L'Éducation en France

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'Éducation en France

Message par Camarade Troska le Sam 10 Juil - 20:07

Certains feraient bien de se renseigner sur Summerhill sérieux.
Il y avait une démocratie directe, chaque problème était voté et analysé.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Éducation en France

Message par Aska le Lun 23 Aoû - 4:22

Ben comme je connaissais pas, je me suis renseigné. Je constate qu'ils sont que 75, et que l'école est quand même "dirigée". Quel est le pouvoir de cette direction sur les décisions du groupe ?

Autrement, concernant l'éducation francaise, j'ai souri en lisant les propositions de lamarie75.

En vrac :
Les bourses à l'assiduité ont été tentées et précisément, ne marchent pas. Pis merde ca fait vraiment carotte capitaliste, c'est la pire des perversions l'intrusion de l'argent comme motivation du savoir. C'est le dernier domaine ou le fric à sa place.

Le budget de l'EN rogné sur l'armée c'est pas nouveau et c'est toujours aussi idéaliste et naïf. C'est pas que l'idée soit conne, elle est même intéressante, mais dans le contexte géopolitique mondial de la France, c'est vraiment être crédule que s'imaginer un instant possible la mise au rabais du budget de l'armée française. Le Costa Rica peut se le permettre, la France pas tout à fait.

Les langues étrangères dès le primaire je trouve ca tout aussi irréaliste. Déjà on est pas foutu d'avoir des élèves qui écrivent correctement le français arrivés en sixième (suffit de lire ce forum, et tous les autres), on a une langue compliquée et une méthode d'apprentissage merdique, forcément ca aide pas. Alors en plus coller de l'anglais à des mômes qui viennent d'apprendre à écrire leur prénom, plus de l'espagnol et autres joyeusetés à peine plus tard, là ca tient du challenge de faire échouer définitivement l'apprentissage scolaire.

La philosophie est une matière passionnante pour les uns, indigeste pour les autres, elle en aidé moins qu'elle en a emmerdé. C'est comme si on imposait l'ingénierie des tuyères spatiales comme matière obligatoire en seconde, ca va en passionner 10%, le reste ca va juste leur pourrir leur bulletin et leur permettre d'hair leur prof et le système scolaire.

Pour les prix au mérite, j'en reviens au discours de la carotte fiduciaire à vomir.

La valeur du Bac ca c'est un débat intéressant. Parce qu'il amène, beaucoup plus largement, le débat en France, de la surdiplomite aiguë, ou un resto demande au plongeur un BEP d'hotellerie (véridique, trouvé dans une annonce quand je cherchais du taf). Je ne sais pas trop si on est un cas isolé en Europe ou même dans le monde, le fait est qu'en France, le marché de l'emploi demande des qualifications complètement exagérées pour des salaires misérables. En temps que diplomé de BTS j'ai été, moi et mes collègues de promo, je suis loin d'être une exception, payé au SMIC à ma sortie de classe. Ca fout les boules d'être payé une misère après en avoir autant chié et avoir été aussi exploité en stages d'entreprises.

Quant à la généralisation de l'apprentissage, ca fait des années, je dirais-même des décades, qu'on (et nos parents) le réclame à l'EN, faut voir comment se porte l'artisanat et ses acteurs. Quant aux autres métiers appris de la même manière, ils ne sont pas en reste, et les raisons sont évidentes, les entreprises embauchent des jeunes qui ont déjà une connaissance du monde du travail, pas des petits cons qui ont fait 6 ans de "fac" et qui sortent la gueule enfarinée pour changer le monde, complètement déconnectés de la réalité salariale qu'ils sont. Ca doit être pour ça que je déteste mes supérieurs.

Enfin bref, c'est ma maigre contribution à cette question épineuse de l'ENF. Ah non j'ajouterais que personnellement je suis pour une revalorisation du terme "Education" au profit du terme d'enseignement. Actuellement, les profs sont complètement dépassés par leurs élèves, et ca c'est la faute à toute l'autorité qu'on leur a enlevé, on a fait d'eux des moulins à paroles sans pouvoir, sans maitrise de leur classe, et voilà le résultat. Quand ils pouvaient coller une beigne à un élève récalcitrant sans se prendre un procès, les choses tournaient mieux. C'est aussi un phénomène de société e toute façon, nos vieux sont là pour le noter, quand on était jeunes, si on venait chouiner de s'être pris une baffe en classe, on s'en mangeait une autre à la maison, aujourd'hui les parents se pointent presque avec l'avocat pour mettre une déculottée au malotru qui a osé faire le travail éducatif à leur place parce qu'ils ont élevé leur enfant comme un enfant-roi qui a tous les droits.
En passant l'uniforme, évoqué en page 1, est une idée intéressante aussi. Ca pose le débat de l'uniformisation et tout et tout, mais ca reste un outil de l'effacement des différences de classe entre élève, sans parler de l'aspect disciplinaire qui forme déjà l'esprit à la contrainte qui sera toute sa vie durant la dure réalité.
avatar
Aska
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 108
Opinions politiques : Utopiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Éducation en France

Message par Authentiks le Lun 23 Aoû - 9:06

Tu ne fais que réduire les possibilités. Pourquoi ne pas laisser l'offre se développer dans ce domaine là comme dans un autre ?
+1 pour l'avant dernier paragraphe, avec accord des parents.
avatar
Authentiks
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 2111
Age : 26
Opinions politiques : Libéral
Activité politique : RIen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Éducation en France

Message par Camarade Troska le Lun 23 Aoû - 9:38

Aska a écrit:Ben comme je connaissais pas, je me suis renseigné. Je constate qu'ils sont que 75, et que l'école est quand même "dirigée". Quel est le pouvoir de cette direction sur les décisions du groupe ?
L'école a mauvaise réputation en Angleterre, c'est pour ça qu'elle est peut fréquenter.
Elle a faillit subir plusieurs fermetures parce qu'elle dérangeait tout simplement. A sa création, c'était l'une des premières écoles à appliquer les principes de l'écoles moderne, à ne pas porter d'uniformes, ne pas séparer les gamins et les gamins ..
Et oui, elle est " dirigée " évidemment qu'elle l'est ! Mais pour les problèmes internes - tu le vois très bien dans le reportage - c'est les gamins qui règlent les problèmes, les sentences et qui discutent de ce qui doit etre fait et améliorer.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Éducation en France

Message par Sanghor le Mar 8 Nov - 12:58

Je pense que l'éducation Francaise se dégrade de plus en plus Luc chatel ne fait rien pour l'améliorer

Sanghor
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 30
Opinions politiques : ps

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Éducation en France

Message par Authentiks le Mer 23 Nov - 23:04

Tout modèle socialiste étatiste est voué à la dégradation. Il n'existe aucun contre-exemple à ma connaissance.
avatar
Authentiks
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 2111
Age : 26
Opinions politiques : Libéral
Activité politique : RIen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Éducation en France

Message par Révolte le Ven 2 Déc - 16:47

L’effondrement de l'EN est une bonne chose.

C'est comme les voitures, si vous êtes prêt à débourser 60 000 euro, vous ne prendrIez pas une R5 de 1982 qui enfume tout le quartier au démarrage, mange de l’huile et avec un joint de culasse bon à refaire. Vous prendriez la dernière Audi, c'est bien normal.

Idem avec l'EN, puisque l'on a qu'une R5 en mauvais état, on a certainement à débourser les sommes actuelles, on coupe les vivres.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Éducation en France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum