Les ravages de notre scolarité

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Windreaver le Sam 28 Aoû - 12:53

14B a écrit:
sympa l'esclavage moderne, "vous êtes libre, mais si tu veut bouffer, va falloir trimer pour nous, parce qu'on t'as piqué tout les moyens de production"

L'ancien principe : qui ne travaille pas ne mange pas, est remplacé par un nouveau: qui n'obéit pas ne mange pas.

Trotsky Très heureux
avatar
Windreaver
Orateur
Orateur

Nombre de messages : 132
Opinions politiques : Marxiste-Léniniste-Maoïste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Authentiks le Sam 28 Aoû - 13:16

c'est bien ce que je dit, donc exit le systeme libera qui fait trinquer tout le monde.
La collectivité qui paye c'est libéral ça ? Lol.
Quand les aneries risquent surement d'impacter la société donc moi même indirectement, tout me concerne.
Exemple ? Un mec qui rate son entreprise j'ai du mal à voir en quoi ça te concerne.
sympa l'esclavage moderne, "vous êtes libre, mais si tu veut bouffer, va falloir trimer pour nous, parce qu'on t'as piqué tout les moyens de production"
Si tu veut bouffer j'ai déjà dit que j'étais pour un service public de la bouffe. On t'as volé un truc t'es libre de porter procès.
Non là c'est un autre probleme, c'est encore pire au Mexique car c'est encore plus liberal, eh ouais ...
Exemple ?
avatar
Authentiks
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 2111
Age : 26
Opinions politiques : Libéral
Activité politique : RIen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par 14B le Sam 28 Aoû - 13:35

La collectivité qui paye c'est libéral ça ? Lol.
ouaip, une boite coule, les ouvriers à la rue, probleme, ces gens là sont un tiers de la population active, donc toute la population de la localité va trinquer grave .... même le cretin de gros commercant qui a voté sarko, parce que les gens auront plus assez de sous pour aller dans sa boutique acheter des fanfreluches, donc il va couler aussi, effet domino.
j'ai pu voir ça aussi, avec une autre entreprise à 10km de chez moi;

Exemple ? Un mec qui rate son entreprise j'ai du mal à voir en quoi ça te concerne.
Parce qu'en systeme socialiste, les fonds utilisés pour echouer auraient fait une reussite.

Si tu veut bouffer j'ai déjà dit que j'étais pour un service public de la bouffe. On t'as volé un truc t'es libre de porter procès.
Service public de la bouffe pas tres liberal ça non ?
et puis faudrait pareil pour le logement, le travail, la santé, l'education, l'energie, les transports, la culture, la technologie, apres oui je serais content, probleme : ça commence vraiment à ne plus être liberal du tout.

Exemple ?
Les usines à la frontières.
avatar
14B
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 617
Opinions politiques : ethno-collectiviste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Authentiks le Sam 28 Aoû - 13:47

j'ai pu voir ça aussi, avec une autre entreprise à 10km de chez moi
Bon là on ne parle carrément plus de création d'entreprise, si cette entreprise n'est plus rentable elle coule on va pas forcer une collectivité à entretenir un débouché qui n' a pas lieu d'être.

Parce qu'en systeme socialiste, les fonds utilisés pour echouer auraient fait une reussite.
Oui en obligeant les gens à travailler pour subventionner une entreprise non-rentable donc non désirée.

Service public de la bouffe pas tres liberal ça non ?
et puis faudrait pareil pour le logement, le travail, la santé, l'education, l'energie, les transports, la culture, la technologie, apres oui je serais content, probleme : ça commence vraiment à ne plus être liberal du tout.
C'est de l'égalité des chances, à partir de quoi les inégalités les plus extravagantes ne sont plus condamnable. Le reste ça n'a rien à voir.

Les usines à la frontières.
Qui attirent toute la population mexicaine ? C'est pareil que pour les US.
avatar
Authentiks
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 2111
Age : 26
Opinions politiques : Libéral
Activité politique : RIen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par 14B le Sam 28 Aoû - 17:00

si cette entreprise n'est plus rentable elle coule on va pas forcer une collectivité à entretenir un débouché qui n' a pas lieu d'être.
c'est tout le probleme, la "rentabilité" qui s'oppose au progres
plus de poste, plus d'eau, plus d'electricité, bientot on privatisera aussi entièrement les transports, l'education, la santé, la police, ....
l'economie n''est pas une fin en soi.

Oui en obligeant les gens à travailler pour subventionner une entreprise non-rentable donc non désirée.
Non, je croit que les gens veulent un logement garanti, un emploi garanti, des minimas de santé et d'education, de securité et de bouffe, etc
Personne de censé n'est assez timbré pour vendre ça et avoir en echange des gros pourris qui s'engraissent sur leur misères .

C'est de l'égalité des chances, à partir de quoi les inégalités les plus extravagantes ne sont plus condamnable. Le reste ça n'a rien à voir.
Et bien non, mon enumeration inclut entièrement l'egalité des chances, la tienne est seulement le minimum biologique (encore inferieur au minimum vital, car il faudrait au moins aussi un toit, la santé, des vetements, ...)

Qui attirent toute la population mexicaine ? C'est pareil que pour les US.
ils sont "attirés" ca comme ici mais en pire, c'est travaille ou creve.
avatar
14B
Politicien
Politicien

Nombre de messages : 617
Opinions politiques : ethno-collectiviste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Authentiks le Sam 28 Aoû - 22:33

Privatiser tout: oui très bonne solution. J'ai pas dit que l'économie était une fin en soi.
Egalité des chances de 14B: égalité de condition. De quoi vivre et de quoi trouver un job c'est ça l'égalité des chances.
C'est encore pire: malgré tout ils continuent à venir. Pourquoi ?
avatar
Authentiks
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 2111
Age : 26
Opinions politiques : Libéral
Activité politique : RIen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

...

Message par toutika le Sam 18 Sep - 19:46

Je voudrais réagir au sujet. C'est la première fois que je viens sur ce forum. Ce sujet me paraissait plutôt intéressant vu de l'extérieur. Je n'ai pas lu tous les messages mais j'en ai lu pas mal et j'ai l'impression qu'ils vont à peu près tous dans le même sens. Je suis en deuxième année de faculté, j'ai donc traversé mes années de collège et de lycée. J'ai une haute idée de l'École. J'y ai appris énormément de choses. Je ne parle pas seulement de connaissances mais également une façon d'être, une façon de penser et de réfléchir. Je ne serais pas la personne que je suis aujourd'hui sans cette école. Elle n'est pas parfaite, ça c'est clair! Et il y aurait sans doute pas mal de modifications à effectuer. Mais je ne la perçoit pas comme quelque chose qui m'aurait brisée! Grâce à cette institution, j'ai rencontré des gens formidables que je n'aurais sans doute jamais eut l'opportunité de connaitre si je n'avais pas été à l'école. Je suis d'accord que dans la masse des professeurs, certains (pour ne pas dire beaucoup) ne devraient pas occuper ce poste. Mais à côté de ça, il y en a d'autres qui vous montrent à quel point il peut être intéressant d'étudier, à quel point il est nécessaire dans une société comme la notre de réfléchir par soi-même, de faire le tri dans toutes les informations que l'on nous donne chaque jour! Peut-être n'avez-vous pas eut la chance de rencontrer ce genre de professeurs... Mais croyez-moi, ces professeurs-là vous marquent pour la vie!
Je suis d'autant plus attachée à cette école quand je vois les réformes actuelles qui là, massacrent réellement notre éducation nationale!
Voilà j'espère que j'ai réussi à redonner un peu d'espoir aux gens qui liraient les messages de ce forum!

toutika
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Sam 18 Sep - 20:49

Pour moi, c'est trop tard... Mais il existe une solution simple, peu onéreuse, et efficace pour redresser l'EN: Licencier les mauvais profs, c'est à dire au moins 1/4 de l'éducation nationale...

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par toutika le Dim 19 Sep - 12:47

Pas mal la solution sauf qu'il manque déjà des profs! Se retrouver à 35 par classe n'est pas très agréable contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire! Il devient difficile de participer et le prof ne peut pas aider chaque élève! Du coup ceux qui ont le plus de difficultés décrochent dans l'indifférence générale! Virer des profs n'est pas une solution. améliorer leur formation serait plus juste et plus utile!

toutika
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par toutika le Dim 19 Sep - 13:00

Améliorer leur formation serait plus utile mais apparemment ce n'est pas du tout dans l'intention de nos chers gouvernants! Bien au contraire! La réforme de la masterisation est une vraie calamité et les premières difficultés se font déjà sentir : les nouveaux professeurs ont fait leur première rentrée scolaire seuls, sans aucune aide! Normalement ils auraient dû avoir une sorte de tuteur mais les plus anciens professeurs ont refusé pour marquer leur désaccord avec leur réforme. Et qui peut les en blâmer?! En attendant ces jeunes profs ont été largués devant une classe de 30 élèves sans réelle formation pratique. Alors après on parle de profs nuls mais à la base il y a un réel problème de formation.

toutika
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Dim 19 Sep - 18:50

Pas mal la solution sauf qu'il manque déjà des profs!
Il y'a assez de chômeurs pour les remplacer, il suffit de sortir de la tyrannie du diplôme.


Virer des profs n'est pas une solution.
On améliore pas la formation de bons à riens, on s'en débarrasse.

Normalement ils auraient dû avoir une sorte de tuteur mais les plus anciens professeurs ont refusé pour marquer leur désaccord avec leur réforme. Et qui peut les en blâmer?!
Moi, ils sont lamentables. Quand tu es professeur, tu ne peux pas agir comme si tu travaillais à l'usine du coin, tu as la responsabilité d'enseigner des bonnes bases aux élèves et ce genre de comportement n'est pas responsable.


__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par toutika le Lun 20 Sep - 7:14

"Il suffit de sortir de la tyrannie du diplôme"...
Ah ouai et tu les recrutes comment les profs?! En tirant à la courte paille?!

toutika
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par toutika le Lun 20 Sep - 16:33

Si on améliorait pas la formation des bons à rien, il ne resterait pas grand monde : la plupart des choses que nous connaissons nous on été apprises! Au départ on peut dire qu'on est tous des bons à rien jusqu'à ce que quelqu'un nous apprenne quelque chose. Et bien pour être enseignant c'est pareil! Se retrouver seul face à 30 élèves, ça s'apprend! C'est comme tous les métiers! Si l'on prend n'importe quel individu dans la rue et qu'on lui demande de bâtir un mur, il en sera incapable, parce que c'est un métier : maçon! Si on prend n'importe quel chômeur et qu'on le met devant une classe... Je demande à voir le résultat. (pas sûre qu'il en ressorte vivant!)
Tu parles des enseignants qui auraient dû être des tuteurs pour les nouveaux arrivants, ils sont d'après toi irresponsables. C'est peut-être leur dernière solution! Bien sûr qu'ils sont responsables de l'enseignement qu'ils donnent aux enfants mais si ils ne réagissent pas maintenant, bientôt il sera trop tard! L'école de demain n'est pas très belle à voir! Celle d'aujourd'hui n'est pas parfaite mais c'est toujours mieux que la machine à faire des abrutis qui arrive. Il faut défendre notre Ecole, notre culture...

toutika
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Lun 20 Sep - 17:49

Et bien pour être enseignant c'est pareil! Se retrouver seul face à 30 élèves, ça s'apprend! C'est comme tous les métiers!
On parle déjà pas de la même chose, moi je parle de prof qui en on rien à foutre de faire bien ou mal leur boulot.

Si l'on prend n'importe quel individu dans la rue et qu'on lui demande de bâtir un mur, il en sera incapable, parce que c'est un métier : maçon!
Ah bon? Pourtant pour les enseignements pratiques, les spécialistes sont meilleurs que beaucoup de profs....


Bien sûr qu'ils sont responsables de l'enseignement qu'ils donnent aux enfants mais si ils ne réagissent pas maintenant, bientôt il sera trop tard!
Tu n'en sais rien.... et ça n'empêche pas que leurs comportement soient irresponsable.

L'école de demain n'est pas très belle à voir! Celle d'aujourd'hui n'est pas parfaite mais c'est toujours mieux que la machine à faire des abrutis qui arrive. Il faut défendre notre Ecole, notre culture...
Compte par sur moi.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par toutika le Mar 21 Sep - 12:42

On parle déjà pas de la même chose, moi je parle de prof qui en on rien à foutre de faire bien ou mal leur boulot.

Ouai mais tu parles d'une minorité! Prof c'est pas un boulot, c'est une vocation! La plupart des profs aiment leur boulot et font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont. Faut arrêter de tout leur mettre sur le dos aussi. C'est un peu facile de dire que l'on a pas réussi à cause de quelqu'un d'autre! Chacun a son destin en main et chacun en fait ce qu'il veut. Mais si tu bosses pas, tu y arrives pas... quelque soit le prof que tu as! Même si tu as un super prof, il faut bosser sinon... Bah sinon t'es dans la merde! Alors OK tous les profs sont différents : il y en a des bon et des moins bons mais au bout du compte tu es responsable de toi-même! Et en plus tu vas quand même pas me dire que dans toute ta scolarité, t'as pas eut un seul bon prof!!!

Compte pas sur moi.

Dommage! Dingue

toutika
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par toutika le Mar 21 Sep - 18:18

En relisant mon message j'ai un peu l'impression d'être agressive! lol! Non mais tu vois moi aussi j'ai déjà dit "C'est la faute du prof" ou "ce prof me déteste" quand j'avais raté un exam. C'est normal et ça fait partie de l'attirail du lycéen de base : la mauvaise foi! Mais maintenant en regardant derrière moi, je me rend compte que j'étais la seule responsable de mon erreur!

toutika
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Mar 12 Oct - 12:30

Un reportage sur France 2: Un prof de faculté expliquait que les étudiants ne savaient plus écrire et ne connaissaient plus le sens des mots. Ainsi pour l'attitude du souverain nous pouvions lire sur une copie L'altitude du souverain.
Heureusement, d'après ce prof, il y'a une solution: Une simplification importante de la langue française.
L'illettrisme a encore de beau jour devant lui, et on veut me faire croire que ce sont les nouvelles réformes qui tuent notre belle EN. On se moque du monde.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les ravages de notre scolarité

Message par Léna le Mer 13 Oct - 11:46

Moi je pense que la faute de ces ravages revient au gouvernement. Le niveau des élèves, ou plutôt NOTRE niveau ne cesse
de chuter au fils des décennies, des années. Cette situation s'empire à cause de ces réformes dans l'éducation. Ils nous prennent pour des cons. Leur unique but est d'abétir le peuple pour encore mieux le diriger - comme du bétail.
avatar
Léna
Colleur d'affiches
Colleur d'affiches

Nombre de messages : 6
Age : 22
Opinions politiques : communiste utopique
Activité politique : Rêve...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Mer 13 Oct - 11:52

Et les mauvais profs n'existeraient donc pas?

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Mar 21 Juin - 0:32




__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Authentiks le Ven 12 Aoû - 11:27

Omg... qu'on vienne pas me dire que l'ump est un parti de droite. C'est dans la droite ligne de la politique catho de gauche altermondialiste. Qui a voté pour ça ?
avatar
Authentiks
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 2111
Age : 26
Opinions politiques : Libéral
Activité politique : RIen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Doktor Zee le Dim 30 Oct - 23:33

Droite, ça ne veux pas dire grand chose en même temps...
avatar
Doktor Zee
Chef de section
Chef de section

Nombre de messages : 87
Age : 28
Opinions politiques : National Socialiste

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Authentiks le Mer 23 Nov - 22:59

C'est bien vrai. Extrême droite encore moins d'ailleurs. J’endentai par 'droite' un Etat libéral (minarchique) et conservateur (par opposition aux ''progressisme'' socialiste).
avatar
Authentiks
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 2111
Age : 26
Opinions politiques : Libéral
Activité politique : RIen

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Révolte le Mer 21 Déc - 15:14

Dernière trouvaille en date de notre chère élite, mettre la théorie comme quoi on ne naît pas femme, on le devient en cours de SVT pour passer à une vérité anthropologique.
On voit tout le réseau de l'inquisition bien pensante qui s'appuie sur l'EN pour bombarder nos enfants sans défense intellectuelle suffisante d'idéologie crasseuse.

__________________________________
"Dieu est le seul être qui, pour régner, n'ait même pas besoin d'exister." Charles Baudelaire
"Ce n'est pas la révolte en elle même qui est noble, mais ce qu'elle exige, même si ce qu'elle obtient est encore ignoble" Camus
"La société, ce n'est pas l'Etat. L'Etat n'est que le gérant d'une société anonyme qu'il a pris l'engagement de servir, mais qu'il ne se charge, en réalité, que d'exploiter." Pierre Reverdy
avatar
Révolte
Idéologue
Idéologue

Nombre de messages : 4918
Age : 29
Opinions politiques : ...
Activité politique : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Camarade Troska le Mer 21 Déc - 15:24

Tu veux parler de la théorie du genre je pense ?
Je pense que c'est un point de vue qui mérite d'être débattu, puisqu'il faut quand même faire la différence entre le genre et la sexualité, ce n'est pas pareil et on fait passer ça pour une norme. Et le genre est une construction sociale, mais ce n'est que mon avis.

__________________________________
«On accuse les communistes de vouloir abolir la patrie, la nationalité ; les ouvriers n’ont pas de patrie. On ne peut leur ravir ce qu’ils n’ont pas. Comme le prolétariat de chaque pays doit en premier lieu conquérir le pouvoir politique, s’ériger en classe maîtresse de la nation, il est par là encore national lui-même, quoique nullement dans le sens bourgeois.» Marx/Engels
avatar
Camarade Troska
Philosophe
Philosophe

Nombre de messages : 1657
Age : 26
Opinions politiques : Marxiste, Libertaire, Léniniste, Maoïste...
Activité politique : Militant anonyme pour la Révolution

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les ravages de notre scolarité

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum