + électricité deux fois plus chère = baisse considérable du pouvoir d'achat des français.
... je suis naïf : je croyais que Nicolas Sarkozy, personnalité dont tu te revendiques de la pensée, était le président du "pouvoir d'achat" ! Rolling Eyes

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Docteur Saint James le Ven 18 Mai - 11:51

Lejeune a écrit:Les riches, auront des impôts revenant à 18% de leurs salaires mensuels. Mais, ils devront donner 2,5% pour les pays en développement, et 4% à l'union européenne. Ce qui représentera 24,5% de leur salaire mensuel.

J'imagine que tu parles d'impôt sur le revenu.
L'impôt sur le revenu est progressif en France, il fonctionne par tranches de revenu. On ne fixe pas un taux unique pour l'ensemble des revenus.

Voici un site où tu auras loisir d'imaginer une réforme fiscale sérieuse.

Mais, l'état devra s'assurer que les riches ne chutent pas non-plus économiquement, et qu'ils haussent toujours, pour que leurs entreprises évoluent.

Ne t'en fait pas, l'État le fait déjà très bien. Les inégalités ne font que se creuser depuis 30 ans.

Pour les exilés fiscaux, si ils restent ainsi pendant plus de 10 ans, on fera tout pour leur prendre de l'argent, et comme punition, on leur prendra 50% de leur économie totale.

50% de leur économie totale, ça veut dire quoi ? 50% de leur revenu ou 50% de leur patrimoine ?

Les aisés auront des impôts revenant à 16% de leurs salaires mensuel. Ils devront aussi donner 1% en aide aux pays en développement, et 2% à l'union européenne.

Question bête : à partir de quel niveau de revenu est-on riche pour toi ? A partir de combien est-on aisé ?
19% pour les catégories aisées, sachant quelles payent déjà 30% aujourd'hui, je trouve ça un peu limite.

Il aura lieu aussi la fin des 35 heures.

Ce qui va provoquer une hausse du chômage de l'ordre de quelques centaines de milliers de personnes, à qui il faudra verser des allocations chômage chaque mois. Cette mesure diminuera le pouvoir d'achat et affaiblira donc la demande, réduisant l'activité économique et provoquant un cercle vicieux : plus de chômage, plus de dépenses sociales, moins de demande, etc.

Un travail sera donné aux chômeurs, et il n'aura pas lieu de discussion, ils devront le prendre.

Comment donnes-tu du travail aux chômeurs ?

On remarque aussi que le travail de professeur, est le travail où on a le plus de vacances

Je t'arrête tout de suite : les profs ne sont pas payés pendant les vacances. Les profs sont payés 10 mois, même si le versement de leur salaire est mensualisé.

Déjà, il faut réduire les temps de vacances, pour compenser une réduction des heures de cours des élèves. Ainsi, on a besoin de moins de professeurs, et avec des jours de vacances en moins, l'état paye moins.

Je ne comprends rien à ton raisonnement. Si on réduit le temps de vacances, on peut avoir des années scolaires plus longues mais avec des semaines moins chargées. En quoi est-ce que cela permet de réduire le nombre d'enseignants ?

De plus, ils auront des heures en plus, pour mieux préparer les cours, et pour avoir plus de cours. Et là, on a moins besoin de professeur, ce qui coute moins à l'état.

Les profs travaillent déjà plus de 35h par semaine. Ils ont une obligation à faire 18h de cours, mais chaque heure de cours nécessite entre 1h et 1h30 pour la préparation du cours, la correction des devoirs, etc.

Oui, car je vous le rappelle, l'éducation est ce qui coute le plus à l'état.

Ce n'est pas un argument. Il a y forcément un premier poste de dépense dans un budget. On ne peut pas diminuer les dépenses d'éducation du simple fait qu'elles représentent le plus gros poste de dépenses. Avec une logique pareille, on réduit toutes les dépenses à zéro.
L’éducation est un objectif prioritaire. L'éducation sera toujours un poste dépensier, mais cette dépense est plus que justifiée. On ne peut pas concevoir toute l'action politique d'un l’œil purement financier. Faire des économies n'est pas une fin en soi.

Déjà, je réduirais le nombre d'immigrés arrivant en France, par 2.

C'est impossible.
Sur 182 000 immigrés arrivés en France en 2011, 60 000 sont des étudiants et 50 000 viennent pour se marier avec un conjoint français. Ça fait déjà 110 000 immigrés auxquels tu ne peux décemment pas toucher, à moins d'interdire aux français de se marier avec qui ils veulent, ou d'altérer le rayonnement culturel du pays que tu aimes tant en interdisant aux jeunes étrangers anglais, américains, allemands, japonnais, chinois, de venir étudier en France, ce qui est le signe d'une bonne santé économique.

Ils nous coutent trop d'argent.

N'importe quoi.
Franchement Lejeune, il va falloir que tu comprennes que les fantasmes ne sont pas des opinions.
Déjà, tu réduits tous les enjeux politiques à des enjeux financiers. C'est grave. Pour toi, tout se décide uniquement selon un critère économique. C'est une vision très réductrice des intérêts politiques. Une dépense peut être justifiée, toute dépense n'est pas synonyme d'irrationalité.
Mais au-delà de ça, dans le cas présent, ce que tu dis au sujet des immigrés est simplement faux et relève du fantasme. Les immigrés génèrent davantage de recettes pour les finances publiques qu'ils ne coûtent.

  • 47,9 milliards d'euros de dépenses (RSA, chômage, etc.)
  • 60,3 milliards d'euros de recettes (TVA, impôts, cotisations sociales, etc.)
  • Au total : 12,4 milliards d'euros de bénéfices


Tout les immigrés illégaux, se verront chassés de la France.

Amusant. Et concrètement, on fait comment ?

Pour l'écologie, qu'une seule chose sera faîte: augmentation du prix du pétrole. Comme ça, les voitures, seront utilisés de moins en moins souvent, et laisserons place, aux voitures électriques.

N'importe quoi. L'automobile n'est pas le seul enjeu de l'écologie, tu es au courant ?
A part ça, on voit que tu n'as pas à payer le plein souvent... L'augmentation des prix de l'essence est constante depuis des années. Il ne me semble pas que cela ait pour effet une amélioration de la situation du point de vue écologique. Les gens sont obligés d'avoir une voiture, ils sont obligés de s'en servir et de faire le plein. les voitures électriques peuvent représenter une partie de la solution mais compte tenu de leurs performances actuelles et de leur prix, elles ne sont pas intéressantes. Tu ne penses pas que développer les transports publics (trains, trams, bus) serait une solution plus adaptée ?


Dernière édition par Docteur Saint James le Ven 18 Mai - 20:06, édité 1 fois
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par UMFA le Ven 18 Mai - 12:48

DSJ, je dois dire que ta patience m'impressionne. Je pense que jamais je n'aurais ton courage.

Je voudrais tout de même nuancer sur un point :

47,9 milliards d'euros de dépenses (RSA, chômage, etc.)
60,3 milliards d'euros de recettes (TVA, impôts, cotisations sociales, etc.)
Au total : 12,4 milliards d'euros de bénéfices

Les estimations se contredisent beaucoup, sur ce sujet. Pour l'année 2008, j'avais lu que l'immigration avait coûté 72 milliards d'euros ( coûts du système scolaire et de l'enseignement supérieur, prestations sociales ; comptons que les immigrés sont d'avantage touchés par le chômage que la population française... etc) et qu'elle avait apporté à l'Etat 46 milliards d'euros (impôts, TVA, etc). Ajoutons à cela les investissements fait pour lutter contre l'immigration clandestine ainsi que les frais qu'engendrent l'intégration des gens qui arrivent. Ce qui nous fait donc comme coût de l'immigration, au mieux ; 26 milliards d'euros.

... les estimations varient énormément : il est difficile de savoir ce qui est vrai, et ce qui ne l'est pas.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Docteur Saint James le Ven 18 Mai - 20:40

UMFA a écrit:Les estimations se contredisent beaucoup, sur ce sujet. Pour l'année 2008, j'avais lu que l'immigration avait coûté 72 milliards d'euros ( coûts du système scolaire et de l'enseignement supérieur, prestations sociales ; comptons que les immigrés sont d'avantage touchés par le chômage que la population française... etc) et qu'elle avait apporté à l'Etat 46 milliards d'euros (impôts, TVA, etc). Ajoutons à cela les investissements fait pour lutter contre l'immigration clandestine ainsi que les frais qu'engendrent l'intégration des gens qui arrivent. Ce qui nous fait donc comme coût de l'immigration, au mieux ; 26 milliards d'euros.

... les estimations varient énormément : il est difficile de savoir ce qui est vrai, et ce qui ne l'est pas.

Tu as raison de dire que les estimations varient sur ce sujet. Cependant, ce n'est pas tant la fiabilité des statistiques qui est en cause que l'objectif politique poursuivit par ceux qui publient ces études. Une étude éditée par une succursale du FN ne donnera bien sûr pas les mêmes chiffres qu'une étude universitaire (l'étude que j'ai cité est de source universitaire).
Par exemple, certains font le choix de comptabiliser, comme coût de l'immigration, les dépenses d'aide au développement (4,2 milliards d'euros). Pourtant, ces aides, en développant les économies des pays du Sud s'attaque à la source principale de l'immigration, nous évitant ainsi des dépenses beaucoup plus importantes.

Par ailleurs, tu le sais comme moi, pour les français aussi bien que pour les immigrés, l'ensemble des administrations publiques sont déficitaires : État, Sécurité sociale, collectivités. Il faut conclure que les français coûtent plus qu'ils ne rapportent. Doit-on en déduire qu'il y a trop de français en France ? Qu'il faut les expulser ? Non, personne ne fait ce raisonnement car il est ridicule.
D'abord parce qu'en économie, un déficit se compte à l'actif d'un PIB. Aussi parce que le problème des déficits cache une question de société fondamentale qui se résume à ces mots : individualisme ou solidarité ?
Soit on choisit l'un, et par réduction des dépenses, on arrive à l'équilibre, soit on choisit l'autre, et par hausse des recettes on arrive à l'équilibre. Notre situation actuelle est celle d'une société de compromis, qui hésite, qui se divise sur cette question cruciale, et qui, en attendant qu'on tranche, s'endette.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par UMFA le Ven 18 Mai - 21:11

Je suis bien entendu d'accord avec ce que tu viens de dire, je n'ai rien à contredire et rien à ajouter.

Ma volonté était vraiment de relativiser ce que tu avais dit : l'estimation du coût de l'immigration est complexe. De plus, l'aspect financier n'est, dans cette question, pas le seul aspect ; n'oublions pas que l'immigration massive pose des problèmes d'intégration et d'identité des populations "autochtones" (si je me permet l'expression) qui ne se sentent dans certaines régions plus chez eux. Ces choses comptent énormément et il est légitime qu'une population s'interroge sur ce qu'est son identité.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Révolte le Ven 25 Mai - 16:20

A part ça, on voit que tu n'as pas à payer le plein souvent...
On voit que tu y déjà passé... Joyeux Laissons le temps à Lejeun de ruiner le peu d'argent qu'il a gagné dans une intérim, pour le dépenser dans un plein qui le transportera jusqu'au premier pôle emploi où il pourra pointer.
L'écologie est une arnaque et une absurdité.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Lejeune le Ven 25 Mai - 16:24

C'est fou ce que tout le monde parle de ce qui l'arrange alors que sans l'état, il n'y a plus de peuple. Il faut se concentrer à vaincre la crise économique, mais beaucoup pense plus à leurs vies qu'à celle de leurs générations qui vont leur succéder et qui vont avoir de sacrés problèmes...
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Révolte le Ven 25 Mai - 16:35

C'est fou ce que tout le monde parle de ce qui l'arrange alors que sans l'état, il n'y a plus de peuple
Dit l'Altruisme.

Il faut se concentrer à vaincre la crise économique, mais beaucoup pense plus à leurs vies qu'à celle de leurs générations qui vont leur succéder et qui vont avoir de sacrés problèmes...
Ce n'est pas en empêchant les gens de circuler que tu ferras quoi que ce soit de positif.
Tu te rends compte de ce que provoque une augmentation drastique du pétrole?
Toute notre économie repose sur le pétrole, qui foisonne encore sous terre.
Toute la vie pratique repose sur le pétrole aussi. Tu vas couper ton herbe avec quoi? Tes dents? Et le bois pour te chauffer, faire des panneaux d'isolation, des maisons qui s'inscrivent dans le cadre d'un développement durable. Tu vas mettre des coups de poing pour faire tomber les arbres comme Obélix?

Le pétrole est non seulement surévalué, mais son prix devrait être divisé par deux.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Docteur Saint James le Sam 26 Mai - 0:35

Révolte a écrit:L'écologie est une arnaque et une absurdité.

Ça dépend de ce que tu entends par écologie. Il y a des idées écolo qui confinent au ridicule. Il y en a qui sont indispensables, et même vitales.

C'est fou ce que tout le monde parle de ce qui l'arrange

Personnellement, je ne fonde jamais mes opinions sur mon intérêt personnel. C'est un principe, et j'ai toujours combattu ceux qui le faisaient. L’égoïsme n'est pas une opinion politique.

sans l'état, il n'y a plus de peuple.

Sans État, plus de peuple ?
Déjà je ne vois pas très bien ce que l'État vient faire là dedans. On parlait pas d'État je crois.
Ensuite, en quoi l'existence d'un État est-elle nécessaire à l'existence du peuple ?

Il faut se concentrer à vaincre la crise économique

Penses-tu sérieusement qu'ici, la moindre personne soit pour la crise ?

beaucoup pense plus à leurs vies qu'à celle de leurs générations qui vont leur succéder et qui vont avoir de sacrés problèmes...

Moi je m'y intéresse. Je ne crois pas que ne pas être d'accord avec toi soit synonyme de « Je me branle des générations futures ».

Le pétrole est non seulement surévalué, mais son prix devrait être divisé par deux.

Sans le moindre doute, car peu d'argent revient au pays producteur. Les compagnies se gavent littéralement. Quant à l'État, il ferait mieux de trouver de l'argent ailleurs. Je pense que l'ensemble du système fiscal devrait être refondé : un impôt, l'impôt républicain, l'impôt sur le revenu, doit représenté l'essentiel des recettes de l'État. Un impôt sur les sociétés doit capter le reste. La TVA et autres TIPP sont des taxes parfaitement injustes et doivent disparaitre.
avatar
Docteur Saint James
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 3971
Age : 27
Opinions politiques : Marxisme libertaire
Activité politique : Lecture & débat

Voir le profil de l'utilisateur http://henry-saint-james.skyblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Theboss le Sam 26 Mai - 6:09

Hey ! Suis de retour...

Franchement, j'ai pas compris "les chômeurs, ils auront pas le choix, je leur filerai un boulot". Alors là, tu m'expliqueras ou tu va créer des emplois quand tu n'as pas fait des réformes pour. Je m'explique : Pour avoir du boulot faut qu'il y est des emplois. Mais tout d'abord, personnellement, je fouterai les gens qui ont rien foutus de leur vie active DEHORS. Je créerai une immigration choisi, système comme au Canada. Puis viendrai le temps ou avec l'argent économisé des alloc' donné au "feignasses", je baisserai des taxes, et donc inciterai les gros groupes à RELOCALISER. C'est concrètement possible.

Theboss
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 29
Opinions politiques : Aucune

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Révolte le Sam 26 Mai - 11:41

Ça dépend de ce que tu entends par écologie. Il y a des idées écolo qui confinent au ridicule. Il y en a qui sont indispensables, et même vitales.
Lesquelles?

Il y'a quelques années, tout les écolos disaient en coeur: "Le pétrole, à l'horizon 2020, il y'en aura plus..."
Légitimant ainsi l'augmentation scandaleuse du prix de l'essence.

Aujourd'hui, les Américains redeviennent exportateur de pétrole. Les estimations donnent l'Amérique exportateur égale à l'Arabie Saoudite d'ici 2020.
On nous ballade.

Toute la propagande écolo pour des moteurs de voiture qui ne consomment rien est une foutaise.
Pour diminuer la consommation de carburant, il faut deux choses: Une puissance accrue, une cylindrée restreinte.
Or, une cylindrée plus petite nécessite des bielles plus petites, des pistons plus petits, et donc plus fragile tout en augmentant la puissance, donc les forces qui s'exercent sur les éléments mécaniques.

Pour résumer, une voiture par le passé consommait 9L/100 pour une durée de vie de 400 000 km (et c'est parce que l'habitacle lâché).
Aujourd'hui, elle consomme 6l pour une durée de vie de 200 000km.

C'est l'écologie automobile, acheter plus de voitures, et les enterrer plus vite.

Alors on me dit, "oui mais on peut faire évoluer les alliages du moteur, le rendant plus résistant".
J'ai de sérieux doute la dessus, on est assez évoluer technologiquement pour employer les meilleurs alliages, et même si on recouvrait une durée de vie égales aux anciennes automobiles, ça ne changerai pas le fait que des milliers sont sous terre.
Regardez la prime à la casse, n'est-ce pas là une absurdité qui se veut écologique?
Des voitures en état de rouler, consommant un peu plus, sont broyées et enterrées au profil de 3l d'économie de carburant pour 100km. Absurde, disais-je.

Sans le moindre doute, car peu d'argent revient au pays producteur. Les compagnies se gavent littéralement. Quant à l'État, il ferait mieux de trouver de l'argent ailleurs. Je pense que l'ensemble du système fiscal devrait être refondé : un impôt, l'impôt républicain, l'impôt sur le revenu, doit représenté l'essentiel des recettes de l'État. Un impôt sur les sociétés doit capter le reste. La TVA et autres TIPP sont des taxes parfaitement injustes et doivent disparaitre
+1

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Lejeune le Sam 26 Mai - 16:01

Audric: Ben les patrons qui veulent un travailleur de plus ou deux, ben je leur en donnerai qui pourrait aller dans ce boulot. Et puis terminer, faut pas m'embêter. Si jamais ils ne travaillent pas assez, ben retour au chômage, ce sera tant-pis pour eux. Et il faut quand même se modérer, ce n'est pas parce-qu'ils ne travaillent pas que les chômeurs sont au chômages. Il y en a quelques-uns certes, mais la grande majorité a de réels problèmes. Modères-toi un peu.
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Khoomei le Lun 28 Mai - 16:45

C'est l'écologie automobile, acheter plus de voitures, et les enterrer plus vite
C'est vrai, la prime à la casse était totalement absurde, elle se cachait derrière l'écologie pour tenter de revitaliser la production française.
Mais comme tu l'as démontré, il ne s'agit pas ici d'écologie. Pas de quoi enterrer l'écologie donc.
avatar
Khoomei
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 45
Opinions politiques : !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Lejeune le Jeu 22 Nov - 17:29

J'ai édité mon programme.
(Ne prenez pas en compte mes messages qui ont été postés par moi auparavant, je pense avoir un tout petit peu évolué depuis quand même^^.)
avatar
Lejeune
Académicien
Académicien

Nombre de messages : 1050
Opinions politiques : droite Sarkozyste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si j'étais président...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum