Le problème du féminisme

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Révolte le Dim 22 Avr - 13:26

Actuellement, on est dans une société ou l'inculture et la connerie est de mise, on nous rabaisse et on aime ça => Plus d'idées, plus de cultures, plus rien. => La société capitaliste est une société qui rabaisse l'homme, l'homme voit sa nature changé par son environnement.
Encore un effort et on est frère Cool
Entièrement d'accord avec toi.


Dernière édition par Révolte le Dim 22 Avr - 13:33, édité 1 fois

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par UMFA le Dim 22 Avr - 13:30

Je suis également bien évidemment entièrement d'accord avec ta réponse, Troska.
Si on peut même plus lancer de petites provocations innocentes...

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Révolte le Dim 22 Avr - 13:32

Réessaye et t'es viré Twisted Evil

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 30
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Camarade Troska le Dim 22 Avr - 13:35

Non mais je répondrais aussi par provocation.

Encore un effort et on est frère
Encore un effort ? J'suis déjà au max.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Adline le Dim 22 Avr - 19:31

Des hommes féministes ? Oui, il y en a. Ils sont d’ailleurs beaucoup plus nombreux qu’on ne le croit =) Ce qui est assez facile à comprendre lorsque l’on prend conscience que l’objectif premier du féminisme est de donner les mêmes droits aux femmes qu’aux hommes, et non pas de menacer les droits des hommes.

Pour ce qui est du passé, le rôle de la femme n’était en rien indigne, ni celui de l’homme facile. Bien au contraire. Par contre les droits et injustices subies par la femme étaient eux indignes. Maintenir un groupe de ses semblables dans une position inférieur (ni choix, ni pouvoir, que ce soit politique ou financier) et lui nier les mêmes droits qu'à soit même revient pour le dominant à insulter sa propre humanité. Considérer qu’il existe une hiérarchie entre les êtres humains qui placerait certains au-dessus des autres, c’est ce qu’on appelle le racisme.

La question de la place de chacun dans le couple appartient à la sphère privée. La question n’est pas de savoir si le comportement d’un homme est « macho » envers sa femme mais de savoir si les droits de l’Homme sont respecter partout et pour tout le monde. Les violences conjugales (qu’elles soient dirigées contre les hommes ou contre les femmes) sont punies par la loi car allant à l’encontre des droits de l’Homme.


Protéger la femme ?!

La manière dont tu parles m’interloque vraiment : « La femme n’a jamais autant souffert d’être sous des rapports de domination, elles subissent l’aliénation d’un mari, et maintenant obligatoirement celle d’un patron. Mais souvent la dernière des aliénations et la plus cruelle, elles subissent la solitude. » ; « je vois plus une volonté masculine de protéger leurs femmes qu’une volonté de les soumettre » ; « C'est là qu'on peut faire un parallèle avec le politique : les citoyens se soumettent à l'État pour obtenir sa protection. » Peux-tu seulement m’expliquer en quoi nous aurions besoin de votre protection ?! Soit, j’admets qu’à l’époque de la préhistoire, il devait être bien pratique pour une femme enceinte jusqu’au cou d’avoir un homme pour la protéger contre les mammouths. Mais on est plus à la préhistoire ! Et la soi-disant protection de la femme par l’homme est devenue une excuse pour dominer la femme.
Aujourd’hui le pouvoir et la survie ne dépendent plus de la force physique pure, loin de là, la femme n’a donc plus besoin de l’homme pour la protéger.



La peur de la féminisation de la société

La féminisation de la société n’est qu’une illusion due aux changements superficiels qui ont touché la virilité, comme une plus grande attention portée à l’apparence. Mais le fondement de la société patriarcal n’a en rien été ébranlé : ce sont toujours les hommes qui possèdent le pouvoir (88% d’hommes parmi les députés, 83% d’hommes parmi les sénateurs)

Adline
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 20
Opinions politiques : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par UMFA le Dim 22 Avr - 19:36

(88% d’hommes parmi les députés, 83% d’hommes parmi les sénateurs)

Hommes et Femmes n'ont pas le même rapport à la politique. Qu'il n'y ait qu'un faible pourcentage de femmes élues ne me choque absolument pas.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Adline le Dim 22 Avr - 19:51

Pourtant ça devrait. Comment veux tu que les lois soient justes si le peuple n'y est pas respresentés ? Si la moitié de la population n''a pas son mot à dire lors de l'élabiration des lois ? C'est comme : s'il n'y avait que des riches à l'assemblée, bien que les pauvres soient autorisés à y siègés, c'est un problème d'éducation qui crée l'injustice.

C'est comme la grande blague selon laquelle les Grecs auraient inventé la democratie basé sur le suffrage universel direct. J'admire la civilation grecque antique. Mais je n'appelle pas universel un suffrage oubliant la moitié de la population.

Adline
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 20
Opinions politiques : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Camarade Troska le Dim 22 Avr - 20:00

Très juste. +1 Joyeux

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par UMFA le Dim 22 Avr - 20:03

C'est comme : s'il n'y avait que des riches à l'assemblée, bien que les pauvres soient autorisés à y siègés, c'est un problème d'éducation qui crée l'injustice.

Bah justement. Tu soulèves LE réel problème du féminisme actuel qui cherche à placer la femme comme grande victime de l'Histoire alors que la vraie victime ; ce sont les pauvres, les opprimés, les "exploités". Il n'y a pas un seul ouvrier à l'assemblée nationale. Des femmes, il y en a.

Ajoutons également que les assemblées sont élues, que les électeurs ont le choix, et qu'elles n'ont pas à être le reflet de la société. Si on commence à voir les choses de ce genre, alors il faut placer tous les communautarismes et se plaindre qu'il n'y ait pas de nains à l'assemblée, qu'il n'y ait pas d'obèses, qu'il n'y ait pas 10% d'homosexuels, etc.
Ça ne rime à rien.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Camarade Troska le Dim 22 Avr - 20:04

Le fait de demander qu'il y a est plus de gens des classes populaires, ce n'est pas en soi quelque chose de grotesque.
Quand au fait qu'il y a des femmes à l'assemblée, combien sont de basses situations ? Neutral

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par UMFA le Dim 22 Avr - 20:09

C'est exactement le problème que je soulève. Il y aura une réelle évolution quand des ouvriers seront à l'AN...

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Adline le Dim 22 Avr - 20:14

La femme est bien souvent la victime finale, car à la fois pauvre et femme.
Le combat contre les injustices sociales et le combat contre le sexisme sont à mon avis deux combats différents mais étroitement liés.

Il est aujourd'hui prouvé que l'émancipation et l'éducation de la femme participe à l'entichissement de la famille, à l'émancipation des classes pauvres et au développement du pays.
Par exemple, c'est bien souvent la femme qui reste en charge de l'éducation des enfants ; l'éducation de la femme améliore donc l'éducation des femmes.
Peut être aux femmes de sortir de leur cuisine, c'est multipliés par deux le nombre de citoyens, et donc le nombre de travailleurs (productivité du pays) , de penseurs et de chercheurs (enrichissement des idées du pays), de militant contre le injustices sociales...

Adline
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 20
Opinions politiques : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Adline le Dim 22 Avr - 20:18

Il est aujourd'hui prouvé que l'émancipation des femmes est nécessaire au dévellopement économique et humain d'un pays. En temps que nouveau membre je n'ai pas le droit de mettre de lien dans mes messages, alors recherchez "émancipation des femmes et développement" sur google, vous trouverez vous même toutes les justifications nécessaires.

Adline
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 20
Opinions politiques : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par UMFA le Dim 22 Avr - 20:21

La femme est bien souvent la victime finale, car à la fois pauvre et femme.

J'aimerais qu'un jour on m'explique en quoi la femme est victime à cause de son statu de femme... C'est une de mes grandes interrogations.


Par rapport à l'ensemble de ton message, je comprends la démonstration ; mais bien évidemment je n'y adhère pas. Selon moi, la femme n'a jamais été opprimée et ne s'est donc jamais émancipée. De plus, l' "émancipation" n'a selon moi absolument rien à voir avec le sexe.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Adline le Dim 22 Avr - 20:27

"selon moi la femme n'a jamais été opprimée" !!!! mais qu'est ce qu'y faut pas entendre putain !! alors là je ne vois même pas pourquoi j'argumenterai, relu tes cours d'histoire ! là c'est de l'ignorance pure et simple
qu'on est le droit de voter que depuis 1944, ça te dit rien ? L'interdiction de faire quoi que ce soit sans l'autorisation du père ou du mari ?...

ouvre un livre d'histoire !!! regarde le lois à travers le temps jusqu'à aujourd'hui

Adline
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 20
Opinions politiques : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par UMFA le Dim 22 Avr - 20:30

C'est justement parce que j'ai ouvert quelques livres d'Historie que je dis que la femme n'a jamais été opprimée.
Le fait qu'elles n'aient pas le droit de vote, ce n'est pas "Parce que ce sont des femmes, donc stupides, naïves et incapables de prendre une décision". C'est parce que, dans un contexte de IIIe République où la République est quelque chose d'extrêmement instable, donner le droit de vote aux femmes, c'était donner le droit de vote à une force politique réactionnaire, dans la main des curés, qui aurait totalement ébranlée la république fraîchement installée.

Arrêtons d'ériger des mensonges en vérités historiques.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Adline le Dim 22 Avr - 20:34

1804: Le Code Napoléon consacre l'incapacité juridique de la femme mariée :
. la femme, considérée comme mineure, est entièrement sous la tutelle de ses parents, puis de son époux ;


1863
Victor Duruy, ministre de l'Instruction publique, crée les cours secondaires pour jeunes filles, JUSQU'A LA INTERDITS.

1907
La femme mariée qui travaille a le droit de disposer de son salaire (mais pas de gérer ses autres biens).

1965 : la femme peut gérer ses biens, ouvrir un compte en banque, exercer une profession sans l'autorisation de son mari.

1970
La mère devient l'égale du père en matière d'autorité parentale.

Sous l'ancin régime : Le mari seul a le droit de gérer les biens du couple et les biens de sa femme.

Le code Napoléon : La femme passe par son mariage de la tutelle de ses parents à celle de son mari :
-elle doit suivre son mari à son domicile; (jusqu'en 1975)
-elle n'a aucun droit sur l'administration des bien communs; (jusqu'en 1965)
-elle ne peut disposer de ses biens personnels, ni les gérer sans l'autorisation de son époux, même en cas de séparation de corps; (jusqu'en 1965)
-elle ne peut sans autorisation de son mari exercer une profession; (jusqu'en 1965)
-elle ne peut accomplir aucun acte juridique. (abrogé partiellement en 1938, définitivement en 1965)

Les époux se doivent fidélité, mais pas au même degré : (jusqu'en 1975)
-la femme adultère est passible d'un emprisonnement de 3 mois à 2 ans ;
-l'homme adultère est passible d'une simple amende, et seulement s'il amène sa concubine au domicile conjugal.




Adline
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 20
Opinions politiques : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par UMFA le Dim 22 Avr - 20:42

1863
Victor Duruy, ministre de l'Instruction publique, crée les cours secondaires pour jeunes filles, JUSQU'A LA INTERDITS.

Mais qui, dans les faits, allaient à l'école ...? LES RICHES. Les garçons pauvres n'allaient pas à l'école, tout comme les filles, c'est un problème de discrimination sociale : pas de sexisme.

1907
La femme mariée qui travaille a le droit de disposer de son salaire (mais pas de gérer ses autres biens).
[...]
Sous l'ancin régime : Le mari seul a le droit de gérer les biens du couple et les biens de sa femme.

Mais qui, en 1907, possèdent des biens ...? LES RICHES.

Soyons sérieux. Le fait que les femmes ne puissent pas ouvrir un compte en banque, alors même qu'il n'y avait qu'une minorité d'hommes qui en ouvraient, et c'était des RICHES, ne constitue en rien un réel de statu de victime. La femme n'est pas une victime : ce sont les classes populaires qui en général sont victimes.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Adline le Dim 22 Avr - 20:48

Les hommes pauvres recevaient néanmoins un salaire pour leur travail. Les femmes rien.
putain mais je sais pas pourquoi je discute. Enlève tes oeillères, t'es complètement aveugle ou tu ne sais pas lire :
"la femme, considérée comme mineure, est entièrement sous la tutelle de ses parents, puis de son époux" , comme un enfant ou handicapé mental, la femme est mise sous tutelle et ne peut donc prendre aucune décision.


Adline
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 20
Opinions politiques : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Adline le Dim 22 Avr - 20:53

Napoléon définit sans ambiguïté la place de la citoyenne dans la société à l’article 1124 de son code civil : « Les personnes privées de droits juridiques sont les mineurs, les femmes, les criminels et les débiles mentaux. »

Adline
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 20
Opinions politiques : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par UMFA le Dim 22 Avr - 20:59

Je te prie de rester un minimum cordiale. Ce n'est pas parce que tu n'es pas d'accord avec moi que tu dois t'énerver comme cela.

"la femme, considérée comme mineure, est entièrement sous la tutelle de ses parents, puis de son époux"

Non mais ça, d'accord... Mais ça correspond à des époques biens précises où les hommes et les femmes n'avaient pas le même rôle dans la société et à des enjeux bien précis, comme je l'ai déjà expliqué.
Comme mes camarades l'ont déjà dit, il y avait avant une espèce d'accord où l'homme, puisqu'il allait se crever à la guerre pour défendre sa femme et ses enfants, détenait l'autorité et où la femme, qui était alors protégée, s'occupait du foyer. S'il faut vraiment parler de victimes, et bien pour moi ; c'est l'homme, celui qui va crever au front qui est la victime.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Adline le Dim 22 Avr - 21:06

La femme est privée de tous droits juridiques et tu l'as dit protégé ?
La femme n'a aucun droit, est renvoyée au même rang que les enfants et les handicapés mentaux, et toi tu trouves ça justifiable ?!! excuse moi si je deviens vulgaire, c'est que je me sens un tout petit peu insultée lorsque l'on me compare à un handicapé mental


Adline
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 20
Opinions politiques : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par UMFA le Dim 22 Avr - 21:09

Quel sort est le plus enviable : avoir des droits juridiques qu'en tant que pauvre - donc sans relations - on ne peut pas faire jouer mais aller crever sur le front dans de multiples régulières guerres ou alors ne pas avoir de droits juridiques mais pouvoir être au foyer sans risquer sa vie...?

Soyons sérieux.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Adline le Dim 22 Avr - 21:16

Et la guerre ne justifie en rien des textes et lois écrits en temps de paix. De plus les femmes étaient bien loin d'être protégés, pertes civils.

Si tu es incapable de reconnaître que nier tous droits et tous cerveau (adulte, puisque comparé à un enfant ou handicapé) à un être humain revient à l'opprimer, tu te vautres tout simplement dans ta bêtise.


Adline
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 20
Opinions politiques : en construction

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par UMFA le Dim 22 Avr - 21:24

En plus d'être vulgaire et mal élevée, mademoiselle se fourvoie maintenant dans la si classique diabolisation de l'adversaire qui évite, puisque le traitant d'idiots, d'avoir une vraie discution.

Bien que je sois quelqu'un de stupide, je vais tout de me permettre de contredire tes sacro-saintes vérités énoncées avec si peu de subtilités.
Le code Napoléon, tu m'excuseras hein, mais il n'est pas rédigé en temps de paix. Il est la suite d'une longue Histoire où l'homme est toujours allé mourir pour protéger son foyer. Les livres d'Histoire que tu as ouvert t'ont forcément, de plus, expliqués que le fait qu'il y ait de nombreuses victimes civiles est une spécificité des guerres modernes et que pendant longtemps, les enjeux stratégico-politiques se réglaient sur des champs de bataille et peu avec des éliminations civiles.

Un peu de sérieux, et un peu de calme.

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le problème du féminisme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum