Les ravages de notre scolarité

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Mer 21 Déc - 15:31

Ça ne me dérange pas d'en débattre, même à l'école mais pas en SVT, avec de telles méthodes, je te réhabilite le démon.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Camarade Troska le Mer 21 Déc - 15:40

Bah disons qu'il faudrait plus d'heures de philosophie en fait, ou des créneaux de débats animés par les professeurs et élèves, pour aiguiser l'esprit critique.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par UMFA le Mer 21 Déc - 15:45

En inscrivant ça dans les manuels d'SVT... ils donnent un socle scientifique à ce qui n'est, comme son nom l'indique, qu'une théorie. L'école est devenue un cours de catéchisme de la bien-pensance... C'est vrai pour la théorie du genre, mais c'est également vrai pour le réchauffement climatique par exemple. Les livres sont de vrais bibles pro-écologisme dont les élèves deviennent les ouailles. On manipule dés l'enfance pour avoir une armée de jeunes sous les étendards de l'idéologie dominante... Quelle intelligente stratégie !

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Mer 21 Déc - 15:45

Bah disons qu'il faudrait plus d'heures de philosophie en fait, ou des créneaux de débats animés par les professeurs et élèves, pour aiguiser l'esprit critique.
Oui, en attendant, il enseigne de l'idéologie qu'il passe en force.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Chibi le Mer 21 Déc - 15:46

A 18 ans, je n'ai même pas encore un diplôme en main... Une chance, qu'en Belgique ils existent des écoles pour rattraper le temps perdu. J'ai eu beaucoup de soucis dans ma scolarité... Triste Perdu trop de temps...

J'ai des souhaits comme tous le monde... Malheureusement, manque de bol je fais partie d'une famille extremement fermée d'esprit.

J'ai longtemps voulu faire de la photographie, art, literature (bosser dans une bibliothèque) etc...Et même créer mon propre refuge animalier ! Et voyager dans le monde entier pour photographier des paysages, fleurs, ... Je suis très nature, art, animaux. Je ne souhaite rien d'autres...

Seulmeent mes parents à force de m'avoir dit que c'était de la conneire tous ça, qu'il fallait que je grandisse, que c'était que des rêves absurdes etc.. Bah suis dégoûté de tout ! J'arrive pas à trouver autre chose. Je me vois mal caissière toute ma vie ou ménagère...
avatar
Chibi
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 25
Age : 24
Opinions politiques : Libre penseuse.
Activité politique : Aucune.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Camarade Troska le Mer 21 Déc - 15:52

Bah c'est le but de l'école républicaine Révolte, faut bien gaver nos futurs concitoyens pour en faire de joli moutons docile, type UMFA par exemple.
C'est un processus qu'il faut détruire et c'est ce que je disais justement à UMFA sur un autre topic, il faut décoloniser les gens de leur imaginaire collectif et faire une sorte de nouvelle " éducation ", qui soit basé sur des principes complètement différent.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Mer 21 Déc - 15:58

Bah c'est le but de l'école républicaine Révolte, faut bien gaver nos futurs concitoyens pour en faire de joli moutons docile, type UMFA par exemple.
C'est pas trop les idées à UMFA qu'ils enseignent. Je veux pas me faire l'avocat de l'un ou de l'autre, mais si tu veux voir le produit même de l'EN accoste une fille ou un gars dans la rue, parle lui du féminisme en la provoquant un tout petit peu et tu verras Twisted Evil

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Camarade Troska le Mer 21 Déc - 16:02

C'était une pique pour le camarade UMFA. Dingue

parle lui du féminisme en la provoquant un tout petit peu et tu verras
Oh, mais moi je fais bien pire, m'arrive de remettre en cause la Shoah - Le saint des saints, juste pour déconner - et je te raconte pas comme j'me fais insulter.
Des veaux, des moutons. Voilà ce que sera le futur du pays. C'est cool, le capitalisme a encore un long chemin devant lui.


__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par UMFA le Mer 21 Déc - 18:21

Mais tu sais... moi je fantasme sur l'époque où en effet on enseignait et formatait les gens pour penser de la même manière que moi ! Franchement, c'était le pied... Si seulement on était encore dans les années 60... yayaya

Des veaux, des moutons. Voilà ce que sera le futur du pays. C'est cool, le capitalisme a encore un long chemin devant lui.

J'suis entièrement d'accord avec ce que tu dis... Il y aujourd'hui une idéologie qui domine, des limites qu'on ne peut pas dépasser sous peine d'être insulté de facho, de nazi... et c'est plutôt drôle de voir que les gens de notre génération sont réellement sincères dans la défense de ce qui leur semble être "une vérité". L'école a une part très importante de responsabilité dans ce lavage de cerveau à grande échelle.


Dernière édition par UMFA le Mer 21 Déc - 20:13, édité 1 fois

__________________________________
"On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend" Napoléon Bonaparte
avatar
UMFA
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 769
Opinions politiques : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Mer 21 Déc - 20:05

Des veaux, des moutons. Voilà ce que sera le futur du pays.
Mais tout le monde le dit ça, même le veau lui même va te dire que tu es un pantin dirigé par des multinationales, des élites etc.
Comme le dit UMFA, ils sont sincères. Il pensent faire preuve d’intelligence et d'indépendance d'esprit même lorsqu'ils te vomissent de l'idéologie dominante.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Camarade Troska le Mer 21 Déc - 20:50

C'est le principe des petits-bobos qui vont être de " gauche " et se fringuer différemment et traiterons les autres de moutons, alors qu'ils suivent une mode tout autant moutonnière.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Authentiks le Mer 21 Déc - 22:38

Bonne ou mauvaise (ça dépendra de votre bord politique), ce genre d'éducation n'a certainement pas à être dispensée par l'Etat...
avatar
Authentiks
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 2111
Age : 26
Opinions politiques : Libéral
Activité politique : RIen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Ven 23 Déc - 16:45

Tu veux parler de la théorie du genre je pense ?
Oui, j'aimerai parler des fraicheurs (Individu et terme que j'ai vu et appris, il y'a peu).
Sois la théorie du genre est vrai, et alors on vient de sortir l'homme de milliers d'années de sectarisme comportemental.
Sois elle est fausse, et ils sont les produits d'une idéologie, produits qui fera passer la théorie comme vérité.
Dans tout les cas...

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Camarade Troska le Sam 24 Déc - 17:53

Je sais pas si elle est vrai ou fausse, je pense qu'il faut introduire le débat, pas balancer ça comme quelque chose qui serait une pure vérité.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par D a z i o le Sam 24 Déc - 21:07

En temps que Belge, je ne peux pas réellement jugé de la situation en France. Mais ce que je sais, c'est, qu'étant dans une école frontalière à la France, de nombreux élèves sont français et il est clair qu'une fois qu'ils arrivent dans notre école, ils ont des difficultés.

Comme exemple : Dans ma classe de 5e secondaire - Enseignement général (soit 1ère (lycée) en France) il y a un élève de 19 ans et qui recommence actuellement son année.
Il un niveau assez bas dans tous les cours même en français ! Que ce soit dans des expressions écrites ou des expressions orales.
Voilà mon expérience.

Mon jugement est quelque peu différent. Déjà, le cours de "Français" à partir de la 3e ne devrait plus s'appeler comme ça car il s'agit simplement d'un cours d'Histoire de la Langue. A partir de cette année là, nous avons du lire des classiques (comme Madame Bovary de Flaubert, la pièce de Racine Andromaque ou encore Rimbaud) et étudier les différentes parties de l'Histoire (Classicisme, romantisme,...) du moins en Belgique.

Donc voilà

D a z i o
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 10
Age : 21
Opinions politiques : Ecolo
Activité politique : Délégué de Classe - Membre d'Ecolo J

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum